• Le choix des ouvriers dans le champ de la moisson et le choix des ouvriers pour la vigne

    Écrit par Greco Lorenzo on 1 janvier 2005. Posted in Messages qui concernent le messianisme

    Le Seigneur Yeshoua dans ses paraboles, nous parle souvent de la moisson, qu'elle sera grande et que peu nombreux seront les ouvriers. Il ajoute de prier "le maître de la moisson d’envoyer des ouvriers dans sa moisson."

    C’est un ordre que notre Maître, Yeshoua, donne à ses disciples : « Aller travailler dans le champ ».

    Mais, arrivés dans la fin des temps,  il faut préciser qu'il y a une différence entre le champ de la moisson et la "Vigne".

     

     

    « Qu’ils sont beaux sur les montagnes les pieds de celui qui apporte de bonnes nouvelles, qui publie le salut, de celui qui dit à Sion « elles élèvent la voix car de leurs propres yeux, elles voient que l’Eternel ramène Sion. Eclatez ensemble car l’Eternel console son peuple découvre le bras de sa sainteté aux yeux de toutes les nations, et toutes les extrémités de la terre verront le salut de notre D.ieu. Partez, sortez de là. Ne touchez rien d’impur. Sortez du milieu d’elles. » (Esaïe 52:7-11) 

    « Pour l’amour de Sion, je ne me tairai point. Pour l’amour de Jérusalem, je ne prendrai point de repos, jusqu’à ce que son salut paraisse comme l’aurore et sa délivrance comme un flambeau qui s’allume. Alors, et tous les rois ta gloire. Et l’on t’appellera d’un nom nouveau, que la bouche de notre D.ieu déterminera. Tu seras une couronne éclatante dans la main de l’Eternel.  On en te nommera plus et l’on appellera ta terre « épouse » comme la fiancée fait la joie de son fiancé, ainsi tu feras la joie de ton D.ieu. Sur tes murs, Jérusalem, j’ai placé des gardes. Ils ne se tairont ni jour ni nuit. Vous qui rappelez L’Eternel l’a juré par Sa droite et par Son bras puissant. Ceux qui auront récolté le vin le boiront dans les élevez une bannière vers le peuple. Voici ce que l’Eternel proclame aux extrémités de la terre : dites à la fille de Sion « voici, ton sauveur arrive, voici le salaire est avec Lui et les rétributions le précèdent.» (Esaïe 62:1-12) 

    « Puis, ayant appelé Ses 12 disciples, Il leur donna le pouvoir de chasser les esprits impurs, et de guérir toutes maladies et toutes infirmités. Voici les noms des 12 apôtres. Le 1er   Tels sont les 12 que Yeshoua envoya, après leur avoir donné les instructions suivantes « n’allez pas vers les païens, et n’entrez pas dans les villes des samaritains. Allez plutôt vers les brebis perdues de la maison d’Israël. Allez, prêchez et dites « le royaume des cieux est proche ». (Matthieu 10:1-7) 

    « Après cela, le Seigneur désigna encore 70 autres disciples. Il les envoya 2 à 2 dans toutes les villes et dans tous les lieux où Lui-même devait aller. Il leur dit : La Moisson est grande, mais il y a peu d’ouvriers.» (Luc 10:1-3) 

     Le Seigneur dit que la Moisson est grande, et peu nombreux sont les ouvriers. Priez donc le Maître de la Moisson d’envoyer des ouvriers dans Sa Moisson.

    C’est un ordre que notre Maître, Yeshoua, donne à Ses disciples : « Aller travailler dans le champ ».

    Mais il y a une différence entre le champ de la Moisson et la Vigne.

    Bien entendu, notre Maître parle aux siens, qui sont Juifs. Et il leur donne cet ordre de porter Sa Bonne Nouvelle dans le monde entier afin que, parmi les païens, il y ait le salut dans toutes les nations.

    Mais aujourd’hui, le salut a été porté dans toutes les nations et, partout, il y a maintenant des croyants. Et, désormais, le Seigneur veut faire cet appel : « qui, parmi vous, veut venir travailler à ma Vigne ».

    Le choix appartient au Seigneur. C’est Lui qui choisit, et c’est Lui qui envoie :

    " Ce n’est pas vous qui m’avez choisi, mais c’est moi qui vous ai choisis et qui vous ai envoyés, afin que vous portiez du fruit, et que votre fruit demeure." 

    En ce temps-là, au temps de Yeshoua, la population mondiale était seulement de Et maintenant, quand je vous parle

    La moisson est toujours plus grande et plus difficile, et il y a besoin d’ouvriers. Mais des ouvriers choisis par le Seigneur, non appelés par les écoles bibliques, ou choisis par les instituts linguistiques, mais appelés et formés par Lui, dans un but bien précis.

    Les dernières paroles de Yeshoua : vous serez mes martyrs. Il ne dit pas « mes témoins », mais il dit « mes martyrs», à Jérusalem, dans la Judée, la Samarie, et jusqu’aux extrémités de la terre.

    Ce furent les paroles très importantes qu’Il laissa à Ses disciples. Et aujourd’hui, plus que jamais, il y a des croyants dans tout le monde entier. Et nous remarquons que nous sommes à la fin des temps.

    Le Messie vient et le cri de l’épouse est « Viens, Seigneur Yeshoua ». Dans toutes les communautés, il y a ce cri. Mais ils ont oublié une chose très importante : le peuple d’Israël.

    Yeshoua ne viendra pas, tant que le peuple d’Israël ne L’acclamera pas comme Messie.

    Dans le monde entier, il y a aujourd’hui un travail très spécifique et très important à faire, et c’est le Seigneur Lui-même qui va et parcourt la Moisson en disant « qui veut venir travailler dans la Vigne ? » L’esprit Saint ne peut appeler des personnes qui sont dans le monde, car le monde ne connaît pas la puissance de l’Esprit.

    Mais nous avons été abreuvés par ce baptême de l’Esprit en nous, afin que cette puissance nous donne la possibilité d’être Ses témoins, à Jérusalem. Aujourd’hui, le Seigneur veut encore appeler des personnes : « qui d’entre vous veut venir travailler à Ma vigne ? » La vigne, comme le figuier et comme l’olivier, représente Israël, et c’est un travail très spécifique : s’employer à la recherche des brebis perdues

    « je suis  cherche ton serviteur, car je n’oublie pas tes commandements. » (Psaume 119:176) 

    Chacun de nous suit sa propre voie, et nous oublions l’appel du Seigneur. C’est pourquoi Esaïe dit que nous étions tous perdus, des brebis sans berger. Pour cela, le Seigneur est venu : pour chercher, et sauver, ce qui était perdu. Il les a appelés, et les a tous appelés par leur nom. Des personnes de catégorie, de caractère différent. Mais tous étaient des pécheurs d’Hommes.

    Le Seigneur a choisi des pécheurs, des personnes de la mer car ce sont des hommes de patience. Avoir de la patience et de la bonté pour son service : Il ne choisit pas des hommes remplis de colère, mais ceux dont le  tempérament est bien précis : ils doivent imiter le caractère du Messie. Et le Seigneur les a enseignés, dans tous les domaines, et ensuite Il es a envoyés.

    Mais, avant de les envoyer, Il leur dit : ne vous éloignez pas de Jérusalem, jusqu’à ce que vous soyez revêtus de la puissance d’en-haut. Car, quand le Seigneur envoie, cela se réalise avec des signes, des prodiges et des miracles: les lépreux sont guéris, les aveugles voient, et même les morts ressuscitent, au Nom de Yeshoua Ha Mashiah.

    Il a dit : « Sans moi, vous ne pouvez rien faire ». Nous voulons faire Sa volonté, et obéir à Ses ordres et à Ses enseignements. C’est ce qu’Il a dit à Ses disciples : vous m’aimez ? Observez mes commandements. Alors, vous demeurerez dans mon amour. Comme le Père demeure en moi...

    Pour aller chercher les brebis perdues de la maison d’Israël, nous devons être revêtus de cette onction unique, de la puissance du Saint Esprit.

    Nous avons l’expérience de l’apôtre Paul, qui croyait avoir eu du succès avec sa propre éloquence, mais il n’a eu aucun fruit. Mais quand il a prêché Yeshoua Ha Mashiah crucifié, il a vu beaucoup de fruit, car il y avait la puissance de l’Esprit. Et, aujourd’hui, le Seigneur rappelle les Siens. Il nous dit : « recherchez la plénitude de l’Esprit, pour que vous soyez saints comme Lui est Saint.  On ne peut agir différemment. Le mandat que nous avons reçu  doit se manifester en nous avec des signes, des prodiges et des miracles. Sinon, nous ne sommes pas de Ses disciples. Nos paroles sont seulement du vent. Mais le Seigneur connaît les Siens.

    Un jour, il a appelé Matthieu, qui travaillait aux impôts. Et Matthieu a tout laissé, tous ses engagements, son travail, pour suivre le Seigneur. Si aujourd’hui le Seigneur t’appelle, ne Lui dit pas comme certains : je dois me marier, et j’ai encore d’autres à faire, à m’occuper de mes boeufs, et tant d’autres choses... Les disciples ont tout laissé : leur métier, leurs filets, et se sont donnés complètement au service du Seigneur.

    Et nous avons vu le résultat : 12 hommes remplis de l’Esprit Saint qui sont devenus par la suite 70, puis 120, puis 3000 puis 5000. L’action de l’Esprit Saint est véritable. Quel est l’enseignement que tu as envie d’écouter. Aujourd’hui, il y a des rabbins ; qui ne connaissent pas le Messie. C’est un enseignement des branches qui ont été retranchées de l’olivier franc. Il y a du poison.

    Je vous redis : recherchez la plénitude de l’Esprit, et tout ce qui glorifie le Nom du Seigneur. Tous ceux qui ont reçu l’Esprit Saint glorifient Yeshoua. Quand je serai parti, je vous enverrai l’Esprit Saint, le Consolateur, qui me glorifiera. Voilà ce que tu dois faire. Et tu pourras le glorifie en apportant du fruit et encore du fruit à la gloire du Seigneur.

    Ce la nous est dit dans Jean 15/5 : « je suis le Cep. Vous êtes les sarments. Celui qui demeure en moi et en qui je demeure porte beaucoup de fruit, car sans moi, vous ne pouvez rien faire. »

    Quel de fruit permanent que D.ieu attend de nous ? C’est le fruit de l’Esprit, ce n’est pas le tien. Quel fruit ? Les perdus ! Les pécheurs que j’amène à Lui. C’est ainsi que je Le glorifierai : quand j’apporterai du fruit à la gloire du D.ieu. Yeshoua, le grand législateur de tous les temps nous donne l’exemple de comment porter du fruit à la gloire de D.ieu. Lui, revêtu de la puissance de l’Esprit, a manifesté des signes, prodiges et miracles dans tout Israël, en montrant Sa sainteté, et qu’Il est le seul véritable. C’est pourquoi Son épouse doit être dans sainte, immaculée sans tache, sans ride et sans défaut.

    Aujourd’hui, une des taches qu’on trouve dans les assemblées évangéliques est l’antisémitisme, et le remplacement du peuple d’Israël . Et il y en a beaucoup d’autres. On ne pourrait en donner un liste. Mais si en toi il y a une de ces taches, tu manqueras le retour du Seigneur. Le Seigneur connaît les Siens, et les Siens connaissent Sa voix, et le suivent. On ne peut tromper D.ieu : que celui qui est saint se sanctifie encore, et que celui qui est souillé se souille toujours plus.

    C'est ce que nous voyons aujourd’hui, sous nos yeux : il y a un combat à mener et à celui qui vaincra je le ferai. Il faut être un soldat employé à chercher les brebis perdues de la maison d’Israël. Tout avait commencé avec les Juifs pour aller dans les nations, dans la Moisson. Mais aujourd’hui, c’est l’inverse : il y a un appel vers la maison d’Israël : c’est la parabole qui parle des ouvriers de la dernière heure. Veux-tu être un de ces ouvriers de la dernière heure. La Bile parle de cette dernière heure où des faux christs et faux prophètes chercheront à séduire même les élus. Je vous invite à rechercher la plénitude de l’Esprit Saint, et à comprendre l’appel du Seigneur.

    Nous avons un travail très spécifique, dirigé vers le peuple d’Is et si un Juif vient ici, il doit se sentir chez lui. Le salut vient au travers du peuple juif. Et nous qui sommes appelés à servir pour le salut du peuple juif, nous devons leur rendre ce que nous avons reçu par eux. Alors, sommes-nous prêts ? J’aurais mal si un Juif venait parmi nous et n’était pas bien accepté.

    Faisons bien attention, car D.ieu nous demandera des comptes de tout cela. Combien de vous êtes sûrs d’être ici, dans cette assemblée pour cet appel messianique. Quand je suis arrivé ici, je me suis demandé « mais que se passe-t-il dans ma vie ? » Je dois tout recommencer depuis le début. Il y a des changements à faire dans nos vies. J’ai compris que les prophètes sont Juifs, la Bible est juive, les disciples sont Juifs, Yeshoua est Juif. Donc, il y avait en moi quelque chose qui n’allait pas. Si ma foi est fondée sur tout cela qui est Juif, je dois donc m’examiner. A quoi est-ce que je veux être appelé ?

    La Moisson est grande. La Vigne aussi. Savez-vous que, pour porter du fruit, la vigne doit avoir deux branches ; comme l’olivier. Mais, si il y a une branche supplémentaire, la vigne ne peut porter du fruit. Et, dans la Vigne, il y a cet appel des 2 branches ensemble : des Juifs et des Gentils ensemble. Mais la vigne doit être taillée, émondée. Cela représente nos liens, qui nous empêchent de porter du fruit à la gloire de D.ieu : tout ce qui surgit en dessous de la vigne doit être coupé. De même, mes liens doivent être coupés, dans le Nom de Yeshoua  Ha Mashiah. Ce sont ces liens qui t’empêchent de voir la Gloire de D.ieu. Soyons remplis de l’Esprit Saint.

    Rappelez-vous Lazare. C’était un ami de Yeshoua. Il était gravement malade. Il représente cet Israël qui est vraiment malade et le Seigneur dit : j’irai pour le réveiller. Et le Seigneur vient pour réveiller Son peuple et pour chercher ce qui est perdu dans Sa maison. Et cette scène vraiment bouleversante, quand les 2 soeurs arrivent devant le Seigneur, Marthe et Marie. Et l’une dit : Seigneur, si tu étais arrivée plus tôt, notre frère Lazare ne serait pas mort. Comme Israël : si tu étais arrivé plus tôt... Mais le Seigneur répond : si tu crois, tu verras la gloire de D.ieu. Il y a la foi dans le passé : si tu étais arrivé... Mais le Seigneur parle aujourd’hui, et au présent. Oui, Seigneur, je sais que tu le ressusciteras... de la foi au futur, mais non au présent. Personne ne comprend le Maître. Même pas nous. Mais, avec la foi au présent, nous le voyons dire : « Lazare, sors ». Et, de même, aujourd’hui : « Israël, sors ». Et Lazare s’est levé. Mais il était lié. Comme toi, tu es lié et tu ne peux porter du fruit et accomplir ce mandat d’aller chercher ces brebis perdues de la maison d’Israël. Mais le Seigneur a dit aux disciples : « déliez Lazare et laissez-le aller ». « Otez les pierres, et laissez passer mon peuple ! » C’est notre devoir. Heureux et saint celui qui participe à la 1ère résurrection. Mashiah vient et, dans la 1ère résurrection, il y aura seulement les élus. Au dernier jour, les Livres seront ouverts. Et les élus, à ce moment-là, seront déjà avec le Seigneur. Ils ont déjà expérimenté le retour du Mashiah sur la terre d’Israël, où Il a été couronné Roi, à Jérusalem, car « c’est de Sion que sortira la Loi, et de Jérusalem la Parole de l’Eternel ».

    Ceci arrivera, et Il dira à ceux qui sont à droite « venez

    L’Esprit de D.ieu conduit ton esprit. Et, aujourd’hui, dans nos vies, il n’y a plus de mensonge. Car l’Esprit de D.ieu est un Esprit de vérité, pour proclamer la vérité. Les choses anciennes sont passées, et sont devenues nouvelles. Aujourd’hui, le Seigneur nous appelle pour cet objectif.  Et, à la fin, j’ai accompli la course. Et, comme l’apôtre Paul, je pourrai dire : j’ai accompli la course. Et je recevrai la couronne de la Justice. Non seulement moi, mais tous ceux qui ont aimé Son apparition.

    Que l’Eternel, le D.ieu d’Israël nous bénisse.