• Le Premier Commandement : Tu n’auras pas d’autres dieux

    Le Premier Commandement est cité dans Exode 20:3 : « Tu n’auras pas d’autres dieux devant ma face. » Il nous dit de donner à Dieu la priorité.

    Le Premier Commandement : Tu n’auras pas d’autres dieux

    Dieu a introduit les Dix Commandements par ces mots: « Je suis l’Eternel, ton Dieu, qui t’ai fait sortir du pays d’Egypte, de la maison de servitude » (Exode 20:3).

    Le Premier Commandement donne le ton pour les quatre premiers commandements, qui peuvent se résumer par « Tu aimeras l’Eternel, ton Dieu, de tout ton cœur, de toute ton âme et de toute ta force » (Deutéronome 6:5). Jésus (Yeshoua) a appelé ce commandement « le premier et le plus grand commandement » (Matthieu 22:37-38). 

    L’exemple de Jésus (Yeshoua).

    Jésus (Yeshoua) nous a montré l’exemple en donnant la priorité à Son Père. Après avoir jeûné 40 jours, Il répondit à Satan qui Le tentait, par ces mots : « Il est écrit : L’homme ne vivra pas de pain seulement, mais de toute parole qui sort de la bouche de Dieu » (Matthieu 4:4). Vivre de toute Parole de Dieu exige qu’on s’engage à toujours pratiquer ce que notre Créateur nous enseigne dans la Bible et ne pas nous fier à notre propre raisonnement (Proverbes 3:5-6).

    Quand Jésus (Yeshoua) fut tenté par Satan, Il cita aussi l’Écriture : « Il est écrit : Tu adoreras le Seigneur, ton Dieu, et tu Le serviras Lui seul » (Matthieu 4:10). Il développa ce principe quand Il fit remarquer qu’on ne peut servir Dieu et le dieu du matérialisme (Matthieu 6:24). Il expliqua sur quoi nous devons nous concentrer et quelle doit être notre priorité : « Cherchez premièrement le Royaume et la Justice de Dieu » (Matthieu 6:33).

    Notre réaction envers notre Grand Dieu

    Le Premier Commandement nous rappelle que nous devons nous concentrer sur l’admirable puissance et sur la majesté de notre Dieu créateur. Sa puissance fut déployée quand Il tonna ces Commandements du mont Sinaï.

    « Tout le peuple entendait les coups de tonnerre et le son de la trompette ; il voyait les flammes de la montagne fumante. A ce spectacle, le peuple tremblait, et se tenait dans l’éloignement » (Exode 20:18).

    Il n’est pas mauvais d’admirer et de respecter la puissance de Dieu. Moïse expliqua ce que Dieu cherchait à accomplir : « Moïse dit au peuple : Ne vous effrayez pas ; car c’est pour vous mettre à l’épreuve que Dieu est venu, et c’est pour que vous ayez Sa crainte devant les yeux, afin que vous ne péchiez point » (Exode 20:20).

    Le roi Salomon, qui était sage, a écrit : « La crainte de l’Eternel est le commencement de la science ; les insensés méprisent la sagesse et l’instruction » (Proverbes 1:7).

    Jésus (Yeshoua) a indiqué à Ses disciples l’optique à adopter : « Ne craignez pas ceux qui tuent le corps et qui ne peuvent tuer l’âme ; craignez plutôt celui qui peut faire périr l’âme et le corps dans la géhenne » (Matthieu 10:28). Nous autres humains avons tendance à craindre d’autres êtres humains que nous pouvons voir, et à oublier le Dieu tout-puissant que nous ne pouvons pas voir.

    Et Christ a poursuivi Sa remarque en parlant du plan merveilleux que Dieu accomplit et de Son amour pour nous. Le Dieu qui est conscient du moindre passereau qui tombe à terre et qui connait le nombre de nos cheveux dit à Ses fidèles disciples : « Ne craignez donc point, vous valez plus que beaucoup de passereaux » (Matthieu 10:31).

    La bonne sorte de crainte de Dieu n’est pas de la terreur ou un tourment, mais de la vénération et un profond respect pour la toute puissance du Dieu d’amour à Qui l’on donne la priorité. Ce sain respect devrait céder la place à une profonde appréciation de l’amour de Dieu, de Ses lois et de Sa voie. Nous devons, après avoir obéi à notre Père céleste par crainte, réussir à Lui obéir par amour pour Lui (1 Jean 4:18 ; 5:3).

    Nous transgressons le Premier Commandement en ne donnant pas à Dieu la priorité

    Il y a beaucoup de pièges et de tentations qui nous poussent à désobéir au Premier Commandement. Ce dernier ne s’applique pas seulement aux divinités païennes et aux fausses religions ; tout ce qui est plus important que Dieu pour nous nous pousse à pécher.

    L’orgueil, ce défaut humain courant, viole ce Commandement en ce que nous nous donnons plus d’importance que Dieu. Comme l’a écrit l’apôtre Jacques, « Il accorde, au contraire, une grâce plus excellente, c’est pourquoi l’Ecriture dit : Dieu résiste aux orgueilleux, mais Il fait grâce aux humbles. Soumettez-vous donc à Dieu ; résistez au diable, et il fuira loin de vous. Approchez-vous de Dieu, et Il s’approchera de vous. Nettoyez vos mains, pécheurs ; purifiez vos cœurs, hommes irrésolus. Sentez votre misère ; soyez dans le deuil et dans les larmes ; que votre rire se change en deuil, et votre joie en tristesse. Humiliez-vous devant le Seigneur, et Il vous élèvera » (Jacques 4:6-10).

    Nous devons rechercher l’aide de Dieu afin d’avoir Son optique des choses – nous extirper de notre point de vue humain égoïste.

     

    La Bible nous met également en garde contre les défauts humains que sont l’oubli et la négligence (Deutéronome 8:11-19). Notre résolution à accorder à Dieu la priorité peut être mise à l’épreuve dans les bons moments comme dans les temps difficiles. La manière dont nous réagissons dans nos épreuves montre à notre Père céleste si nous Lui donnons toujours la priorité.

    http://vieespoiretverite.org/bible/dix-commandments/les-premier-commandment/

    ECRITS AJOUTES PAR MOI

                SUITE:  http://www.kama-tov-ata.com/le-deuxieme-commandement-tu-ne-te-feras-point-d-image-taillee-a129933088

    « Les Dix Commandements étaient-ils en vigueur avant Moïse ?Le Deuxième Commandement : Tu ne te feras point d’image taillée »
    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks Pin It

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :