• Lettre de Paul aux Galates

    Introduction

    Voici la Lettre de Paul aux Galates comme vous ne l'avez jamais probablement lu. En effet cette révision a été faîtes dans le but de se rapprocher au plus près de la pensée Hébraïque Doctrinale de Paul en adéquation avec le texte Grec que nous avons. Cette Lettre a longtemps été lu de manière biaisée et il est temps que les choses reviennent à la source. Voici  donc une révision dans la pensée Hébraïque de la lettre de Paul aux Galates. 

    La traduction utilisée est Ostervald 1996.

    Cette révision s'appuit sur une réalité très simple et qui se repose sur la définition de certaines expressions données par les Apôtres eux-mêmes.
     L'expression "sous la Torah" a été remplacée dans cette lettre par "être condamné" car comme l'explique clairement l'Apôtre Paul, c'est ce que cette expression signifie :
     Romains 3:19 "Or, nous savons que tout ce que la Torah dit, elle le dit à ceux qui sont sous la Torah, afin que toute bouche soit fermée, et que tout le monde soit reconnu coupable devant Elohim."
    L'expression Hébraïque que Paul utilise ici "sous la Torah" signifie simplement tomber sous le Jugement de la Torah, en d'autres termes "être condamné"
    Ensuite le mot "péché" a été remplacé par sa définition Hébraïque "transgression de la Torah" définition donnée par l'Apôtre Yo'hanan-Jean. 
     1 Jean 3:4 Quiconque pèche transgresse la Torah, et le péché est la transgression de la Torah.
      Ensuite bien comprendre que toutes les lettres de Paul tournent autour d'un sujet central qui est une évidence Biblique. 
      Cette évidence que Paul explique dans toutes ses lettres, c'est que seule la repentance vis à vis de notre transgression de la Torah et la Miséricorde accordée par Elohim Justifie une personne qui ensuite pourra suivre les oeuvres dans la Torah mais sans la Repentance de la personne et le Pardon accordé par Elohim, alors suivre les oeuvres de la Torah ne peuvent justifier quiconque car Elohim ne l'a pas pardonné, par contre, pour la personne qui s'est repenti et a reçu le pardon d'Elohim Paul dira dans Romains 2:13 "Ce ne sont pas, en effet, ceux qui écoutent la Torah qui sont justes devant Elohim, mais ce sont ceux qui mettent la Torah en pratique qui seront justifiés-rendus justes"
      Paul explique sans cesse que ce ne sont bien sûr pas les oeuvres de la Torah qui nous sauvent car la Torah est claire, elle condamne quiconque l'enfreint, mais c'est uniquement par la Miséricorde d'Elohim en nous repentant dans le sang du Machia'h donc sans ces oeuvres que nous sommes pardonnés et ensuite Paul va expliquer l'évidence qu'étant sauvés de notre vie sans-Torah, il est évident que nous devons suivre la Torah.
      Bien des Chrétiens se servent des propos de Paul pour tordre son Message.
    Je vous recommande la lecture de cette lettre avec ces définitions remises dans cette lettre et vous verrez que cela change la fausse perception des Chrétiens sur ce que dit Paul. 
     
      Ketouv Shaoul El Ha Galetim
    Traduction révisée d'Ostervald 1996
    Du Texte Grec Reçu

    Chapitre 1
     Shaoul, émissaire, non de la part des hommes, ni par un homme, mais par Yéhoshoua Machia'h et Elohim le Père, qui L'a ressuscité des morts;
    Et tous les frères qui sont avec moi, aux Assemblée de Galatie.
    La grâce et le shalom vous soient données de la part d'Elohim le Père et de notre Seigneur Yéhoshoua Machia'h,
    Qui s'est donné Lui-Même pour nos péchés, afin de nous retirer de ce siècle corrompu, selon la volonté d'Elohim notre Père,
    Auquel soit gloire aux siècles des siècles! Amen.
    Je m'étonne que vous abandonniez si promptement celui qui vous avait appelés à la grâce de Machia'h, pour passer à un autre Message.
    Non qu'il y en ait un autre, mais il y a des gens qui vous troublent, et qui veulent pervertir le Message de Machia'h.
    Mais quand nous-mêmes, ou un ange du ciel vous annoncerait un Message différent de celui que nous vous avons annoncé, qu'il soit anathème! 
    Comme nous l'avons déjà dit, je le dis encore maintenant: Si quelqu'un vous annonce un Message différent de celui que vous avez reçu, qu'il soit anathème!
     (Citation de la Torah dans Deutéronome 13:1-5 "Veillez à mettre en pratique toutes les paroles que je vous mande aujourd'hui ; tu n'y ajouteras rien, tu n'en retrancheras rien. S'il s'éleve parmi vous un prophète ou un songeur ayant des songes, s'il vous annonce un signe ou un prodige, si le signe ou le prodige dont il aura parlé se fait, et s'il dit : Allons, servons d'autres elohim qui vous sont inconnus, Vous n'écouterez point ce prophète ou ce songeur ; car YHWH votre Elohim vous tente pour savoir si vous l'aimez de tout votre coeur et de toute votre âme. Vous suivrez YHWH votre Elohim ; vous le craindrez ; vous serez dociles à sa parole ; vous vous attacherez à Lui. Et ce prophète ou songeur mourra, parce qu'il aura parlé pour t'égarer loin de YHWH ton Elohim qui t'a fait sortir de la terre d'Egypte, qui t'a délivré de la servitude ; il aura parlé pour t'entrainer hors de la voie où YHWH ton Elohim t'a prescrit de marcher ; vous détruirez parmi vous le mal.")
    10 Car, est-ce les hommes que je prêche, ou Elohim? Ou est-ce que je cherche à plaire aux hommes? Si je plaisais aux hommes, je ne serais pas un serviteur de Machia'h.
    11 Je vous le déclare donc, frères: le Message que j'ai annoncé n'est pas de l'homme;
     12 Car je ne l'ai ni reçu ni appris d'un homme, mais par une révélation de Yéhoshoua Machia'h.
    13 Vous avez, en effet, entendu dire quelle était autrefois ma conduite dans le judaïsme; comment je persécutais à outrance l'Assemblée d'Elohim, et la ravageais;
    14 Et comment j'étais plus avancé dans le judaïsme que beaucoup de ceux de mon âge dans ma nation, étant le plus ardent zélateur des traditions de mes pères.
    15 Mais quand il plut à Elohim, qui m'avait choisi dès le sein de ma mère, et qui m'a appelé par sa grâce,
    16 De me révéler intérieurement son Fils, afin que je l'annonçasse parmi les Nations; aussitôt, je ne consultai ni la chair ni le sang,
    17 Et je ne montai point à Jérusalem vers ceux qui étaient émissaires avant moi; mais je m'en allai en Arabie, et je revins encore à Damas.
    18 Ensuite, trois ans après, je montai à Jérusalem, pour y visiter Even (Pierre); et je demeurai chez lui quinze jours;
    19 Mais je ne vis aucun des autres émissaires, sinon Ya'akov, le frère du Seigneur.
    20 Or, dans les choses que je vous écris, voici, devant Elohim, je ne mens point.
    21 J'allai ensuite dans les pays de Syrie et de Cilicie;
    22 Mais j'étais inconnu de visage aux Assemblées de Judée qui sont en Machia'h.
    23 Elles avaient seulement entendu dire: Celui qui autrefois nous persécutait, annonce maintenant la fidélité, que jadis il ravageait.
    24 Et elles glorifiaient Elohim à cause de moi.

     Chapitre 2

     Quatorze ans après, je montai de nouveau à Jérusalem avec Barnabas, et je pris aussi Tite avec moi.
    Or, j'y montai d'après une révélation, et je leur exposai, et en particulier aux plus considérés, le Message que je prêche parmi les Nations; de peur que je ne courusse ou que je n'eusse couru en vain.
    Et même Tite, qui était avec moi, quoiqu'il fût Grec, ne fut point obligé de se faire circoncire.
    Et cela à cause des faux frères introduits furtivement, qui s'étaient insinués, pour épier la liberté que nous avons en Yéhoshoua Machia'h, afin de nous réduire en servitude;
    Nous ne consentîmes, pas même un seul moment, à nous soumettre à eux, afin que la vérité du Message fût maintenue parmi vous.
    Quant à ceux qui sont comptés pour quelque chose, il ne m'importe point quels ils ont été autrefois, car Elohim ne fait point acception de personne, les plus considérés, ils ne m'ont rien communiqué.
    Au contraire, quand ils virent que le Message m'avait été confié pour les incirconcis, comme à Even (Pierre) pour les circoncis,
    Car celui qui a agi efficacement dans Even (Pierre), pour le rendre émissaire des Juifs, a aussi agi efficacement en moi, pour les Nations, ayant reconnu la grâce qui m'avait été donnée,
    Ya'akov, Kipha (Pierre) et Yo'hanan, qui sont regardés comme des colonnes, me donnèrent, à moi et à Barnabas, la main d'association, afin que nous allassions, nous vers les Nations, et eux vers les circoncis.
    10 Seulement nous devions nous souvenir des pauvres; et je me suis appliqué à le faire. (voir la Torah)
    11 Or, quand Even (Pierre) vint à Antioche, je lui résistai en face, parce qu'il méritait d'être repris.
    12 Car, avant que quelques personnes fussent venues de la part de Ya'akov, il mangeait avec les Nationaux; mais dès qu'elles furent arrivées, il s'en retira et s'en sépara, craignant ceux de la circoncision.
    13 Et avec lui les autres Juifs dissimulèrent aussi, de sorte que Barnabas même fut entraîné par leur dissimulation.

    14 Mais, quand je vis qu'ils ne marchaient pas droit, selon la vérité du Message, je dis à Even (Pierre), en présence de tous: 
    Si toi qui es Juif, tu vis (avec) les Nations, et non (avec) les Juifs, pourquoi obliges-tu les Nations à judaïser?

     (Judaïser ici a un sens péjoratif car cela consiste à séparer Israël qui est le corps du Machia'h en deux corps distincts, les Juifs d'un côté et les non-Juifs de l'autre qui ne feraient pas partie du même peuple d'Elohim.)
    15 Nous, (sommes) Juifs de naissance, et non pécheurs d'entre les Nations,
    16 Sachant que l'homme est justifié non des œuvres provenant de la Torah, mais par la Fidélité en Yéhoshoua Machia'h, nous avons nous-mêmes été Fidèles en Yéhoshoua Machia'h, afin d'être justifiés par la Fidélité en Machia'h, et non des œuvres provenant de la Torah, parce que nulle chair ne sera justifiée des œuvres provenant de la Torah.
     (Cette évidence que Paul explique dans toutes ses lettres, c'est que seule la repentence vis à vis de notre transgression de la Torah et la Miséricorde accordée par Elohim Justifie une personne qui ensuite pourra suivre les oeuvres dans la Torah mais sans la Repentance de la personne et le Pardon accordé par Elohim, alors suivre les oeuvres de la Torah ne peuvent justifier quiconque car Elohim ne l'a pas pardonné, par contre, pour la personne qui s'est repenti et a reçu le pardon d'Elohim Paul dira dans Romains 2:13 "Ce ne sont pas, en effet, ceux qui écoutent la Torah qui sont justes devant Elohim, mais ce sont ceux qui mettent la Torah en pratique qui seront justifiés-rendus justes"
      Paul explique sans cesse que ce ne sont bien sûr pas les oeuvres de la Torah qui nous sauvent car la Torah est claire, elle condamne quiconque l'enfreint, mais c'est uniquement par la Miséricorde d'Elohim en nous repentant dans le sang du Machia'h donc sans ces oeuvres que nous sommes pardonnés et ensuite Paul va expliquer l'évidence qu'étant sauvés de notre vie sans-Torah, il est évident que nous devons suivre la Torah.)
     17 Mais si, en cherchant à être justifiés par Machia'h, nous étions nous-mêmes trouvés transgresseurs de la Torah, Machia'h serait-il donc un ministre de la transgression de la Torah? Nullement!
     18 Car, si je rebâtis les choses que j'ai détruites (la transgression), je me déclare moi-même un prévaricateur (transgresseur de la Torah);
    19 Car je suis par la Torah légalement mort (du fait de la condamnation de la transgression par la Torah) car Elohim Est Vivant.
    20 Je suis crucifié avec Machia'h, et si je vis, ce n'est plus moi, mais c'est Machia'h qui vit en moi; et si je vis encore dans la chair, je vis dans la Fidélité au Fils d'Elohim qui m'a aimé, et qui s'est donné Lui-Même pour moi.
     21 Je ne rejette point le pardon d'Elohim; car si par la Torah (est) la Justice (Justice de la sentence) ainsi alors Machia'h (est) mort en Cadeau (ou gratuitement dans le sens d'un Présent Graduit, un Don Gratuit).

     Chapitre 3

     O Galates dépourvus de sens! qui vous a fascinés pour que vous n'obéissiez plus à la vérité? Vous, aux yeux de qui Yéhoshoua Machia'h a été vivement dépeint, et comme crucifié en vous?
    Je veux savoir de vous cette seule chose: Avez-vous prit le Souffle des oeuvres provenant de la Torah ou de l'écoute provenant de la Fidélité ?
    Avez-vous tellement perdu le sens, qu'après avoir commencé par le Souffle, vous finissiez maintenant par la chair?
    Avez-vous tant souffert en vain? Si toutefois ce n'est qu'en vain!
    Celui donc qui vous communique le Souffle, et qui fait des miracles parmi vous, le fait-Il par les œuvres provenant de la Torah ou par l'écoute provenant de la Fidélité ?
    Comme il est dit d'Abraham: Il fut Fidèle à Elohim, et cela lui fut imputé à justice;
    Sachez donc, que ceux qui ont la Fidélité, sont les enfants d'Abraham.
    Aussi l'Écriture, prévoyant qu'Elohim justifierait les Nationaux par la Fidélité, a annoncé le Zéved Tov (Beau Cadeau) par avance à Abraham, en lui disant: Toutes les Nations seront bénies en toi.
     9 C'est pourquoi ceux qui sont Fidèles, sont bénis avec Abraham qui a été Fidèle.
     10 Mais tous ceux qui s'attachent aux œuvres provenant de la Torah, sont sous la malédiction, puisqu'il est écrit: Maudit est quiconque ne persévère pas à faire toutes les choses qui sont écrites dans le Livre de la Torah!
     11 Et que nul ne soit justifié devant Elohim par la Torah, cela est évident; parce que: Le juste vivra par la Fidélité
     12 Or, la Torah n'est pas ce qui provient de la Fidélité (ce n'est pas par le fait d'écouter ou de lire la Torah que provient la Fidélité); mais elle dit: L'homme qui aura fait ces choses, vivra par elles. 
     (Car ce n'est pas la Torah qui fait les oeuvres, ce n'est pas la Torah qui est Fidèle mais nous qui devons être Fidèles à la Torah, c'est nous qui devons faire les oeuvres de la Torah et qui devont vivre par elles. De nouveau Paul explique Cette évidence que Paul explique dans toutes ses lettres, c'est que seule la repentence vis à vis de notre transgression de la Torah et la Miséricorde accordée par Elohim Justifie une personne qui ensuite pourra suivre les oeuvres dans la Torah mais sans la Repentance de la personne et le Pardon accordé par Elohim, alors suivre les oeuvres de la Torah ne peuvent justifier quiconque car Elohim ne l'a pas pardonné, par contre, pour la personne qui s'est repenti et a reçu le pardon d'Elohim Paul dira dans Romains 2:13 "Ce ne sont pas, en effet, ceux qui écoutent la Torah qui sont justes devant Elohim, mais ce sont ceux qui mettent la Torah en pratique qui seront justifiés-rendus justes"
      Paul explique sans cesse que ce ne sont bien sûr pas les oeuvres de la Torah qui nous sauvent car la Torah est claire, elle condamne quiconque l'enfreint, mais c'est uniquement par la Miséricorde d'Elohim en nous repentant dans le sang du Machia'h donc sans ces oeuvres que nous sommes pardonnés et ensuite Paul va expliquer l'évidence qu'étant sauvés de notre vie sans-Torah, il est évident que nous devons suivre la Torah.)
    13 Machia'h nous a rachetés de la malédiction de la Torah, quand il a été fait malédiction pour nous; car il est écrit: Maudit est quiconque est pendu au bois; 

    14 Afin que la bénédiction d'Abraham se répandît sur les Nationaux par Yéhoshoua-Machia'h, et que nous reçussions par la Fidélité le Souffle qui avait été promis.
    15 Frères, je parle à la manière des hommes: Lorsqu'une alliance a été confirmée par un homme, personne ne le casse, ou n'y ajoute rien.
    16 Or, les promesses ont été faites à Abraham et à sa postérité. Il n'est pas dit: Et à ses postérités, comme s'il s'agissait de plusieurs; mais comme d'une seule: Et à ta postérité, qui est Machia'h.
    17 Voici donc ce que je dis: Quant à l'Alliance établit par Elohim à travers Machia'h, après 430 ans, la Torah n'est pas annulée pour abolir la promesse.
    18 Car, si l'héritage vient de la Torah, ce n'est plus de la promesse. Or, Elohim l'a donné gratuitement à Abraham par la promesse.
     19 Pourquoi donc la Torah ? A cause des transgressions ajoutées jusqu'à la venue du germe de la promesse, (promesse) transmise par les anges par la main d'un médiateur (Moïse).
     20 Mais le seul médiateur (Moïse) n'est pas l'Être (EhèYaH), mais Elohim Est Le Seul Être (EhèYaH)
     21 La Torah est-elle donc contraire aux promesses d'Elohim? Nullement; car si la Torah est capable de donner la vie, la justice vient véritablement de la Torah.
    22 Mais l'Écriture a tout renfermé sous la transgression de la Torah, afin que la promesse fût donnée, par la Fidélité en Yéhoshoua Machia'h, à ceux qui sont fidèles.
    23 Or, avant que la fidélité vînt, nous étions renfermés sous la condamnation, pour la fidélité qui devait être révélée.
    24 Alors la Torah est devenue notre Enseignant à travers Machia'h (pour) que par ce qui provient de la Fidélité nous soyons Justifiés.
     25 Vient le besoin de la Fidélité qui n'est plus sous un enseignant 
     (Paul fait ici sûrement référence à ceux qui apprennent à connaître la Torah par des docteurs de la Torah et qui par la suite en devenant Fidèles à la Torah n'ont plus besoin d'être enseignés sur la Torah).
    26 Car vous êtes tous enfants d'Elohim par la Fidélité en Yéhoshoua Machia'h.
    27 Car vous tous qui avez été immergés en Machia'h, vous avez revêtu Machia'h.
    28 Il n'y a plus ni Juif ni Grec; il n'y a plus ni esclave ni libre; il n'y a plus ni homme ni femme; car vous êtes tous UN en Yéhoshoua Machia'h.
    29 Et si vous êtes de Machia'h, vous êtes donc la postérité d'Abraham, et les héritiers selon la promesse.

      Chapitre 4
    1 Or, je dis qu'aussi longtemps que l'héritier est enfant, il ne diffère en rien de l'esclave, quoiqu'il soit seigneur de tout;
     2 Mais il est sous des tuteurs et des curateurs jusqu'au temps marqué par le père.
     3 Nous aussi de même, lorsque nous étions enfants, nous étions sous l'esclavage des rudiments du monde. (rudiments contraires à la Torah)
     4 Mais, lorsque les temps ont été accomplis, Elohim a envoyé son Fils, né d'une femme, né sous la condamnation,
     5 Afin qu'Il rachetât ceux qui étaient condamnés, afin que nous reçussions l'adoption.
     6 Et, parce que vous êtes fils, Elohim a envoyé dans vos cœurs le Souffle de son Fils, lequel crie: Abba, ô Père!
     7 C'est pourquoi tu n'es plus esclave (de la transgression de la Torah), mais fils, et si tu es fils, tu es aussi héritier d'Elohim par Machia'h.
     8 Mais alors, à la vérité, ne connaissant point Elohim, vous serviez des elohim qui n'en sont point de leur nature.
     9 Et maintenant que vous avez connu Elohim, ou plutôt que vous avez été connus d'Elohim, comment retournez-vous encore à ces faibles et misérables rudiments, auxquels vous voulez vous assujettir de nouveau? (cultes liés aux divinités païennes)
     10 Vous observez les jours, les mois, les temps et les années. (jours, mois et temps liés à des calendriers païens en lien avec des divinités païennes contraires aux jours, mois et temps du Calendrier d'Elohim)
     11 Je crains pour vous que je n'aie travaillé en vain à votre égard.
     12 Soyez comme moi, car moi aussi j'ai été comme vous; je vous en prie, frères.
     13 Vous ne m'avez fait aucun tort; et vous savez que je vous ai annoncé ci-devant le Message dans l'infirmité de la chair;
     14 Et vous ne m'avez point méprisé ni rejeté, à cause de ces épreuves que j'ai dans ma chair; mais vous m'avez reçu comme un ange d'Elohim, et comme Yéhoshoua Machia'h.
     15 Qu'est-ce donc qui faisait alors votre bonheur? Car je vous rends témoignage, que s'il eût été possible, vous vous fussiez arraché les yeux pour me les donner.
     16 Suis-je donc devenu votre ennemi, en vous disant la vérité?
     17 Ils sont zélés pour vous; mais non loyalement: au contraire, ils veulent vous détacher de nous, afin que vous soyez zélés pour eux.
     18 Or, il est bon d'être zélé pour le bien en tout temps, et non pas seulement lorsque je suis présent parmi vous.
     19 Mes petits enfants, pour qui je sens de nouveau les douleurs de l'enfantement, jusqu'à ce que Machia'h soit formé en vous;
     20 Je voudrais être maintenant avec vous, et changer de langage; car je suis dans une grande inquiétude à votre sujet.
     21 Dites-moi, vous qui voulez être condamnés, n'entendez-vous point la Torah?
     22 Car il est écrit, qu'Abraham eut deux fils; l'un de l'esclave, et l'autre de la femme libre.
     23 Mais celui de l'esclave (Ismaël = fausses religions) naquit selon la chair; et celui de la femme libre (Isaac = Vraie Religion) naquit en vertu de la promesse. 
     (De nouveau ici Shaoul (Paul) mentionne l'esclave qui symbolise ici l'esclavage aux rudiments du monde liés aux dieux païens cités au dessus, donc liés à tout ce qui est en dehors de La Torah du Dieu Vivant.)
     24 Ces choses sont allégoriques; car ces deux femmes sont deux alliances, l'une de la frontière du Sinaï, qui enfante des esclaves, et c'est Agar.  
     (Le mot traduit par "mont" se traduit en premier par "frontière" donc il s'agit de la frontière du Sinaï et c'est Agar, car Agar est reliée ici aux Ismaélites qui vénéraient des dieux païens et qui vivaient dans cette région frontalière avec le Sinaï)
     25 Car Agar signifie la frontière du Sinaï, en Arabie, et elle correspond à la Jérusalem d'à présent, qui est, en effet, esclave avec ses enfants;
     (Ici Shaoul fait mention de la région où sont installés les Ismaélites qui représentent les enfants de la femme esclave et non du Mont Sinaï où la Torah d'Elohim fut donnée. Shaoul fait également référence à la Jérusalem terrestre qui était à son époque esclave de l'autorité Romaine obligée de se soumettre à une autorité terrestre qui vouait un culte à d'autres dieux. C'est pourquoi il lie Agar à cette Jérusalem terrestre. On peut dire aujourd'hui que Jérusalem est toujours sous l'esclavage par tous ces temples d'idoles se trouvant sur son sol avec le dôme du rocher, mosquées, églises catholiques, orthodoxes, ect... et toutes les impuretés qui devraient être à l'extèrieur de Jérusalem, voir le Rouleau Torahique du Temple)
     26 Mais la Jérusalem d'en haut est libre, et c'est elle qui est la mère de nous tous.
     27 Car il est écrit: Réjouis-toi, stérile, toi qui n'enfantais point, éclate et pousse des cris, toi qui n'as pas été en travail d'enfant; car les enfants de la délaissée seront plus nombreux que ceux de la femme qui avait l'époux.
     (Référence au Royaume du Nord qui fut banni et dont la descendance serait innombrable parmi les nations. Ici Shaoul (Paul) parle des rachetés, de l'Israel d'Elohim, il parle des enfants de la délaissée faisant encore une fois référence à la promesse d'Elohim sur le rétablissement de Sion, Le rétablissement de TOUTE La Maison d'Israel, Juda (peuple Juif) et Ephraïm devenu la totalité des nations greffés par Yéshoua (Jésus).
    Esaïe 54:1-8
    Réjouis-toi, stérile, toi qui n'enfantes plus! Fais éclater ton allégresse et ta joie, toi qui n'as plus de douleurs! Car les fils de la délaissée seront plus nombreux Que les fils de celle qui est mariée, dit YHWH (L'Éternel).
    Élargis l'espace de ta tente; Qu'on déploie les couvertures de ta demeure: Ne retiens pas! Allonge tes cordages, Et affermis tes pieux!
    Car tu te répandras à droite et à gauche; Ta postérité envahira des nations, Et peuplera des villes désertes.
    Ne crains pas, car tu ne seras point confondue; Ne rougis pas, car tu ne seras pas déshonorée; Mais tu oublieras la honte de ta jeunesse, Et tu ne te souviendras plus de l'opprobre de ton veuvage.
    Car ton créateur est ton époux: YHWH (L'Éternel) des armées est son nom; Et ton rédempteur est le Saint d'Israël: Il se nomme Dieu de toute la terre;
    Car YHWH (L'Éternel) te rappelle comme une femme délaissée et au coeur attristé, Comme une épouse de la jeunesse qui a été répudiée, dit ton Dieu.
    Quelques instants je t'avais abandonnée, Mais avec une grande affection je t'accueillerai;
    Dans un instant de colère, je t'avais un moment dérobé ma face, Mais avec un amour éternel j'aurai compassion de toi, Dit ton rédempteur, YHWH (L'Éternel).

     28 Pour nous, frères, nous sommes les enfants de la promesse, de même qu'Isaac.
     29 Mais, comme alors, celui qui était né selon la chair persécutait celui qui était né selon le Souffle, il en est de même maintenant.
     30 Mais que dit l'Écriture? Chasse l'esclave et son fils; car le fils de l'esclave ne sera point héritier avec le fils de la femme libre.
     31 Or, frères, nous sommes les enfants, non de l'esclave (fausses religions contraires à la Torah), mais de la femme libre (Vraie Religion Fidèle à la Torah).

    Chapitre 5

     Tenez-vous donc fermes dans la liberté, dont Machia'h vous a rendus libres, et ne vous remettez pas de nouveau sous le joug de la servitude. (sous le joug des religions des hommes contraires à la Fidélité de la Torah)
    Moi, Shaoul-Paul, je vous dis, que si vous vous faites circoncire, Machia'h ne vous servira de rien.
     (Paul fait référence ici à la circoncision des adultes car en effet en dehors de la circoncision établie à 8 jours par Elohim, il n'y a pas de circoncision pour le peuple d'Elohim, la Torah nous enseigne que ceux qui n'ont pas été circoncis à l'âge de 8 jours sont retranchés du peuple, donc le Seul Moyen de Salut possible concernant cette infraction à la Torah est le sang du Machia'h, c'est pourquoi tous ceux qui se font circoncire à l'âge adulte en pensant que cela rattrape leur incirconcision à l'âge de 8 jours sont dans l'erreur car seul le Sang du Machia'h peut réparer ce péché, c'est pourquoi Paul dit à ceux qui se font circoncire dans l'obtique de rendre valable leur circoncision devant Elohim pour réparer leur incirconcision à l'âge de 8 jours, que s'ils pratiquent la circoncision ainsi, Machia'h ne leur sert de rien car en agissant ainsi, ils remplacent par de fausses oeuvres de rédemption ce que Yéhoshoua a accompli pour eux à la croix. Une circoncision à l'âge adulte si elle n'est pas demandé explicitement par Elohim à un moment déterminée ne peut réparer l'incirconcision à l'âge de 8 jours, la Torah est claire sur ce point. Seul Yéhoshoua-Jésus peut réparer cette offense par son sang à la croix. Cela étant dit, ce n'est donc pas parce que les adultes ne peuvent pas rattraper cette offense sinon par le sang du Machia'h, que la circoncision des enfants des 8 jours doit continuer à être profané car alors agir ainsi c'est pêcher contre Elohim.)
    Et je proteste encore à tout homme qui se fait circoncire, qu'il est obligé d'observer toute la Torah.
    Vous êtes séparés de Machia'h, vous tous qui vous justifiez par la Torah, vous êtes déchus du pardon.
     (Machia'h Est Le Seul par son sacrifice qui efface nos offenses à l'encontre de la Torah, donc tous ceux qui remplacent la circoncision à 8 jours par une circoncision de substitution en pensant que cela répare la transgression de leur incirconcision à 8 jours, annulent la Miséricorde qu'Elohim leur accorde par son Fils.)
    Car, pour nous, nous attendons par le Souffle l'espérance d'être justifiés par la Fidélité.
    Car en Yéhoshoua Machia'h ce qui est efficace ce n'est ni la circoncision, ni l'incirconcision, mais la Fidélité agissant par la charité.
    Vous couriez bien, qui vous a arrêtés, que vous n'obéissiez plus à la vérité?
    Cette suggestion ne vient point de Celui qui vous appelle.
    Un peu de levain fait lever toute la pâte.
    10 J'ai cette confiance en vous, par YHWH, que vous n'aurez point d'autre sentiment; mais celui qui vous trouble en portera la peine, quel qu'il soit.
    11 Quant à moi, frères, si je prêche encore la circoncision, pourquoi suis-je encore persécuté? Le scandale de la croix est donc anéanti!
    12 Puissent ceux qui vous troublent être retranchés!
    13 Frères, vous avez été appelés à la liberté (libérés de la condamnation); seulement ne prenez pas prétexte de cette liberté pour vivre selon la chair (contre la Torah); mais assujettissez-vous les uns aux autres par la charité.
    14 Car toute la Torah est accomplie dans une seule parole, en celle-ci: Tu aimeras ton prochain comme toi-même.
    15 Mais si vous vous mordez et vous mangez les uns les autres, prenez garde que vous ne soyez détruits les uns par les autres.
    16 Je dis donc: Marchez selon le Souffle, et n'accomplissez point les désirs de la chair.
    17 Car la chair a des désirs contraires au Souffle, et le Souffle en a de contraires à la chair, et ces deux choses sont opposées l'une à l'autre; de telle sorte que vous ne faites point les choses que vous voudriez.
    18 Mais si le Souffle conduit, vous n'êtes pas condamnés.
     19 Or, les œuvres de la chair sont manifestes, ce sont: l'adultère, la fornication, l'impureté, la dissolution,
    20 L'idolâtrie, les enchantements, les inimitiés, les querelles, les jalousies, les animosités, les disputes, les divisions, les sectes,
    21 Les envies, les meurtres, les ivrogneries, les débauches, et les choses semblables. Je vous dis d'avance, comme je vous l'ai déjà dit, que ceux qui commettent de telles choses, n'hériteront point le royaume d'Elohim.
    22 Mais le fruit du Souffle est la charité, la joie, la paix, la patience, la bonté, l'amour du bien, la fidélité, la douceur, la tempérance;
    23 La Torah n'est point contre ces choses.
    24 Or, ceux qui appartiennent à Machia'h, ont crucifié la chair avec ses passions et ses convoitises.
    25 Si nous vivons par le Souffle, marchons aussi par le Souffle.
    26 Ne recherchons point la vaine gloire, en nous provoquant les uns les autres, et en nous portant envie les uns aux autres.

     Chapitre 6

     Frères, si un homme a été surpris en quelque faute, vous qui êtes dirigés par le Souffle, redressez-le dans un souffle de douceur. Prends garde à toi-même, de peur que tu ne sois aussi tenté.
    Portez les fardeaux les uns des autres, et accomplissez ainsi la Torah de Machia'h.
    Car, si quelqu'un pense être quelque chose, quoiqu'il ne soit rien, il se séduit lui-même.
    Mais que chacun éprouve ses actions, et alors il aura sujet de se glorifier, pour lui-même seulement, et non par rapport aux autres;
    Car chacun portera son propre fardeau.
    Que celui qu'on instruit dans la Parole, fasse part de tous ses biens à celui qui l'instruit.
    Ne vous abusez point; on ne se joue point d'Elohim; car ce que l'homme aura semé, il le moissonnera aussi.
    Celui qui sème pour sa chair, moissonnera de la chair la corruption; mais celui qui sème pour le Souffle, moissonnera du Souffle la vie éternelle.
    Ne nous lassons point de faire le bien, car nous moissonnerons dans la saison convenable, si nous ne nous relâchons pas.
    10 C'est pourquoi, pendant que nous en avons l'occasion, faisons du bien à tous, mais surtout à ceux qui sont de la famille de la Fidélité.
    11 Vous voyez quelle grande lettre je vous ai écrite de ma propre main.
    12 Tous ceux qui veulent se rendre agréables, selon la chair, vous contraignent à vous faire circoncire (circoncision des adultes contraire à la circoncision à 8 jours dans la Torah), uniquement afin de n'être pas persécutés pour la croix de Machia'h. (Seul moyen de réparer la faute de l'incirconcision à 8 jours)
    13 Car les circoncis eux-mêmes ne gardent point la Torah; mais ils veulent que vous soyez circoncis, afin de se glorifier dans la chair.
    14 Quant à moi, qu'il ne m'arrive pas de me glorifier en autre chose qu'en la croix de notre Seigneur Yéhoshoua Machia'h, par laquelle le monde est crucifié pour moi, et moi pour le monde.
    15 Car en Yéhoshoua Machia'h, la circoncision (des adultes) ne sert de rien, ni l'incirconcision (des adultes); mais la nouvelle naissance.
    16 Et pour tous ceux qui suivront cette règle, que le shalom et la miséricorde soient sur eux, et sur l'Israël d'Elohim!
    17 Au reste, que personne ne me prépare de peines, car je porte en mon corps les marques du Seigneur Yéhoshoua. (référence probable à la Torah-Exode 21:6 où l'esclave reçoit un poinçon à l'oreille quand il décide de rester pour toujours dans la maison de son Maître)
    18 Frères, que la grâce de notre Seigneur Yéhoshoua Machia'h soit avec votre souffle ! Amen.
     
     Mercredi 9 juillet 2014