• Le Cinquième Commandement : Honore ton père et ta mère

    Le Cinquième Commandement nous dit : « Honore ton père et ta mère, afin que tes jours se prolongent dans le pays que l’Eternel, ton Dieu, te donne. »

    Le Cinquième Commandement : Honore ton père et ta mère

    Les quatre premiers Commandements nous montrent comment Dieu veut que nous L’aimions. Le Cinquième est le premier d’une série de six Commandements nous montrant – dès notre plus jeune âge, dans nos familles –comment aimer autrui.

    Dans un sens, le Cinquième Commandement joint les deux sections, car Dieu Se révèle à nous comme notre Père aimant. Aucun père ne mérite plus d’honneurs que notre Père céleste ! Or, la Bible indique que l’humanité – y compris ceux qui ont été choisis pour devenir le peuple de l’Éternel – n’a pas honoré ni respecté son Créateur.

    Dieu fait allusion à ce problème très courant dans Malachie 1:6 : « Un fils honore son père, et un serviteur son maître. Si je suis père, où est l’honneur qui m’est dû ? »

    Le Cinquième Commandement nous aide à comprendre qu’apprendre à respecter et à honorer nos aînés dans la famille nous montre comment honorer, tout compte fait, le Père des pères – notre Père céleste.

    Le premier commandement avec une promesse

    L’apôtre Paul a réitéré le Cinquième Commandement, précisant que c’est « le premier commandement avec une promesse » (Éphésiens 6:2-3). C’est pour notre bien que Dieu nous donne des commandements, mais Il insiste particulièrement sur le Cinquième à cause des bénédictions qu’il procure à tout être humain, à la famille, et à la société en général, quand il est respecté.

    Paul élabore sur ce sujet des relations familiales en évoquant des commandements tant pour les enfants que pour les parents : « Enfants, obéissez à vos parents, selon le Seigneur, car cela est juste » (Éphésiens 6:1). Une société qui fonctionne bien et des relations enrichissantes sont basées sur le respect et l’obéissance envers l’autorité. Il est bien plus facile d’apprendre cela étant enfant ; cela nous évite ensuite de subir, adultes, de durs traitements dans des camps de formation disciplinaires, dans une prison, ou quand on perd son emploi pour mauvaise conduite.

    Dieu, par la bouche de Pierre, nous dit : « Honorez tout le monde » (1 Pierre 2:17). Nous devons être soumis aux autorités, car, « il n’y a point d’autorité qui ne vienne de Dieu » (Romains 13:1). Cela ne veut pas dire que Dieu approuve toute domination répressive. Les parents, les pédagogues et les responsables, ne l’oublions pas, « seron[t] jugés plus sévèrement » (Jacques 3:1).

    L’honneur ne devrait pas cesser quand on devient adulte

    On doit se consacrer à sa famille pendant toute sa vie, conscient du caractère permanent de la relation familiale à laquelle tous les êtres humains sont appelés, étant destinés à devenir enfants de Dieu. Comme l’a écrit l’apôtre Jean, « Voyez quel amour le Père nous a témoigné, pour que nous soyons appelés enfants de Dieu ! » (1 Jean 3:1).

    Dieu S’attend à ce que nous continuions à respecter et à honorer nos parents longtemps après que nous ayons quitté le foyer familial, et même encore davantage quand ils vieillissent et ont besoin d’aide. Jésus (Yeshoua) a montré l’hypocrisie de certains, qui essaient de se soustraire à leur responsabilité envers leurs parents âgés :

    « Et vous, pourquoi transgressez-vous le commandement de Dieu au profit de votre tradition ? car Dieu a dit : Honore ton père et ta mère ; et, celui qui maudira son père ou sa mère sera puni de mort. Mais vous, vous dites : Celui qui dira à son père ou à sa mère : Ce dont j’aurais pu t’assister est une offrande à Dieu, n’est pas tenu d’honorer son père ou sa mère. Vous annulez ainsi la Parole de Dieu au profit de votre tradition » (Matthieu 15:3-6).

    Dieu veut que nous honorions nos parents pendant toute notre vie.

    Le rôle primordial des parents

    L’apôtre Paul a aussi ordonné aux parents ce qui suit : « Et vous pères, n’irritez pas vos enfants, mais élevez-les en les corrigeant et en les instruisant selon le Seigneur » (Éphésiens 6:4) et « de peur qu’ils ne se découragent », comme il le précise ailleurs (Colossiens 3:21). Les parents ne doivent pas négliger leur rôle d’éducateurs, mais ils doivent le faire de manière à encourager leurs enfants, sans les provoquer.

    Cette « correction et cette instruction dans le Seigneur » est expliquée plus en détail dans le livre du Deutéronome. Dieu y dit aux parents : « Tu aimeras l’Eternel, ton Dieu, de tout ton cœur, de toute ton âme et de toute ta force. Et ces commandements, que Je te donne aujourd’hui, seront dans ton cœur. Tu les inculqueras à tes enfants, et tu en parleras quand tu seras dans ta maison, quand tu iras en voyage, quand tu te coucheras et quand tu te lèveras. » (Deutéronome 6:5-7).

    Le rôle des parents est très important, et présente bien des défis, mais il est digne de respect.

    http://vieespoiretverite.org/bible/dix-commandments/le-cinquieme-commandement/

     

     ECRITS AJOUTES PAR MOI

    SUITE:    http://www.kama-tov-ata.com/le-sixieme-commandement-tu-ne-commettras-pas-de-meurtre-a129933284

    « Le Quatrième Commandement : Souviens-toi du jour du reposLe Sixième Commandement : Tu ne commettras pas de meurtre »
    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks Pin It

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :