• Par David Wilkerson

     

     

    Parmi tous les prophètes de l'Ancien Testament, c’est Amos qui parle le plus clairement de notre époque. La prophétie qu'il livre se focalise sur notre génération, comme si elle provenait des manchettes des journaux d'aujourd'hui. En effet, le message d’Amos est une prophétie double. Elle était adressée non seulement au peuple de son époque, mais aussi à l’Eglise de maintenant, de notre époque. Amos dépeignait Dieu comme un lion rugissant, prêt à frapper Israël par le jugement : "Le lion rugit: qui ne serait effrayé? Le Seigneur, l'Eternel, parle: qui ne prophétiserait? " (Amos 3:8).

    Le prophète déclarait : "Dieu s'est levé comme un lion rugissant, prêt à attaquer sa proie. Et quand j'entends le hurlement de la voix de ce lion, je me dois d’avertir."

    Le Seigneur utilisa Amos pour réveiller l'Israël. Quel était son message ? Dieu était sur le point d'envoyer le jugement sur Son peuple, à cause de sa méchanceté excessive et sa corruption. Bien sûr, le Seigneur ne juge jamais un peuple sans d'abord lever des voix prophétiques pour l’avertir. "Car le Seigneur, l'Eternel, ne fait rien sans avoir révélé Son secret à Ses serviteurs les prophètes." (Amos 3:7) Ainsi, lorsqu’Amos vit les nuages du jugement qui s’amoncelaient, il fut contraint d’annoncer: "Sonne-t-on de la trompette dans une ville, sans que le peuple soit dans l'épouvante? Arrive-t-il un malheur dans une ville, sans que l'Eternel en soit l'auteur?" (Amos 3:6) Le message qu’Amos donne ici est terrifiant : "Dieu a sonné la trompette pour avertir Son peuple, mais personne n'est averti. "

    A l'heure même, peu veulent entendre un message qui a quelque chose à voir avec le jugement. Notre nation est déjà saturée de crainte. Nous nous attendons à une autre attaque terroriste à tout moment. Et l'économie semble plus morose que jamais. Les gens disent : "Je ne peux pas plus en supporter davantage." Mais le Seigneur parle quand Il veut. Et son Esprit nous donne la force d’entendre Sa Parole, lorsqu’elle est délivrée par Ses serviteurs oints. Notre Seigneur, dans Sa fidélité, revêtira de puissance Son peuple afin qu’il puisse supporter tout ce qui peut arriver.

    Amos adresse ses prophéties principalement
    au peuple de Dieu, l’Église compromise.

    Quand Amos prophétisa, il s’adressait aux nations païennes environnant Jérusalem. Ces païens allaient sûrement tomber sous la colère de Dieu. Ils s’accaparaient les frontières d'Israël, lui faisant la guerre et tuant ses enfants. Cependant, Amos cria maintenant : "Ecoutez cette parole que l'Eternel prononce contre vous, enfants d'Israël, contre toute la famille que j'ai fait monter du pays d'Egypte! " (Amos 3:1). Le rugissement du lion se retourna contre Israël lui-même. "Le lion rugit: qui ne serait effrayé? Le Seigneur, l'Eternel, parle: qui ne prophétiserait? " (Amos 3:8). Le peuple de Dieu était sur le point d'être puni pour avoir corrompu l’adoration pure du Seigneur : " Je vous ai choisis, vous seuls parmi toutes les familles de la terre; c'est pourquoi Je vous châtierai pour toutes vos iniquités. " (Amos 3:2). Il y a une loi divine qui est répercutée à travers toute l'Ecriture. Elle dit, en essence : "Plus grande est la mesure de grâce déversée sur un peuple, plus grand sera le jugement qui tombera sur ce peuple si la grâce de Dieu est méprisée. " Si un peuple a reçu beaucoup de vérités, sa responsabilité est plus grande. Et s’il corrompt cette vérité, son jugement sera redoublé. A l' heure même, Dieu est certainement en train de juger l'Amérique pour sa méchanceté. Je pense à toutes les façons dont notre nation a enlevé Son nom des lieux publics. En grandissant, on m'a appris que l'Amérique était une nation chrétienne, fondée par des hommes pieux qui avaient cherché la liberté afin d’adorer le Seigneur en vérité. Bien sûr, l'Afrique du Sud et d'autres nations revendiquent les mêmes origines.

    Je ne doute pas le moins du monde que Dieu ait béni certaines nations comme l'Amérique, afin qu’elles contribuent à l’évangélisation du monde. A ses commencements, ce pays était la nation envoyant le plus grande nombre de missionnaires parmi toutes les autres nations de la terre. L'Amérique a envoyé des pasteurs, des enseignants et des évangélistes sur tout le globe, tandis qu’un peuple saint au bercail retenait les vagues intrépides du déluge de l'iniquité. Des responsables pieux, des prédicateurs consacrés et des congrégations zélées se sont levés pour honorer le nom du Seigneur. Mais l'iniquité a commencé à abonder. Le nom de Dieu était raillé. Et notre nation est devenue folle des plaisirs. Nous nous sommes tournés vers les idoles de la richesse, de la prospérité et du gain matériel. Et nous avons rapidement perdu notre ardeur et notre compassion pour les perdus. Aujourd’hui, nous ne sommes plus une grande nation envoyant des missionnaires. Au lieu de cela, nous exportons un évangile de la prospérité et de l’avidité.

    Dans Son grand amour et Sa sagesse, le Seigneur a cherché à épurer notre nation par des châtiments sévères. Il a permis des sécheresses, des inondations, des effondrements financiers, des tornades, des ouragans, des changements climatiques drastiques. Il sonne la trompette fort. Mais personne n’est averti. Beaucoup de ministres affirment : "Dieu n'est pas comme ça. Il n’est derrière aucune de ces tragédies. Elles sont toutes l’œuvre du diable. " Je ne peux pas vous dire comme ces prédicateurs m'exaspèrent. Ils ne connaissent pas leur Bible. Considérez la parole suivante d'Amos : "Et moi, Je vous ai envoyé la famine dans toutes vos villes, le manque de pain dans toutes vos demeures. Malgré cela, vous n'êtes pas revenus à Moi, dit l'Eternel. " (Amos 4:6)

    Dieu dit clairement à Son peuple qu’Il est sur le point de provoquer un effondrement économique au milieu de lui. "Et moi, Je vous ai refusé la pluie, lorsqu'il y avait encore trois mois jusqu'à la moisson; J'ai fait pleuvoir sur une ville, et Je n'ai pas fait pleuvoir sur une autre ville; un champ a reçu la pluie, et un autre qui ne l'a pas reçue s'est desséché. " (Amos 4:7) Le Seigneur détient clairement le contrôle du temps, qu’il soit bon ou mauvais. "Deux, trois villes sont allées vers une autre pour boire de l'eau, et elles n'ont point apaisé leur soif. Malgré cela, vous n'êtes pas revenus à Moi, dit l'Eternel. " (Amos 4:8) Dieu a tout contrôle sur les sécheresses. Et à l’heure même, des états entiers doivent rationner l’eau, en raison de sévères pénuries. "Je vous ai frappés par la rouille et par la nielle; vos nombreux jardins, vos vignes, vos figuiers et vos oliviers ont été dévorés par les sauterelles. Malgré cela, vous n'êtes pas revenus à Moi, dit l'Eternel." (Amos 4:9) Tout récemment, il y a quelques mois, New York a été envahie par des essaims de scarabées japonais. Ces parasites détruisent des arbres dans Central Park et provoquent la destruction d'énormes surfaces de forêt au fin fond de l'état. "Je vous ai frappés" (Amos 4:9).

    Qui est responsable de toutes ces choses ? Dieu veut que cela soit absolument clair dans nos esprits : Il est derrière tout cela. "J'ai envoyé parmi vous la peste, comme en Egypte; J'ai tué vos jeunes gens par l'épée, et laissé prendre vos chevaux; J'ai fait monter à vos narines l'infection de votre camp. Malgré cela, vous n'êtes pas revenus à Moi, dit l'Eternel." (Amos 4:10) Vous ne pouvez pas me dire que le Seigneur n'est pas derrière tous ces jugements que nous subissons. Beaucoup de ministres présentent Dieu comme un grand-père bienveillant et plein d’amour. Bien sûr, le Seigneur est miséricordieux et plein de grâce. Mais ce que ces bergers ne comprennent pas, c’est que les jugements de Dieu manifestent Sa miséricorde et Sa grâce. Il dit : " Revenez à Moi. J’ai dû vous envoyer ces châtiments pour purger votre nation et attirer votre attention. Vous êtes allés tellement loin dans le péché que vous vous êtes vous-mêmes rendus aveugles. Dorénavant, le jugement est le seul discours que vous pouvez comprendre. Tout ceci parle de Mon amour pour vous. "


    Amos a prophétisé un jugement double
    à la fois sur la nation et sur l'Eglise

    Amos parle des jugements de Dieu comme "de grands tumultes au milieu d’elle " (Amos 3:9). Le mot tumulte signifie un état de confusion. Autrement dit, la nation serait métamorphosée en chaos et en désordre par de grandes attaques de violence et de terreur. "Ils ne savent pas agir avec droiture, dit l'Eternel, ils entassent dans leurs palais les produits de la violence et de la rapine." (Amos 3:10). Que veut dire Amos ici quand il se réfère aux palais ? Il parle de ce que nous appellerions les grandes entreprises ou les grosses sociétés. Pensez aux événements qui se déroulent dans notre nation en ce moment. Un certain nombre des sociétés les plus respectées dans l'histoire sont montrées du doigt à cause du "vol dans leurs palais." Les PDG d’institutions qui avaient la confiance des gens ont trompé des actionnaires par des falsifications dans les pratiques comptables. Ils ont licencié des milliers d'employés. En même temps, ils ont créé d’énormes nids d’œufs pour eux-mêmes. Même s’ils en appauvrissaient d'autres, ils se garantissaient de la richesse pour leur propre compte. Amos déclare : "Tes palais seront pillés. " (Amos 3:11). Ces sociétés qui paraissaient autrefois inébranlables font maintenant faillite. Wall Street est en train de trembler. Pourtant, le plus tragique de tout, c’est qu’Amos prédit une flambée de la crainte, à cause des attaques de terreur d’une côte à l’autre : "L'ennemi investira le pays, il détruira ta force, et tes palais seront pillés." (Amos 3:11). Les paroles du prophète pourraient-elles être plus opportunes désormais? Il avertit qu’" un ennemi renversera vos couronnes de splendeur. Ces palais du pouvoir et de la richesse dans lesquels vous vous êtes glorifiés seront rasés jusqu’au sol." Après tous cela, un lion économique apparaîtra, et dévorera la richesse et la prospérité de ceux qui sont devenus riches par leur vol : "Ainsi parle l'Eternel: comme le berger arrache de la gueule du lion deux jambes ou un bout d'oreille, ainsi se sauveront les enfants d'Israël qui sont assis dans Samarie à l'angle d'un lit et sur des tapis de Damas." (Amos 3:12). Quand un lion dévore sa proie, il la mange jusqu'à ce qu’il n’en reste plus que les os. C'est exactement ce qu'Amos dit que cet ennemi fera aux riches reposant sur le luxe. Il ne restera rien d’autre que des restes bruts de leur richesse acquise injustement. Amos leur dit : " Vous pensiez que vous étiez en sécurité à cause des millions de dollars que vous vous êtes procurés. Mais un lion rugissant va dévorer tout cela. Quand il aura fini, il ne restera rien d’autre que la carcasse. " Bien-aimés, la même trompette d'avertissement est en train d’être sonnée de nouveau en Amérique aujourd'hui. Mais très peu de personnes sont averties.


    Dieu dit qu’en même temps qu'Il déversera Ses jugements
    sur les nations, Il visitera aussi l'Eglise.

     L'Ecriture Sainte dit que le jugement commence par la Maison de Dieu. En effet, avant que le Seigneur ne frappe une nation quelconque, Il manifestera Sa colère dans Son Eglise : "Ecoutez, et déclarez ceci à la maison de Jacob! dit le Seigneur, l'Eternel, le Dieu des armées. Le jour où Je punirai Israël pour ses transgressions, Je frapperai sur les autels de Béthel; les cornes de l'autel seront brisées, et tomberont à terre. " (Amos 3:13-14). La maison de Jacob représente ici l'Eglise, le peuple de Dieu. Pensez à ce qu'Amos a prophétisé à ce stade : Dieu jugerait très certainement toute nation qui s’est détournée de Lui. Il permettrait à des méchants adversaires de piller et de terroriser ces nations-là. Et toute personne qui s'est tournée vers des plaisirs impies et la débauche serait humiliée et abaissée. Néanmoins, au milieu de toutes ces choses, la première préoccupation de Dieu était toujours Son Église. Il Se souciait de Son peuple, de ceux qui invoquaient Son nom. Peu importe si notre gouvernement enlève le nom de Dieu de nos pièces de monnaie, de nos tribunaux, de nos écoles et de nos rassemblements publics. Aucune de ces choses ne peine le Seigneur autant que la méchanceté dans Son église. Dieu Se rit de ce que les impies insensés essayent de L’extirper de la société. Le jour de leur jugement a déjà commencé. Dès maintenant, ils sont visités par Sa colère. Mais les gens qui blessent Dieu le plus, c’est Sa propre famille. Il est blessé encore plus profondément par la méchanceté de Ses enfants. Le Seigneur S’est maintenant focalisé sur ce qui était arrivé aux autels d’Israël. Le nom Béthel signifie "la maison de Dieu, lieu d’adoration pure." On disait autrefois de ces autels: "Le Seigneur est dans ce lieu " (Genèse 28:16). En effet, Jacob appela Béthel " un lieu effroyable " (Genèse 28:17). Par ces mots, il voulait dire un lieu plein de révérence, parce que Dieu y avait manifesté Sa présence.

    Béthel était le lieu où Jacob avait eu la vision de l'échelle qui montait vers le ciel. C'était un lieu d’adoration saint, où Dieu rencontrait ceux qui Le cherchaient dans la pureté. Souvent, dans toute l'histoire d'Israël, le Seigneur Se réfère à Lui-même comme "le Dieu de Béthel." Et à un moment donné, il donna l’ordre à Jacob de retourner à Béthel pour y rétablir ses autels. Bref, Dieu disait à Israël : "Je suis sur le point de juger votre nation corrompue. Le monde tremblera à cause de la guerre et de la violence qui se heurteront contre vous. J'enverrai des inondations, des sécheresses, la peste, la rouille destructrice. Vos économies seront dévorées. Votre richesse dévorée. Cependant, en même temps que Je ferai ces choses, Je visiterai Béthel aussi. Je suis sur le point de répandre le jugement sur Mon peuple, parce qu'ils ont pollué Mes autels. Je vais les châtier pour leur adoration corrompue." C’est ce qui était arrivé autrefois à Béthel. Quand Jéroboam est devenu roi, il corrompit l'adoration dans ce lieu-là : " Après s'être consulté, le roi fit deux veaux d'or, et il dit au peuple: assez longtemps vous êtes montés à Jérusalem; Israël! voici ton Dieu, qui t'a fait sortir du pays d'Egypte. Il plaça l'un de ces veaux à Béthel, et il mit l'autre à Dan. Ce fut là une occasion de péché. Le peuple alla devant l'un des veaux jusqu'à Dan. Jéroboam fit une maison de hauts lieux, et il créa des sacrificateurs pris parmi tout le peuple et n'appartenant point aux fils de Lévi. " (1 Rois 12 :28-31). Jéroboam érigea d'abord des idoles dans les lieux d'adoration. Ensuite, il prit les éléments criminels de la société, les gens qui n'avaient aucun sentiment envers Dieu et il les nomma prêtres. Le culte que pratiquait Israël était totalement corrompu, parce qu'il venait de cœurs mauvais et coupables. Ainsi, depuis les lois de Jéroboam jusqu’à l’époque d'Amos, Dieu méprisait Béthel en tant que lieu de mélange. Et Il jugea finalement cette fausse adoration. Il y abattit l'autel, le brisant en morceaux.

    Aujourd'hui, un esprit de Béthel est resté dans l’Église. C'est une condition spirituelle rétrograde. Et sa principale fonction est une adoration caractérisée par le mélange, et elle attire des foules. Cette adoration met en valeur la chair extérieurement, elle est pleine d'ardeur et d’exubérance. Mais elle est dénuée de la moindre sainteté. Et elle prend au piège un grand nombre dans ces dernier jours. Plus les gens croient que cette adoration est de Dieu, plus ils deviennent aveugles. Et le Seigneur est résolu à juger tout cela. Il avertit: "Si vous vous impliquez dans cette adoration corrompue, vous êtes en train même de multiplier vos péchés." De nouveau, Dieu ordonne avec insistance : " Faites vos sacrifices d'actions de grâces avec du levain! Proclamez, publiez vos offrandes volontaires! Car c'est là ce que vous aimez, enfants d'Israël, dit le Seigneur, l'Eternel. " (Amos 4:5). Pourquoi dit-Il cela ? C’était parce que la loi interdisait de consumer par le feu toute offrande d’aliments contenant le moindre levain (Lévitique 2:11). De plus, le pain levé était destiné uniquement aux sacrificateurs. De même, chaque offrande d'action de grâces de pain devait être des " gâteaux sans levain pétris à l'huile, des galettes sans levain arrosées d'huile, et des gâteaux de fleur de farine cuite et pétris à l'huile. " (Lévitique 7:12). Ces offrandes sans levain servent toutes d’illustrations. Elles signifiaient des louanges qui étaient pures. Dans toute l’Ecriture, le levain est vu comme un symbole de la chair entachée de péché. Il était parfois utilisé pour se référer à la lèpre.


    Faites vos sacrifices d'actions de grâces avec du levain!
    Proclamez, publiez vos offrandes volontaires! (Amos 4:5)

    Le message de Dieu est clair ici: "Vos sacrifices de louange sont pleines de la chair. J'accepterai seulement les sacrifices qui sont sanctifiés, offerts par des mains propres et des cœurs purs. Il ne peut y avoir aucun levain, aucune indulgence charnelle, dans Ma présence. "Qui pourra monter à la montagne de l'Eternel? Qui s'élèvera jusqu'à son lieu saint? - Celui qui a les mains innocentes et le cœur pur; celui qui ne livre pas son âme au mensonge, et qui ne jure pas pour tromper. " (Psaumes 24:3-4). Extérieurement, les adorateurs de Béthel étaient très religieux. Ils sacrifiaient avec grand zèle chaque matin. Et ils étaient fidèles dans les dîmes et offrandes. De nouveau, Dieu leur commanda instamment: "Offrez vos sacrifices chaque matin, et vos dîmes tous les trois jours!" (Amos 4:4). Il voyait ces gens commencer chaque nouvelle journée en louant et en adorant. Ils étaient joyeux lorsqu’ils se rendaient à leurs réunions. En effet, le mouvement d'adoration de Béthel devenait si populaire qu’il s’étendait dans les villes de toute la région. De Béthel à Guilgal, à Beer-Schéba. Mais le Seigneur les avertit tous comme suit: "Ne cherchez pas Béthel, n'allez pas à Guilgal, ne passez pas à Beer-Schéba. Car Guilgal sera captif, et Béthel anéanti." (Amos 5:5). Dieu était sur le point de tout renverser. Il était sur le point de consumer tous leurs sacrifices de louange et d’adoration pleins de levain. Pourquoi ? Parce que le peuple "abandonne la justice sur la terre" (Amos 5:7).


    Remerciez Dieu pour les louanges saintes et acceptables
    qui retentissent et montent vers Lui

    Dieu a toujours un reste saint et séparé dont les sacrifices de louange sont purs. Ces saints pieux ne sont pas piégés par des recherches mondaines. Leur adoration est comme le bruit de puissantes eaux qui se précipitent. Et ils ont le cœur brisé devant le Seigneur, ayant une sainte révérence pour Lui. D'une telle révérence viennent les cris glorieux de louange. Néanmoins, des multitudes dans l'Eglise recherchent toujours quelque chose de nouveau. Elles veulent des moyens nouveaux et passionnants d'adorer Dieu. Ainsi, elles sont à la recherche des autels de Béthel, où les louanges paraissent fortes et joyeuses. Mais l'adoration dans ces endroits est menée par des hommes qui ne pleurent pas sur le péché de la maison de Dieu. Leurs louanges peuvent être exubérantes et colorées. Mais il n'y a aucune présence véritable de Christ. Et il n’y a pas de protection contre la séduction de la chair. C’était probablement passionnant de participer à des rassemblements de louange à Béthel. Mais ces fidèles n'avaient aucun souci pour les choses de Dieu. Ils n’aidaient pas les pauvres ni ne subvenaient aux besoins des nécessiteux. Au lieu de cela, leurs louanges étaient pleines de la chair et de levain. Amos avertit : "Cherchez le Seigneur, de peur que le feu n'éclate dans la maison de Joseph"(Amos 5:6). De même, laissez-moi vous donner cet avertissement de la part du Seigneur : votre pasteur ne prêche-t-il pas une parole dénonçant le péché? N’y a-t-il aucune sainte réprobation, aucun appel à la repentance, aucun avertissement poussant à abandonner le péché ? Alors vous adorez probablement à un autel de Béthel. Et vous êtes en grand danger d’être séduits.

    Dieu a déclaré : "Je visiterai aussi les autels de Béthel : et les cornes de l'autel seront coupées et tomberont à terre" (Amos 3:14). C'était une parole dévastatrice. Dans l’Ancien Testament, l'autel fait en bois dans le temple avait quatre cornes taillées attachées à ses rebords. Ces cornes étaient couvertes de cuivre et étaient en forme de cornes de bélier. Les cornes représentaient le droit du sanctuaire. En se saisissant de celles-ci, un contrevenant se plaçait lui-même sous la protection de la grâce salvatrice de Dieu. Quand j’étais un petit garçon, j’entendais beaucoup de personnes âgées pieuses dire : "Je suis en sécurité, Seigneur, j’ai saisi les cornes de l'autel." Nous trouvons une illustration de cette sorte de sanctuaire dans la vie du fils de David, Adonija. Cet homme rebelle avait essayé d’usurper le trône d'Israël. Mais l'autre fils de David, Salomon, publia un arrêt de mort pour Adonija. Affolé, Adonija courut au temple et saisit les cornes de l'autel. Sa vie était épargnée. Et là, Dieu disait à Amos qu'il couperait ces étonnantes cornes de protection. Le Seigneur allait couper les cornes de l'autel et les jeter à terre. Cela signifiait que le peuple n’allait plus bénéficier de Sa protection. Au lieu de cela, il serait ouvert à de grandes séductions. Il n'aurait aucune sécurité contre les fausses doctrines ou une fausse adoration.


    J'ai vu les résultats terribles de l’adoration
    à un autel sans cornes

    En Afrique, des multitudes viennent du monde entier pour écouter parler un homme qui prétend que Dieu lui a donné des prophéties dans le sein de sa mère. Les américains tout particulièrement voyagent par centaines en vue de recevoir une "prophétie personnelle" venant de cet homme. Mais le message est totalement anti-biblique et blasphématoire. Ces chercheurs imprudents se font piéger par une séduction.

    Dans un état des Balkans, une prophétesse prétend conduire les gens à travers des voyages en enfer. La femme était sorcière et elle dit avoir été une fois en enfer elle-même. Elle amène les gens à se coucher par terre et à libérer leurs pensées, tandis qu'elle les guide dans un voyage imaginaire à travers ce qu'elle a expérimenté. Les gens viennent en masse à elle pour vivre l'expérience. Mais c’est entièrement non scripturaire, c’est une totale confusion. En effet, il y a quelque chose de mauvais qui sous-tend cette œuvre.

    Au Brésil, un évangéliste promet de guérir le cancer chez les gens pour 1000 $ [environ 1000 euros, ou 6600 francs]. Il exécute aussi des exorcismes moyennant des honoraires. Il a acquis une énorme clientèle et il devient riche grâce à ses prétentions. Cependant, c’est tout à fait anti-biblique, c’est une complète séduction.

    L'Amérique elle-même est devenue la pire usine de production d’évangiles de séduction dans le monde. Comment ? Les chrétiens sont devenus bibliquement illettrés. Ils ne se donnent pas la peine de lire le Parole de Dieu désormais. Ils ne désirent pas jeûner ou passer du temps dans la prière. Au lieu de cela, ils courent ici et là, à la recherche d'enseignements agréables dorlotant la chair de certains évangélistes qui se compromettent.

    Comment est-ce possible que des multitudes de croyants tombent dans de telles séductions ? Comment est-il possible qu’ils soient si facilement trompés ? Comment se fait-il que les foules deviennent si aveuglées par rapport aux œuvres de la chair ? Amos nous dit pourquoi : leurs murs de protection sont tombés, à cause du péché. Dieu a enlevé les cornes de l'autel. Et le peuple a perdu tout discernement. De tels croyants seront parmi les premiers à embrasser l'Antéchrist.


    Dieu déclare que lorsqu’Il visitera Son Eglise,
    Il va fermer tout ce qui est pollué.

    "Dans toutes les vignes on se lamentera, lorsque Je passerai au milieu de toi, dit l'Eternel. Malheur à ceux qui désirent le jour de l'Eternel! Qu'attendez-vous du jour de l'Eternel? Il sera ténèbres et non lumière. Vous serez comme un homme qui fuit devant un lion et que rencontre un ours, qui gagne sa demeure, appuie sa main sur la muraille, et que mord un serpent. Le jour de l'Eternel n'est-il pas ténèbres et non lumière? N'est-il pas obscur et sans éclat? Je hais, Je méprise vos fêtes, Je ne puis sentir vos assemblées. Quand vous Me présentez des holocaustes et des offrandes, Je n'y prends aucun plaisir; et les veaux engraissés que vous sacrifiez en actions de grâces, Je ne les regarde pas. Eloigne de moi le bruit de tes cantiques; Je n'écoute pas le son de tes luths. Mais que la droiture soit comme un courant d'eau, et la justice comme un torrent qui jamais ne tarit. " (Amos 5:17-24).

    Le message de Dieu est clair: à moins que Sa justice ne commence à couler au milieu de nous, et que nos cœurs ne soient purifiés, nous ne serons pas en mesure de lui rendre un vrai sacrifice d'adoration. Les louanges qui viennent de cœurs remplis de concupiscence et de convoitise ne sont que du bruit à Ses oreilles. Il n'acceptera pas l'adoration de ceux qui recherchent seulement le plaisir ou qui refusent de pardonner les autres. Parmi tous ces avertissements prophétiques, Amos nous délivre cette parole d’espoir : "Recherchez le bien et non le mal, afin que vous viviez, et qu'ainsi l'Eternel, le Dieu des armées, soit avec vous, comme vous le dites. Haïssez le mal et aimez le bien, faites régner à la porte la justice; et peut-être l'Eternel, le Dieu des armées, aura pitié des restes de Joseph. " (Amos 5:14-15). Je vous enjoins à tenir compte du message d'Amos. Cherchez le Seigneur de tout votre cœur. Laissez-vous être jugés par Sa Parole. Confessez et abandonnez votre péché. Alors Dieu vous bénira en vous accordant du discernement. Vous saurez si vous adorez à un autel de Béthel. Et vous serez capables de L'adorer en esprit et en vérité.

    Référence: Message "The Trumpet Is Sounding But Noone Is Alarmed" prêché à Time Square Church le 9 septembre 2002

    Source: World Challenge, P. O. Box 260, Lindale, TX 75771 Etats-Unis

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks Pin It

    votre commentaire
  • on 22 octobre 2012. Posted in La Prophétie

    Préliminaires

    Dans nos jours troublés, la prophétie biblique est lue de plus en plus comme elle ne l'a jamais été auparavant. Mais de quelle prophétie parle-t-on ? Que devons-nous comprendre afin de ne pas tomber ni dans l'incrédulité ni dans l'habitude ?

    Pendant des années, lorsqu'on parlait "prophétie" dans les églises chrétiennes, on attendait de la part de Dieu une parole directement venue du ciel par le moyen des dons spirituels du parler en langues ou du chant en langues que l'Esprit Saint communique aux croyants rassemblés nés de nouveau et immergés dans l'Esprit Saint. Cette réalité des dons de l'Esprit existe bien et est décrite en détail dans 1 Corinthiens 14:1-40. Les prophètes sont donc des personnes que Dieu utilisait et utilise encore, comme un canal humain afin d'avertir pour l'une ou l'autre raison, les croyants d'une assemblée locale.

    A cette prophétie telle qu'elle nous était donnée pendant des années, ont succédé les abus spirituels des hommes. La Bible a annoncé qu'il viendrait des jours d'apostasie qui prendraient le pas sur la foi, la vérité et l'amour de Dieu. Plus personne aujourd'hui, à part quelques exceptions, ne pourrait dire avec certitude si une telle prophétie est vraiment de Dieu ou pas. Et pourtant le B.A.B.A. des dons spirituels c'est précisément que tous soient convaincus par la foi - et non par les hommes - que c'est bien Dieu  qui parle. La majorité n'ose tout simplement pas penser que le contraire serait possible.

     

    Lire la suite...

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    votre commentaire
  • on 17 août 2014. Posted in La Prophétie

    Le site "bibleprobe" Copyright 1998 -2014  BibleProbe.com diffuse en anglais 365 prophéties d'ordre messianique, à savoir des prophéties qui annoncent la venue du Fils de Dieu. Les accomplissements de ces prophéties sont ajoutées avec leur référence biblique.

    Les prophéties des textes hébreux trouvent leur accomplissement dans les Ecrits messianiques (dits autrement Brit Hadasha ou Nouvelle Alliance. ou Nouveau Testament). C'est le caractère de la prophétie d'être comprise "par la Foi". Cela signifie que quelqu'un qui n'a pas la Foi ou qui est incroyant ne croira jamais la prophétie et la remettra toujours en question. Devant tout prodige ou miracle, l'incroyant se trouvera de bonnes "raisons" de ne croire ni en Dieu ni dans les miracles et encore moins dans la naissance miraculeuse du Fils de Dieu.

     

    Lire la suite...

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks Pin It

    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique