• Comment avoir plus de foi

    Dieu veut que nous ayons la foi, et que nous en ayons plus. Comment y parvenir ? Cela ne doit pas se limiter à un simple désir, et l’on ne peut pas non plus se forcer à en avoir. Comment avoir une plus grande foi ?

    Comment avoir plus de foi

    Que signifie avoir « la foi jusqu’à transporter des montagnes » ? Et comment avoir plus de foi ?

    À propos de Son Second Avènement, Jésus posa la question : « Quand le Fils de l’homme viendra, trouvera-t-il la foi sur la terre ? » (Luc 18:8 ; c’est nous qui soulignons au long de cet article)

    Pourquoi Jésus insistait-Il sur la nécessité d’avoir la foi ?

    La Bible nous dit pourquoi Dieu attache autant d’importance à la foi : « Sans la foi, il est impossible de lui être agréable ; car il faut que celui qui s’approche de Dieu croie que Dieu existe, et qu’il est le rémunérateur de ceux qui le cherchent » (Hébreux 11:6).

    Dieu S’attend à ce que nous ayons la foi. Et si nous Le croyons et vivons conformément à cette conviction, cela lui est agréable ; nous sommes bénis. En revanche, manquer de foi et ne pas vivre par la foi Lui déplait.

    Pourquoi ? Parce Son honneur est en jeu !

    Premièrement, qu’est-ce que la foi ?

    La foi est une conviction inébranlable en Dieu et en Ses promesses. Et elle tient compte de Ses commandements. Nous sommes supposés avoir une telle confiance en tout ce que Dieu nous dit que nous agissons en conséquence.

    En quoi déshonorons-nous Dieu quand nous manquons de foi ? Quand nous ne Le croyons pas, en somme, nous Lui disons : « Je ne crois pas que tu feras ce que tu promets de faire ; et je ne crois pas non plus que tu sois Qui tu prétends être ».

    Ce à quoi Dieu répond : « Je suis un Dieu qui tient Ses promesses ! »

    Par conséquent, manquer de foi insulte Dieu. Dieu n’a jamais failli – Il a toujours tenu les promesses qu’Il a faites aux êtres humains. Et Il les tiendra toujours (pourvu évidemment que nous satisfassions les conditions qu’Il stipule).

    La foi est l’une des qualités que Dieu recherche en nous ; il importe donc que nous fassions en sorte de l’avoir.

    Divers degrés de foi

    Lorsqu’il s’agit de la foi, est-il simplement question de l’avoir ou non ? Aucunement ! D’après la Bible, il est clair qu’il existe divers degrés de foi. Jésus a décrit des gens de Son temps qui avaient peu de foi, ou qui en avaient beaucoup.

    Il est donc bon de nous demander quel est notre degré de foi à présent. Et dans quelle mesure nous souhaitons à tout prix en avoir une plus forte. Celle-ci doit croître. Nul parmi nous n’en a assez.

    Croire aux promesses divines

    Il arrive que des pasteurs exhortent leur brebis à avoir la foi dans des domaines où Dieu n’a rien promis. On vous dit, par exemple, « Notre pique-nique en plain air de l’année a lieu la semaine prochaine. Il serait bien dommage qu’il pleuve. Si nous avons assez de foi, il ne pleuvra pas. Nous devons avoir foi ! »

    Combien de foi avons-nous à présent ? Et dans quelle mesure nous engageons-nous à la fortifier ? Il importe qu’elle croisse. Nul parmi nous n’en a assez. Néanmoins, y a-t-il, dans la Bible, la promesse qu’il ne pleuvra pas les jours où nous avons prévu un pique nique ? Nullement !

    On vous dira encore : « J’ai posé ma candidature pour un emploi que je veux réellement décrocher, et il y a deux autres personnes qui se sont aussi portées candidates. Je vais avoir la foi que je décrocherai cet emploi qui me plait beaucoup. Si j’ai la foi, je suis sûr que je le décrocherai ! »

    Il n’y a nulle part, dans la Bible, la moindre promesse que Dieu – à chaque fois – nous donnera l’emploi que nous aimerions avoir.

    Quand les gens adoptent cette approche envers la foi, qu’en concluent-ils si cela ne se passe pas comme ils l’auraient souhaité ? Sans doute pensent-ils : « C’est parce que je n’avais pas assez de foi ! »

    Un chèque en blanc ?

    Que dire de Marc 11:22-24 ? Jésus a dit: « Jésus prit la parole, et leur dit : Ayez foi en Dieu. Je vous le dis en vérité, si quelqu’un dit à cette montagne : Ote-toi de là et jette-toi dans la mer, et s’il ne doute point en son cœur, mais croit que ce qu’il dit arrive, il le verra s’accomplir. C’est pourquoi je vous dis : Tout ce que vous demanderez en priant, croyez que vous l’avez reçu, et vous le verrez s’accomplir ».

    Ces versets nous donnent-ils une promesse inconditionnelle ? Pouvons-nous, à juste titre, être convaincus que Dieu nous donnera toujours tout ce que nous Lui demandons ? Avons-nous, pour ainsi dire, un « chèque en blanc » ?

    Commençons par user de logique avec ces versets. S’il n’y avait jamais de conditions à remplir quand nous demandons à Dieu quelque chose, cela voudrait dire que nous n’aurions jamais à souffrir. Nul parmi nous n’aime souffrir, n’est-ce pas ? Nous pourrions demander de ne jamais avoir d’ennuis de santé ; ni le moindre accident ; pas le moindre problème familial ; et jamais d’ennuis financiers. Nous serions convaincus de ne jamais avoir de stress ni de problèmes dans nos vies.

    Il ne pleuvrait jamais le jour de notre grand pique nique annuel. Nous décrocherions cet emploi à la société Untel.

    Comment est-ce possible ? D’après la Bible, « c’est par beaucoup de tribulations qu’il nous faut entrer dans le royaume de Dieu » et « le malheur atteint souvent le juste » (Actes 14:22 ; Psaumes 34:19).

    Songeons à Jésus. Quand, peu avant Sa crucifixion, Il pria – dans le jardin de Gethsémané – obtint-Il tout ce qu’Il voulait ?

    Nullement. En fait, Sa prière nous fournit un exemple parfait à suivre. Il est conforme à ce qui est écrit dans Marc 11. Dans Sa prière, Jésus déclara : « Mon Père, s’il est possible, que cette coupe s’éloigne de moi ! Toutefois, non pas ce que je veux, mais ce que tu veux » (Matthieu 26:39).

    Jésus fit Sa demande, et laissa Son Père décider ce qui était préférable. Parallèlement, les chrétiens sont libres de demander à Dieu n’importe quoi. Néanmoins, nous savons qu’afin de recevoir ce que nous demandons, il, faut que ce soit la volonté de notre Dieu sage, aimant et parfait.

    Si ce n’est pas la volonté divine, nous ne devrions pas faire une telle demande à notre Père céleste. Comme l’a écrit Stacey Padrick, « Dieu ne Se contente pas de nous donner ce que nous voulons. Il nous donne tout ce que nous voudrions si nous savions tout ce qu’Il sait » (Living With Unfulfilled Longings, Discipleship Journal).

    Avoir la foi sous-entend croire que Dieu sait ce qui est meilleur pour nous. C’est tout ce qui compte.

    Ce que Dieu a promis

    Notre foi doit s’appuyer sur les promesses que Dieu a faites dans la Bible. Et nous devons nous assurer que nous comprenons bien ces dernières.

    Nous devons nous assurer que nous ne supposons pas qu’Il a promis quelque chose qu’Il n’a pas promis. Nous devons comprendre Ses promesses dans le contexte dans lequel Il les fait – lequel est celui de Son plan et de Ses projets pour nous.

    Il y a beaucoup de promesses claires, dans la Bible. En voici quelques-unes, faites à Son peuple :

    Dieu pourvoit à tous nos besoins physiques et spirituels (Matthieu 6:31-33 ; Psaumes 23:1 ; Philippiens 4:19).

    Il rendra parfaite en nous l’œuvre spirituelle qu’Il a commencée (Philippiens 1:6).

    Il nous accordera la sagesse que nous Lui demandons (Jacques 1:5). Il ne nous délaissera jamais et ne nous abandonnera jamais (Hébreux 13:5).

    Il ne nous éprouvera jamais au-delà de nos forces (1 Corinthiens 10:13).

    Il nous donnera la paix d’esprit (Philippiens 4:7).

    Il pardonnera n’importe quel péché, si nous nous en repentons (1 Jean 1:9).

    Il fera en sorte que nous croissions et devenions comme Christ (Éphésiens 4:15).

    Il S’arrangera pour que tout, dans nos vies, concoure tout compte fait à notre bien (Romains 8:28).

    Il ne s’agit là que de quelques-unes des promesses claires et précises que Dieu a faites.

    Trois moyens d’avoir une foi plus forte

    Il est réconfortant de savoir que si nous faisons ce que Dieu nous dit de faire, notre foi augmentera. Point n’est besoin pour nous de le découvrir tout seuls ; nous devons simplement obéir à Dieu.

    Examinons trois moyens bibliques majeurs et profonds, d’avoir une plus grande foi.

    1. Demandez à Dieu d’augmenter votre foi

    Nous avons besoin que Dieu nous donne – grâce à la puissance du Saint-Esprit – la foi qu’avait Christ. Cette foi, nous devrions la Lui demander régulièrement. Nous ne devons pas supposer qu’Il va nous l’accorder si nous ne Lui demandons pas. Dieu nous observe pour savoir à quel point nous désirons avoir une foi plus forte. Il veut savoir dans quelle mesure c’est important pour nous. Nous devons la Lui demander.

    2. Cherchez surtout à obéir à Dieu

    Il est écrit : « Mes frères, que sert-il à quelqu’un de dire qu’il a la foi, s’il n’a pas les œuvres ? Cette foi peut-elle le sauver ? » (Jacques 2:14)

    Comme expliqué plus haut, il est réconfortant de savoir que si nous faisons ce que Dieu nous dit, notre foi augmentera. Point n’est besoin pour nous de chercher à l’augmenter par nos propres efforts ; il suffit que nous fassions ce que Dieu nous dit de faire. Cela ne veut pas dire qu’on puisse mériter le salut par ses œuvres. La vie éternelle est un don divin, et non quelque chose qu’on puisse mériter. Néanmoins, Dieu S’attend à voir des « œuvres » dans nos vies. De quoi s’agit-il ? Cela comprend obéir à toute parole qui vient de Dieu, et à la pratiquer.

    Dans les versets 15 et 16, l’apôtre Jacques appuie sa déclaration par un exemple pratique : « Si un frère ou une sœur sont nus et manquent de la nourriture de chaque jour, et que l’un d’entre vous leur dise : Allez en paix, chauffez-vous et rassasiez-vous ! et que vous ne leur donniez pas ce qui est nécessaire au corps, à quoi cela sert-il ? ». À quoi cela sert-il, en effet ?

    « Il en est ainsi de la foi : si elle n’a pas les œuvres, elle est morte en elle-même » (verset 17).

    Une foi sans obéissance est une contrefaçon. Aux yeux de Dieu, c’est se moquer de la foi véritable et vivante.

    Dieu précise donc qu’il est impossible d’avoir la foi tant qu’on ne respecte pas Sa loi et qu’on ne pratique pas Son mode de vie.

    « Quelqu’un dira : Toi, tu as la foi ; et moi, j’ai les œuvres. Montre-moi ta foi sans les œuvres, et moi, je te montrerai la foi par mes œuvres » (verset 18). Autrement dit, ce que Jacques dit, c’est que « Vous ne pouvez pas me montrer ce que c’est que la foi, si vous ne me la démontrez pas concrètement par des œuvres ; car je n’appelle pas cela de la foi ! »

    Notre foi est, chaque jour, mise à l’épreuve de bien des manières. Par exemple, la Bible nous dit que se plaindre est un péché. C’est un domaine où notre foi est mise à l’épreuve. Et quand nous obéissons au commandement de ne pas nous plaindre, notre obéissance démontre notre foi. Elle prouve que nous croyons que la voie divine donne des résultats.

    La même remarque s’applique à beaucoup d’autres commandements comme celui de pardonner aux autres ; celui de ne pas laisser le soleil se coucher sur notre colère ; celui d’être reconnaissant en tout temps ; celui d’être bienveillant dans nos rapports avec les autres, etc.

    Jacques situe ensuite la foi ainsi : « Tu crois qu’il y a un seul Dieu, tu fais bien ; les démons le croient aussi, et ils tremblent » (verset 19).

    Personne ne dirait que les démons font plaisir à Dieu parce qu’ils croient ! Il en va de même pour tout être humain qui prétend croire, mais qui n’obéit pas.

    Jacques cite ensuite l’exemple d’Abraham, montrant que son obéissance rendit sa foi « parfaite » (versets 22-23). Quand nous obéissons à Dieu, notre foi augmente et se perfectionne. Il est clair que Dieu était content qu’Abraham soit disposé à Lui obéir, peu importe ce qu’il Lui demandait.

    Pourquoi les gens n’obéissent-ils pas à Dieu ? Parce qu’ils ne Le croient pas. Ils ne croient pas que cela en vaille la peine. Ils ne croient pas qu’Il fera ce qu’Il a dit. Et en somme, ils préfèrent faire autre chose.

    Si nous ne nous appliquons pas fidèlement à faire ce que Dieu nous dit de faire, nous n’allons pas avoir beaucoup de foi.

    Qu’est-ce que cela signifie pour nous ? Nous devons analyser nos vies. Nous devons nous demander quels sont les domaines dans lesquels nous ne faisons pas ce que Dieu nous dit de faire, dans Sa Parole. Nous devons bien réfléchir, puis effectuer les changements nécessaires dans nos vies.

    Quand nous le faisons, Dieu agit ! Et quand Il le fait, notre foi augmente. On n’a pas plus de foi tant qu’on ne s’applique pas à obéir à Dieu.

    3. Remplissez votre esprit de la Parole de Dieu

    Il y a un verset-clé qui dit : « Ainsi la foi vient de ce qu’on entend, et ce qu’on entend vient de la parole de Christ [ou « de Dieu »] » (Romains 10:17). Si nous ne nous imbibons pas régulièrement de ce que déclare la Bible, nous n’allons pas avoir beaucoup de foi ; c’est l’évidence même.

    Il est aussi question d’Abraham, dans Hébreux 11 : « C’est par la foi qu’Abraham, lors de sa vocation, obéit et partit pour un lieu qu’il devait recevoir en héritage, et qu’il partit sans savoir où il allait. C’est par la foi qu’il vint s’établir dans la terre promise comme dans une terre étrangère, habitant sous des tentes, ainsi qu’Isaac et Jacob, les cohéritiers de la même promesse ».

    Que devons-nous en conclure ? Qu’Abraham obéit à Dieu parce qu’il croyait qu’il recevrait les promesses que Dieu avait faites. C’est pour cela que les gens obéissent. Ils croient ce que Dieu dit et agissent en conséquence car ils savent que si c’est ce qu’ils font, ils recevront ce que Dieu a promis.

    « Car il attendait la cité qui a de solides fondements, celle dont Dieu est l’architecte et le constructeur » (verset 10). Abraham entendit de Dieu la vérité – la vérité à propos de cette cité future – et Il crut Dieu. De ce fait, il Lui obéit.

    Plus nous nous attachons à ce qui est matériel, moins il y a de chances pour que nous ayons la foi. Plus nous nous plongeons dans la Bible, et plus notre foi augmente.

    Plus nous étudions la Bible, moins nous doutons. Quand nous réfléchissons profondément à ce que nous y lisons, plus cela devient partie intégrante de nos vies. Étant remplis de la Parole de Dieu, nous avons la foi. Nous allons de l’avant, faisons ce que Dieu dit, et notre foi augmente (ainsi que nos bénédictions).

    Quand nous nous relâchons et n’étudions plus la Bible quotidiennement, son contenu commence à nous échapper ; fait moins l’objet de nos pensées. Dieu cesse d’être réel pour nous ; ses promesses cessent d’être aussi réelles qu’elles devraient l’être. Nous sommes ainsi faits. Nous autres humains avons la mémoire courte.

    Plus nous nous familiarisons avec la Bible – et plus nous nous familiarisons avec ce qu’Il a fait et va faire – plus notre foi augmente. Car nous savons ce que Dieu dit. Si nous ne savons pas ce qu’Il a accompli, comment pouvons-nous réclamer ces promesses ? Comment allons-nous croire que Dieu tient Ses promesses ?

    Déplacer des montagnes ?

    Relisons Marc 11:22-24. Dieu a-t-Il promis de nous aider à déplacer des montagnes, ou cherchait-Il à nous enseigner quelque chose de plus important ?

    Il n’est dit nulle part que le peuple de Dieu ait eu à déplacer littéralement des montagnes. Christ nous fait savoir que le Tout-Puissant pourrait facilement en déplacer si le besoin s’en faisait sentir.

    Pourtant, nous affrontons tous des épreuves et des défis qui peuvent être accablants – qui semblent être des montagnes spirituelles infranchissables que Dieu peut déplacer si nous Lui demandons avec foi. « Aux hommes cela est impossible, mais à Dieu tout est possible » (Matthieu 19:26).

    Quand on a la foi, on croit que Dieu veille sur nous ; qu’Il Se soucie de nous et exauce nos prières. Nous ne savons pas nécessairement comment Dieu va arranger les choses pour nous, mais nous croyons qu’Il est « Celui qui peut faire, par la puissance qui agit en nous, infiniment au-delà de tout ce que nous demandons ou pensons » (Éphésiens 3:20).

    Dieu peut exaucer nos prières de bien des façons – même de manière pour nous inimaginable ! Il n’y a rien qui soit impossible à notre Père céleste, quand nous Lui faisons confiance.

     

    Nous vous proposons de lire nos articles intitulés La foi, c’est quoi ? et La foi d’Abraham.

    http://vieespoiretverite.org/croitre/foi/comment-avoir-plus-de-foi/

    « La foi pour croire Dieu et Lui être agréableDes femmes de foi »
    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks Pin It

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :