• Le livre de Ruth et son contexte messianique

    Écrit par Ghennassia Paul on 30 avril 1999. Posted in Messages qui concernent le messianisme

    Ruth 1 : 1-5 

    Du temps des juges, il y eut une famine dans le pays . Un homme de Bethléhem de Juda partit , avec sa femme et ses deux fils, pour faire un séjour dans le pays de Moab.
    Le nom de cet homme était Elimélec, celui de sa femme Naomi , et ses deux fils  s'appelaient Machlon et Kiljon ; ils étaient Ephratiens, de Bethléhem de Juda. Arrivés au pays de Moab , ils y fixèrent leur demeure.
    Elimélec, mari de Naomi, mourut, et elle resta avec ses deux fils.
    4  Ils prirent des femmes Moabites, dont l'une se nommait Orpa, et l'autre Ruth , et ils habitèrent là environ dix ans.
    5  Machlon et Kiljon moururent aussi tous les deux, et Naomi resta privée de ses deux fils et de son mari. 

     

    1 Cor 10 : 11-12 

    11  Ces choses leur sont arrivées pour servir d'exemples, et elles ont été écrites pour notre instruction, à nous qui sommes parvenus à la fin des siècles. 12  Ainsi donc, que celui qui croit être debout prenne garde de tomber! 
      

    Ce livre de Ruth de 4 chapitres dont on parle très peu dans les assemblées semble n'être qu'un livre poétique qui n’intéresse que peu de monde. Il est pourtant éminemment spirituel et profond dans la typologie dont nous allons étudier avec l’hébreu. Un livre de 4 chapitres un des plus court de la Bible et qui par son contexte messianique est plein d’intérêts. 

     


    Il nous apporte 4 sortes d’enseignements : 

    • Un enseignement historique : ce sont des faits et des mœurs qui se sont déroulés à une certaine époque et qui ont existés réellement ( à l’époque des Juges ) 
    • Un enseignement typologique et symbolique : les personnages, les lieux, l’action ont existés réellement mais ont une signification. Chaque chose signifie quelque chose. 
    • Un enseignement spirituel pour nous édifier et pour nous instruire : dans la bible dans le livre de l’apocalypse c’est quelque chose qui est écrit en dehors et en dedans. Des savants lisent la bible et même ils peuvent citer des passages. Mais quand étudie la parole de Dieu avec la pensée de Dieu et conduit par l’Esprit de Dieu on commence, à travers le texte du dehors de découvrir ce qu’il y a derrière et la Bible, c’est un livre mystérieux et glorieux. Amen. C’est tout caché. Dans l’hébreu, ce sont des codes que Dieu a mis dans la Parole de Dieu. Et nous sommes ceux qui découvrent les mystères cachés. Les codes que Dieu a préparés. 
    • Un enseignement prophétique : on y découvre le Messie, son action pour Israël et pour l’Eglise des gentils. Car toujours, on découvre qu’à travers la Bible que Dieu a toujours son but : Israël et les gentils des nations appelés l’église. C’est important : l’église des gentils est incluse dedans. Mais ce n’est pas normal que les églises fassent une séparation  : toujours l’évangile et seulement l’évangile. Mais on ne peut pas comprendre l’évangile - la nouvelle alliance sans comprendre l’ancienne alliance. Tout se tient.
      Ces 4 sortes d’enseignements sont à ne pas perdre de vue pendant toute l’étude. 

    Quelques généralités qui permettront de mieux comprendre pourquoi ce livre a été écrit. 

    • Ruth et Esther, 2 livres de la Bible : ce sont 2 femmes. Les deux seuls livres qui portent des noms de femme. On retrouve les femmes et les hommes au travail ensemble. De même, dans l’évangile de Matthieu, dans les généalogies du Messie, on retrouve les noms de 4 femmes. Alors que généralement on ne cite que des hommes. 

    Ces 2 femmes ont un rôle magnifique. Ruth est une païenne et Esther est une juive. Pour une païenne tout un livre a été écrit et c’est pareil pour la juive. C’est une païenne, Ruth, qui a été transplantée au sein du peuple juif. " Ton peuple sera mon peuple, ton Dieu sera mon Dieu, là où tu iras, j’irai, où là où tu mourras, je mourrai " et pourtant c’est une païenne qui ne connaissait pas le Dieu d’Israël. Et l’autre, Esther, une juive, a été transplantée dans un milieu païen. Toutes les deux sont devenues ainsi des instruments du salut dans le plan divin. Et ces deux femmes typifient le fait prophétique d’ Éphésiens 2 :14-15
     
     

    Éphésiens 2 :14-15 

    " Car des 2, l’Éternel n’en a fait qu’un, il a renversé le mur de séparation.

    Des 2 il a créé un seul être nouveau. Chaque chrétien devrait se sentir juif. Et il les a réconciliés : il n’en a fait qu’un seul corps. L’être humain que nous sommes représente bien les deux. Si Dieu ne nous avait créés qu’à moitié, nous n’aurions qu’un seul œil, qu’une narine, la moitié d’une bouche, un pied. Dieu a voulu qu’il y ait les deux : deux yeux, deux narines, deux oreilles, les juifs et les gentils. Si je n’entends pas avec une oreille l’autre peut entendre et alors seulement je peux comprendre ce qui a été dit, je peux travailler avec deux mains. J’ai besoin de mes deux mains pour travailler. Ces jours ci j’étais handicapé de ma main droite. Et moi je me sers toujours de ma main droite. Croyez-moi, j’étais bien embêté. Je ne sais pas si c’était Israël ou l’église mais en tout cas j’étais bien embêté ! J’ai besoin de mes deux mains. Pour avancer, j’ai besoin de mes deux pieds. 

    Vous voyez, mes amis, pourquoi nous avons intérêt à rester unis dans le Seigneur, juifs et gentils. Et dans les gentils, Dieu a suscité des gens de toute race, de toute langue, des arabes, des noirs, des blancs, des jaunes, des chinois, des japonais. Les arabes sortent d’Abraham et sont donc cousins des juifs. Ils se battent mais ne savent pas pourquoi – c’est la politique qui fait cela mais en réalité nous sommes frères et même avec tous les autres de toutes races, de toutes langues mais à condition qu’ils soient nés dans le Seigneur. Amen. Et c’est ça l’avantage que nous avons. Il est important de remarquer que Ruth la païenne va devenir juive de la tribu de David. Elle est rentrée dans la maison d’Israël. 

    Et les rabbins qui disent qu’il faut que la femme soit juive pour que les enfants soient juifs se trompent. Jamais le Seigneur n’a dit cela. Un détail que vous connaissez tous : la semence pour donner naissance à un enfant vient de l’homme, et la femme : c’est le réceptacle qui va permettre la naissance de l’enfant. C’est pour cela que toutes les généalogies parlent toujours des hommes. Quelques exceptions seulement où l’on voit dans l’évangile de Matthieu 4 femmes parce qu’elles ont un rôle à jouer dans l’œuvre messianique. Cela fait 2000 ans que l’on nous raconte des histoires fausses et qui trompent le peuple tout entier. 

    Ruth la païenne va devenir juive de la tribu de David. Pourquoi ? Parce que, comme dit l’apôtre Paul, elle a été greffée sur l’olivier franc. 

    Tandis que Esther, qui est juive elle-même, était au palais du Roi, elle était parmi les païens. Elle est restée juive et est greffée sur son propre olivier parce qu’elle a compris qu’il fallait sauver son peuple. Et que Mardochée est une image du Messie. 

    Il y a des juifs et des gentils dans toute la terre entière. Il y a des juifs qui ne sont pas dignes d’être appelé juifs et même des gentils qui ne sont pas dignes d’être appelé chrétiens. 

    Il y a des hommes et des femmes qui sont nés de nouveau qui ont fait une expérience avec le Seigneur et qui ont compris qu’un gentil devient juif de cœur et qu’un juif devient solidaire avec tous ses frères gentils de toutes les nations. Amen. 

    Il n’y a plus de différence, il n’y a plus de barrière. Voyons :
     
     

    Romains 11 :17 et 24 

    " …Que c’est la racine qui te porte … " vous êtes portés par le peuple d’Israël. 

    On ne peut pas sortir de cela. 

    Hier j’étais au restaurant, j’étais avec un monsieur d’origine musulmane et gentiment, on s’expliquait. Je lui demandais " Le Coran, d’où il sort ? " " Ah, mais… c’est Mahomet !" répondit le Monsieur. Je lui ai dit " Oui d’accord. Mais regardez bien : vous savez qu’ Israël est le peuple de Dieu par la Bible et la Bible elle-même a produit d’une part le christianisme et de l’autre côté l’islam, oui ou non ? " Le Monsieur me répondit " Ah oui, ça c’est bien vrai ". 

    " Vous voyez bien, - lui dis-je- et d’ailleurs dans le Coran n’oubliez pas que jamais Mahomet n’a cité une seule fois contre les juifs ou la guerre contre les juifs. D’ailleurs, Mahomet croyait en Jésus. D’ailleurs, chez les arabes, dans certaines parties, on l’appelle Sidna Aïssa : c’est-à-dire Seigneur Aïssa c’est le nom comme Yeshoua. " 

    C’est les hommes politiques qui ont tout déraillé. Il y a les vrais musulmans, comme les vrais chrétiens, je parle des vrais chrétiens. Aujourd’hui le mot chrétien ne veut rien dire du tout. Il y a eu tout un amalgame de mots chrétiens. Il y a des gens qui acceptent quelque chose comme ça - n’importe quoi. Ils ne savent pas pourquoi, ni comment. Non mes amis, il faut savoir ou l’on en est, ce qu’on est devenu réellement.
     
     
     

    La Meguila de Ruth 

    A propos du rouleau de Ruth qui s’appelle " la Méguila " et plusieurs livres s ‘appellent des Meguilot. 

    La Meguila de Ruth est lue par le peuple d’Israël seulement pour l’époque de Pentecôte - Shavouot. On l’appelle la fête des semaines et la fête de la moisson. On l’appelle aussi la fête du don de l’Esprit Saint car c’est justement pour Shavouot après la mort du Messie 50 jours pour Shavouot après que les enfants d'Israël ont reçu le baptême de l’Esprit – la puissance d’en haut. Et ce jour là, lorsqu’ils étaient réunis dans la chambre haute, le grand rabbin d’Israël dans le grand temple de Jérusalem prenait deux pains –mais cette fois-ci- des pains avec du levain représentant chacun des hommes et des femmes nous – des êtres humains mais avec du levain c’est-à-dire encore avec le péché dedans et il commençait à les agiter devant Dieu. Agités devant Dieu c’est-à-dire que les juifs et les gentils sont agités ensemble devant Dieu :
    " Seigneur, bénis-les, arrose-les " Et ce jour là l’Esprit de Dieu est descendu à Shavouot. Et c’est le baptême de l’Esprit qu’ont reçu 3000 juifs puis quelques jours après, ils étaient 5000, après ils étaient une multitude. On ne pouvait plus les compter. Ils sont devenus les témoins par lesquels le témoignage messianique a été porté dans le monde entier. Par eux, le témoignage a été porté aux gentils dans le monde entier.
    Et aujourd’hui quand on vient nous dire :  " nous l’église – il n’y a que nous . Les juifs, ils ne connaissent rien. " 

    Mais les juifs, c’est par eux que tout est venu. On ne peut pas renier sa mère. La fille qui renie sa mère n’est pas digne d’être honorée par Dieu. " Honore ton père et ta mère afin que tu vives heureux et longtemps ". Et la mère c’est Israël et la fille c’est l’église. Et à partir du moment où un chrétien renie sa mère, il s’est renié lui-même. Pour certains théologiens, des hommes d’église, des hommes qui ont étudié dans des écoles bibliques, dans des universités bibliques, qui reçoivent et puis qui deviennent des enseignants, quand on leur demande ce qu’ils pensent du livre de Ruth comme d’ailleurs de celui d’Esther- mais – surtout de celui de Ruth- " Oh, c’est une belle littérature, avec un beau tableau pastoral et écologiste d’une époque bien sûr dépassée, archaïque. " C’est tout ce que ça représente pour eux. Une époque archaïque de la Bible, pour eux donc il ne faut pas en parler. C’est comme disaient certains " un résidu " - un résidu qu’il faut nettoyer dans un verre!. 

    • Pour nous, la Parole de Dieu c’est la Parole de Dieu – elle signifie quelque chose d’important. Même le livre de l’Ecclésiaste qui semble être une belle déclaration d’amour, est la déclaration d’amour de l’être humain avec son Dieu et l’amour de Dieu avec son enfant. Il y a bien sûr ce qui est écrit : ce que l’on voit et ce que l’on lit et il y a ce qui est écrit en dessous. 

    Pour certains théologiens, le livre de Ruth ne les intéresse que pour quelque chose : il y a là la généalogie de David qui va conduire au Messie. Bien sûr on sait que David est sorti de cette branche là - de Juda – que c’est par Ruth que David a existé et que c’est par cette branche qu’est venu le Messie. Cela nous intéresse bien sûr mais on veut connaître les tenants et les aboutissants – on veut connaître les dessous parce que justement ça nous permet de mieux comprendre le plan de Dieu. 

    Derrière les faits historiques que nous avons sous les yeux se dessine le plan divin. Nous avons la direction divine vers un but.  

    • Par delà Nahomie, par delà Ruth, Boaz, David, nous avons la venue de Yeshoua le Messie et le Messie Yeshoua Fils de David Masshiah Fils de Dieu

    C’est la vérité révélée et si l’on enlève le livre de Ruth de la Bible, il manque un chaînon. 

    Ils (les savants ) sont en train de chercher le chaînon qui nous relie au singe. Laissons les chercher le chaînon. La Bible c’est tout un ensemble qui nous montre d’un bout à l’autre le plan de Dieu en vue de notre salut et Ruth fait partie d’un plan qui va donner naissance à David et par David le Seigneur a préparé le chemin pour que le Messie vienne sur la terre – une partie de Dieu – dans un corps humain. 

    Nous allons faire un survol des 4 chapitres qui permettent de voir prophétiquement un " goël " c’est-à-dire le rédempteur en hébreu, et donc le Messie, Israël peuple qui rentre dans son retour après Moab, l’église dans sa prise de position et de responsabilité envers Israël par Ruth la moabite quand elle va recevoir la belle leçon que Dieu veut lui apprendre.
     
     

    2 mots clefs qui déterminent  

    • le thème et l’essence prophétique 
    • le repos et le rachat 

    Le repos ( revient 3 x) : 

    Ruth 1 :9 

    Ruth 3 :1 

    Ruth 3 :18 

    Le rachat ou le droit de rachat (revient 16 x) : 

    Ruth 2 :20, 3 : 9,12,13 4 :1-3-4 5 :5-6,8,16… 

    Le mot FOI pourrait être paraphrasé par un passage comme celui-ci : 

    " C ‘est par la foi que Mara revint au pays, c’est par la foi que Ruth se retrouva dans le champ de Boaz, c'est par la foi que Ruth va rencontrer Boaz, va l’épouser et deviendra l’aïeule du Roi David, et que donc, par lui Yeshoua le Messie va venir sur la terre. 

    Ruth 2 :3 : on trouve un mot important dans la bible : le mot hasard (= par bonheur) – comme par hasard, c’est la terre qui appartient à Elimelech l’héritier normal. Mais comme celui-ci étant mort Boaz est dedans parce qu’il est le parent. 

    Le pasteur Emmanuel Rodriguez disait que souvent, les événements on ne les comprend pas - que nous sommes introduit dans des événements dont nous ne savons pas la portée. 

    Il nous semble que grâce à Dieu on est sauvé aujourd’hui. On oublie une chose, c’est que dans la Bible, toutes les personnes qui ont été sauvés ou amenés par le Seigneur ont servi à un but beaucoup plus lointain – quelque fois 100 ans, quelque fois mille ans après. Et c’est vrai pour chacun d’entre nous. Savez-vous que nous sommes la dernière génération ? Et que même si nous sommes déjà morts, notre témoignage aura servi à quelque chose. 

    Ce que nous faisons est enregistré pour un but précis qui va amener des multitudes au Seigneur. 

    On va retrouver dans le livre de Ruth : 3 mots 

    REPOS- RACHAT –FOI 

    Les mots sont l’emballage de nos idées. 

    LE REPOS 

      • Le repos perdu dans le chapitre 1er : Naomie a tout perdu parce qu’elle est partie à Moab. 
      • Le repos recherché dans le chapitre 2 : Naomie et Ruth vont retourner au pays. 
      • Le repos découvert dans le chapitre 3 : c’est en cours de route que Ruth va découvrir Boaz et va commencer à apprendre quelque chose qu’elle ne connaissait pas : 
      • Le repos retrouvé, obtenu, et assuré : pour Naomie comme pour Ruth ce sera la paix enfin retrouvée quand elles auront retrouver le Messie, le " goël ", celui qui a le droit de rachat, c’est-à-dire Boaz qui est l’image du Messie. 

    LE RACHAT 

      • Besoin de rachat : Naomie a besoin d’être rachetée, elle ne le sait pas encore, elle est sortie du plan de Dieu. 
      • A la recherche du rachat : donc les 2 femmes ensemble Israël et l’église sont en marche ensemble pour chercher le rachat que le Messie va leur apporter. 
      • Rencontre avec celui qui rachète : Boaz . Qui nous rachète nous ? c’est Yeshoua. 

    La plénitude du rachat : elles ont trouvé Boaz qui lui va leur donner, par le droit de rachat qu’il a – faire que Ruth la païenne va rentrer dans l’héritage d’Israël et Naomie va retrouver son héritage : Israël. 

    LA FOI 

      • Le choix de la foi dans le 1er chapitre : il faut que Naomie choisisse : Dieu ou le diable c’est-à-dire Bethléem ou Moab 
      • La persévérance de la foi : elles vont toutes les deux partir pour rentrer dans le pays d’Israël – à pied – sans monture ( de Moab jusque Bethléem ) 
      • Le repos de la foi : enfin Boaz est là :  " Ma fille tu peux prendre tout ce que tu veux dans ce champ – je te donne tout cela parce que tu a aidé ta belle-mère" 
      • La récompense de la foi : il y a toujours une récompense de la foi. " La foi est une ferme assurance des choses que l’on espère et une démonstration de celles que l’on ne voit pas " 

     


    Une époque de décadence 

    L’époque dans laquelle on se situe est l’époque des Juges, époque de la décadence du peuple d’Israël. Après tout ce que Moïse avait fait, après tout ce que Josué avait fait pour donner le pays, il n’y a plus personne pour diriger, ceux qui sont à la tête sont des incapables, des " modernistes " ou des gens qui croient à ce qu’ils veulent mais qui ne croient pas en Dieu du tout et le peuple d’Israël est donc mal placé. Mais croyez-vous qu’il n’y a qu’Israël qui est mal placé ? Savez-vous que toutes les nations sont dirigées par des présidents ou des rois qui eux même sont conduits par le diable ! Monsieur De Gaule consultait les cartes et il avait sa diseuse de bonne aventure préparée. Monsieur Pompidou, avait lui aussi Madame Soleil pour " l’éclairer " comme d’ailleurs Monsieur Mitterrand qui nous a conduit en France avec toutes sortes de choses par les idées qu’il allait chercher chez Madame …et Monsieur Chirac fait de même comme tous les autres. Souvent on nous a dit que les hommes d’état qui sont installés se rencontrent dans les escaliers, chacun monte pour aller chez la Dame et l’autre descend après avoir été à la consultation et rappelez-vous que ça coûte cher ! Les gens acceptent n’importe quoi, ils sont bêtes. Moi, je pourrais prophétiser tout de suite moi : " Vous êtes mariée Madame ? Oui bien sûr. Et vous avez eu des problèmes dans votre vie, hein ? Ah oui, bien sûr. - Alors, vous voyez, je sens… je sens que vous avez eu beaucoup de problèmes ! 

    Mais, qui n’en n’a pas des problèmes ? 

    Il n’y a que Dieu qui ne fait pas des cachotteries et des messages à l’eau de rose comme cela. 

    Quand Dieu parle, c’est sa Parole qui s’accomplira et si elle ne s’accomplit pas aujourd’hui, elle s’accomplira un jour – c’est sûr - même après des millénaires. Vous voyez, mes amis, il ne faut pas tomber dans ces erreurs. 

    Hors donc c’était une époque d’apostasie. 

    Dans le livre des Juges on peut lire
    7 x = "Ils firent ce qui déplaît à l’Eternel."
    " Et nous sommes à l’époque des juges en ce moment
    2 x = "Il n’y avait pas de roi en Israël chacun faisait ce que bon lui semblait" Quand on n’a plus d’autorité que voulez vous qu’on fasse ? : on fait n’importe quoi.
    Notre temps est semblable et pourtant nous savons qu’il y a un ROI qui va un jour nous demander des comptes.
     
     

    Luc 19 : 12-15 

    • 12  Il dit donc: Un homme de haute naissance s'en alla dans un pays lointain, pour se faire investir de l'autorité royale, et revenir ensuite. 
    • 13  Il appela dix de ses serviteurs, leur donna dix mines, et leur dit: Faites-les valoir jusqu'à ce que je revienne. 
    • 14  Mais ses concitoyens le haïssaient, et ils envoyèrent une ambassade après lui, pour dire: Nous ne voulons pas que cet homme règne sur nous. 
    • 15  Lorsqu'il fut de retour, après avoir été investi de l'autorité royale, il fit appeler auprès de lui les serviteurs auxquels il avait donné l'argent, afin de connaître comment chacun l'avait fait valoir.
       

    "Un homme de haute naissance" 

      • l’homme en question c’est le Messie 
      • De haute naissance : cela veut dire venant de Dieu 
      • S’en alla dans un pays lointain : cela veut dire qu’il est remonté dans sa gloire 
      • Pour se faire investir de l’autorité royale : cela veut dire qu’il est remonté dans les cieux et qu’il a reçu tout pouvoir dans les cieux et sur la terre 
      • Et revenir en suite : et nous attendons qu’ il revienne. 
      • Dans le même chapitre, il est écrit qu’il a fait rendre compte des talents qu’il a confié aux gens. Alors il va nous demander des comptes sur ce que nous avons fait de ce qu’il nous a confié. Et si Bethléem était dans la famine, la famine est toujours la conséquence de l’apostasie. Quand on n’obéit plus à Dieu, on tombe dans la famine. Cela ne veut pas dire que vous allez être privé de pain. Bien souvent ce n’est pas un manque de pain. C’est beaucoup d’autres choses qui ne vont plus. 

    Regardez dans AMOS où Dieu nous fait des reproches à nous juifs, le peuple d’Israël – mais c’est bien sûr valable pour tout le monde. 

    Amos 8 : 11-12 


    • 11  Voici, les jours viennent, dit le Seigneur, l'Eternel, Où j'enverrai la famine dans le pays, Non pas la disette du pain et la soif de l'eau, Mais la faim et la soif d'entendre les paroles de l'Eternel. 

    12  Ils seront alors errants d'une mer à l'autre, Du septentrion à l'orient, Ils iront çà et là pour chercher la parole de l'Eternel, Et ils ne la trouveront pas. 

    " Voici, … 

    … Et ils ne la trouveront pas " pourquoi ? Parce qu’ils ont été mal enseignés. 

    Ce n’est pas le pain qui manque dans le pays. Allez leur demander :  " Vous manquez de pain ? Vous avez soif ? " ils vous répondront " mais nous avons tout ce qu’il faut mais nous sommes entourés d’ennemis et nous ne savons plus comment nous en sortir " 

    Aujourd’hui, en Belgique comme dans le monde entier, on est menacé partout. Mais Dieu donne cette faim et soif de la Parole de Dieu parce qu’à partir du moment où on découvre Dieu, la Parole dit :
    " l’homme ne vivra pas de pain seulement mais de toute parole qui sort de la bouche de Dieu " autrement dit nous avons une nourriture spirituelle qui peut compenser largement ce qui peut nous manquer. 

    Partout il y a du pain. Quand on voit les Kosovars, ils se retrouvent comme les 6 millions de juifs du temps d’Hitler. Et maintenant il y a un Hitler. Et cet Hitler, il faut l’abattre mais on n’y arrive pas. (NDLR: spirituellement parlant : lire Ephésiens 6 "Nous n'avons pas à lutter contre la chair et le sang mais contre des esprits méchants dans les lieux célestes")Quand le diable dirige quelqu’un, il le protège et c’est pour cela que l’on ne peut pas l’atteindre celui-la. Comme on n’a pas pu atteindre Yasser Arafat qui a risqué la mort bien des fois et qui n’a jamais été tué. Pourquoi ? Parce que le diable s’en sert. Et il n’y a pas que lui. "L’autre" en Irak de même. Le diable s’en sert et il les protège. Mais leur jour viendra bien sûr tôt ou tard. 

    " Ils auront faim et soif de ME chercher " 

    Donc, si vous voulez sortir de la famine où vous vous trouvez, avec les ennuis domestiques, avec les problèmes dans votre foyer, avec tous les soucis qui vous accablent, et vous ne savez plus comment vous en sortir, retournez à Dieu, revenez à Dieu, et il reviendra à vous. Il va vous aider, il va vous montrer le chemin. 

    Bethlehem de la région d’Ephrata 

    Un autre lieu qui est cité dans cette description, un mot intéressant :
    Bethlehem : le berceau dans lequel le Messie est né est le même endroit où est venu habiter Ruth la moabite et où était la résidence de Boaz et de Nahomie.
    En hébreu c’est la maison du pain : Beth= la maison et lehem= le pain.
    Yeshoua est le pain de vie.
    Bethlehem de la région d’Ephrata – on le précise parce qu’il existe une autre Bethlehem du Liban. Cette région qui entoure Jérusalem s’appelle la région d’Ephrata et cela veut dire " fécondité ".
    La racine, c’est paro et en hébreu cela signifie : croître, multiplier, produire, pousser, fructifier. On voit donc l’importance de cette ville de Bethlehem ou de la région d’Ephrata. 

    Bethlehem de la maison de Juda 

    Il s’agit aussi de Bethlehem de la maison de Juda – JEHUDA – rien à voir avec ce que les témoins de Jéhovah annoncent. Ils ont déjà déformé le nom parce que ce n’est pas Jéhovah, 

     

    mais c’est L’ETERNEL YAHWEH 

    hwhy 

    YAHWEH 

     

    HE - VAV- HE - IOD 

     

    " la maison de Juda " : Juda porte en lui, le nom de l’Éternel : 

    hdwhy 

    YEHUDA 

     

    Hey Dalet Vav Hey Iod 

     


    Les 3 premières et dernière lettres de JEHUDA sont YHWH avec un dalet ( d) en plus à la fin et le dalet signifie :  " une porte  

    ouverte " donc par une porte ouverte du Fils de Juda, nous avons la porte  

    ouverte du salut. Et Israël apporte le salut sans le vouloir. C’est pourquoi Yeshoua disait :  " le salut vient des juifs ". 

    Il fallait que le Messie vienne naître dans le pays d’Israël, par le peuple d’Israël – la maison de Juda, pour que le salut soit valable pour les nations, pour vous, pour moi, pour nous tous. Sinon, nous n’aurions pas pu nous en sortir.
     
     

    Ce n’est pas le peuple d’Israël qui peut nous sauver, et Israël est comme la femme qui donne 
    naissance à un enfant. 
    L’homme donne la semence et c’est la femme qui fait vivre l’enfant dans son ventre. 
    Israël a fait vivre les nations dans son ventre. 
    Et c’est en Israël dans Sion, 
    que les nations sont nées. 
    Israël y a donc participé sans le vouloir. 
    Toutes les nations sont redevables à Israël, 
    à la maison de Juda. 

     

    ELIMELECH : ELOHIM ROI 

    Cet homme de Juda, et avec sa famille, ont oublié quelque chose. Ils se sont trouvé dans la famine et cet homme a dit à sa femme et à ses deux enfants : puisqu’il y a la famine en Israël, nous, nous allons partir et nous installer à Moab. Quelque fois nous agissons de la sorte mais Dieu veut que nous soyons là où il a voulu. Si l’on m’avait demandé mon avis, j’aurais dit :
    " Seigneur, je voudrais bien aller habiter à la côte d’azur là ou il fait chaud, ça ne te dérangerait pas ? "  "Non ,non j’ai dis : Paris , c’est Paris et après Paris, c’est Bruxelles. " Heureusement qu’il ne m’a pas demandé d’aller en Finlande. Par contre il a demandé à ma femme de venir ici. On ne choisit pas. 

    Cet homme la, donc a eu une mauvaise idée : il décide de partir. Alors que rien que son nom est déjà tout un programme. ELIMELECH : ELOHIM ROI cela veut dire qu’il est dans la lignée de ce que Dieu va faire avec lui pour le salut d’Israël et du monde entier. Mais, lui, il ne le sait pas. Nous, nous croyons que quand le Seigneur nous a appelés à la conversion, que voilà, on s’installe sur une chaise, on écoute la prédication de la parole et merci Seigneur, tu va me donner un peu de travail, de quoi manger et boire, et on oublie que Dieu veut se servir de nous. Moi je vous affirme que je ne serais pas vivant aujourd’hui et Anya non plus (1) si le Seigneur n’avait pas fait de nous, des instruments pour sa gloire. Bien sûr, il peut nous reprendre quand il veut. C’est Dieu qui décide. Un homme de Dieu, à une certaine époque, qui avait fait un si beau travail de réveil en France, en Belgique, en Afrique, âgé comme il était n’hésitait pas à prêcher la bonne parole, même malade qu’il était avec une crise cardiaque. Finalement un jour, après une réunion où il avait prêché, il se sentit mal et s’assit sur le bord du trottoir et est mort là. Il a été jusqu’au bout dans le travail. N’importe qui d’autre irait se mettre à la retraite sous le conseil de son docteur. 

    Quand Dieu nous appelle à faire quelque chose, on ne peut pas faire autrement que de le faire de tout notre cœur. C’est le cœur qui compte. 

    Un homme de Juda et sa famille ont eu le tort de ne pas rester dans le plan de Dieu. Ils ont quitté la maison du pain pour aller à Moab une ville maudite.
     
     

    1ère erreur : 

    il part à cause de la famine car aussitôt après son départ après les 10 ans qui se sont écoulés alors que lui et ses deux enfants sont morts, dans ces 10 années là, la famine est enlevée et en Israël il y avait du pain en abondance. C’est pour cela que Naomie a voulu retourner là bas dans le pays. Pendant ce temps de famine, les habitants de Bethlehem ont eu du pain. Dieu leur en a pourvu. Dieu pourvoit à tous les besoins, même quand il manque de tout. Et même les oiseaux trouvent encore leur nourriture.
     
     

    2ème erreur : 

    c’est le pays de Moab : le pays de l’inceste entre la fille de Lot et son père qui ont eu un enfant. Moab veut dire = issu du père ( : actuellement la Jordanie qui est composée de 3 parties : Moab, Amon, Edom - les 3 pays qui forment la Jordanie actuelle et qui n’était pas le pays d’Israël mais qui fait partie de l’héritage du Seigneur) 

    Donc 10 ans de rétrogradation qui vont coûter cher à toute cette famille. 

    Pourquoi donner tant d’importance à toute cette histoire de Ruth : car les noms qu’ils ont sont formidables – ils sont prophétiques. 

    Les noms prophétiques 

    Aperçu rapide 

    Bethlehem : la maison du pain 

    Ephrata : le pays de la bénédiction à cause du Messie 

    Chaque nom dans la Bible a une signification prophétique par rapport à la situation. 

    En hébreu le nom de quelqu’un se dit SHEM ( sous-entendu : le Nom de l’Éternel par Israël) et ce qui a donné les Sémites c’est pourquoi les arabes et les juifs sont des sémites. Le mot SHEM vient du mot SHEMEN ( la même racine) : l’huile, le parfum 

    Un autre mot en hébreu qui dit BOSHEM et ce mot donne BESAMIN ou balsamique : les huiles balsamiques. 

    Le nom d’un individu signifiait quelque chose, le nom déterminait le parfum ou l’extrait de ce que serait l’individu qui porterait ce nom. Il s’agira d’un extrait dans la vie et des actions de l’homme qui porterait le nom. Et toute sa vie l’homme ou le femme en question porte le nom que Dieu a voulu qu’il porte, que ses parents, son père lui a donné. Son nom indiquera quelque chose dans ses actions et dans sa vie. 

    5 noms qui mettent en relief le drame d’une 

     apostasie et d’une rétrogradation. 

    Elimelech : Dieu est mon Roi ( EL diminutif de Elohïm et melech : roi ) : Elohim mon Roi 

    Ce qui veut dire qu’il avait déjà un roi. Quelle idée saugrenue ! Tu as un roi en Israël et tu vas t’enfermer à Moab ! Tu vas aller dans un pays étranger où il y a la malédiction de Dieu au lieu de rester là où Dieu t’avait placé là à Bethlehem ? Parce que ton nom va signifier quelque chose. Si Dieu est ton roi, c’est parce qu’il a un plan pour toi. 

    Nahomie sa femme : gracieuse et douce 

    Mara : amertume, amer et la mère du Messie s’appelait Myriam qui vient du mot Mara. C’est pourquoi elle a connu la douleur et la souffrance. Surtout à cette époque où une femme qui avait un enfant sans avoir de mari était rejetée. Mais dans l’amertume, elle déclara :
    " l’Eternel est mon sauveur et mon Seigneur " et elle a obéit. 

    " Mara " a connu l’amertume pendant 10 ans après la perte de son mari et ses 2 enfants et toute l’histoire d’Israël reposait sur cela. 

    Machlon : maladie, infirmité, faiblesse 

    Kilyon : destruction, anéantissement, dépérissement, ruine, perdition 

    Les noms peuvent révéler quelque chose et bien sûr,
    maintenant, dans le Seigneur,
    même les noms qui nous portent à la malédiction
    sont transformés en bénédiction grâce à Dieu. 

    Toute l’histoire de ce drame était portée par les noms de ces personnes en question. 

    Ces 5 noms mettent en relief le drame d’une apostasie et d’une rétrogradation. 

    Elimelech va affirmer que Dieu est son roi. 

    J’aurais demandé à Elimelech : 

    " Tu crois qu’il y a un Dieu ? " il m’aurait répondu " Ah OUI très certainement !" 

    " Tu crois que l’Eternel est ton roi ? " " Ah OUI très certainement !" 

    " Tu crois que Elohim est ton roi puisque tu portes ce nom? " il m’aurait répondu " mais parfaitement !" 

    Mais en réalité, il n’a pas laissé ce roi agir dans sa vie puisqu’il est parti à Moab. Vous voyez que quelque fois, malgré toutes les promesses que Dieu a mises sur nous, nous désobéissons et faisons quelque chose qui n’est pas juste. 

    Il va prendre la décision avec sa femme de quitter la maison du pain pour aller dans le pays de la malédiction donc, loin de la volonté divine et en dehors du plan de Dieu. Alors le malheur arrive parce que Dieu n’est plus roi dans cette famille. Il n’y a plus le roi qui devrait régner Elimelech étant le chef de famille- il est mort parce qu’il n’a pas obéit à Dieu et toute sa famille en a subit les conséquences. 

    Si Dieu n’est plus roi, vient alors la maladie, l’infirmité, la faiblesse, la destruction, l’anéantissement, le dépérissement, la ruine, la perdition. 

    Nahomie a tout perdu et devient Mara c’est-à-dire, amère. Son cœur est plein d’amertume et ses jugements qu’elle porte contre Dieu, sont faussés. En réalité c’est elle et sa famille qui doit s’accuser. 

    Une prophétie qui devient une histoire tragique : 

    Nahomie : Israël a perdu son époux. A partir du moment où l’on a refusé YESHOUA comme Messie, on a perdu Dieu, il n’est plus notre roi. Et c’est pour cela qu’Israël s’est trouvé dans la mort et Dieu dit à Ezéchiel qu’il va redonner la vie à Israël :  " Ces os peuvent-ils revivre ? " Est-ce que Israël réalise que c’est un miracle de Dieu continuel ? Et est-ce que les nations réalisent que par Israël, le miracle est visible à leurs yeux en ce moment pour préparer le retour du Messie ? 

    Le malheur est arrivé. Nahomie la gracieuse, a perdu son mari et plus tard ses deux fils : Dieu n’est plus roi. 

    Maintenant, en abandonnant Yeshoua de la ville du pain, nous avons perdu même la ville de Bethlehem. Et ces promesses magnifiques dans les nations, c’est la dispersion, c’est Moab. 

    Nous avons voulu vivre dans les nations parce qu’on nous a chassé d’Israël mais maintenant les juifs souffrent depuis 20 siècles dans tous les pays. 

    Aujourd’hui, Israël s’appelle MARA , amertume. 

    Lamentations de Jérémie 1 : 12 

    Jérémie pleure sur son peuple Israël. Pour l’instant les choses semblent fort négatives mais plus tard Dieu va le rendre positif. Mais le drame d’Israël qui est aussi le drame des nations. 

    " Je m’adresse à vous, à vous tous qui passez ici, regardez … " 

    Cela veut dire : vous qui passez, ne faites pas la même erreur 

    Ezéchiel 37 : 11 

    Ce même cri de détresse d’Israël que dans les lamentations de Jérémie, ce cri d’Israël qui pleure dans sa douleur :  " Nos os sont desséchés notre espérance est détruite … Je les ramènerai dans leur pays " 

    Rien n’est perdu dans la parole de Dieu, elle s’accomplit toujours à nous d’ouvrir nos yeux et de comprendre le sens de ce qu’il veut. 

    Merci Seigneur pour ta parole qui est la vérité 

    Merci Seigneur des enseignements que tu nous donnes 

    Merci Seigneur de ce que tu as voulu que derrière le texte même écrit, nous puissions découvrir ce qui est en dessous et que tu as caché exprès pour nous, pour que nous découvrions les mystères de la Parole de Dieu, le code secret, Seigneur aide-nous à comprendre que nous devons rester attachés à toi et ne pas retourner à Moab, mais au contraire, marcher avec toi dans la plénitude d’Israël, de Juda, la plénitude de la Parole de Dieu car le salut vient des juifs, c’est toi qui l’as dit, nous voulons rester en toi qui est le salut YESHOUA, nous voulons rester attaché à la racine qui s’appelle Israël, nous voulons rester attaché à ce mot qui s’appelle la Bible, juste entre les deux, Seigneur, au Nom de Yeshoua, fais le et garde-nous. AMEN. 

     

    (1) L'étude Le Livre de Ruth et son contexte messianique a été donné par Paul Ghennassia le 30/4/99 avant le départ de Anya pour la patrie céleste le 9/9/1999.

     

     

     

     

     
     
     
     
     
     
    « Considère encore les merveilles de Dieu : Témoignages inéditsEphraïm et Juda: le rassemblement des douze tribus. »
    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :