• PARACHA : EMOR "DIS"

    1 PARACHA : EMOR "DIS"

     

    Par Guy Vallée:

    PARACHA                             " EMOR"                       Dis                                                 

                                                     "VAHYQRA"                 Lévitique         21 : 1 à  24 : 23 

    HAFTARAH                           "YEHEZQEL"              Ezékhiel          44 : 15 à 45 : 11 

    BRIT’HADASHA                   "MATTHITYAHOU"   Matthieu           5 : 13 à 16 

     

    Dans la partie de la Torah de la semaine dernière « Kedoshim », Elohim à travers de Ses commandements nous appelle à vivre une vie de sainteté. 

    Dans le mot Kedoshim nous retrouvons Kadosh qui veut dire Saint, Sanctifié, mise à part. 

    Notre paracha de cette semaine commence avec ce commandement de Elohim à Moïse : 

     

    LEVITIQUE 21 : 1 (a)  L’Eternel dit à Moïse : Parle aux sacrificateurs, fils d’Aaron, et tu leur diras : 

    1 PARACHA : EMOR "DIS"

     

    Et Il leur donne les différents commandements ; ne pas se rendre impur  parmi Son peuple pour un mort, sauf pour les plus proches parents, ainsi que d’autres règles attachées à leur service dans le sanctuaire. 

    Il y a des règles à respecter concernant le mariage d’un kohen « prêtre », il épousera une femme vierge, mais il ne prendra pour femme ni une veuve, ni une femme répudiée, ni une femme déshonorée, ou prostituée. 

    Elohim rappelle aussi Ses fêtes solennelles, et la période où elles doivent être célébrées. 

    Il rappelle aussi l’engagement des enfants d’Israël d’apporter continuellement de l’huile pure concassée pour l’entretient des lampes. 

    Le sacrificateur rangera chaque jour de Shabbat les pains de proposition devant Elohim, et les mangera par la suite. 

    Les règles sont formelles en ce qui concerne les sacrificateurs, et aujourd’hui ces commandements sont pour chacun de nous, si nous nous croyons sacrificateurs devant Elohim. 

    1 PIERRE 2 : 9  Mais vous, vous êtes la race élue, la sacrificature royale, la nation sainte, le peuple acquis, pour annoncer les vertus de Celui qui vous a appelés des ténèbres à Sa merveilleuse lumière ; 

    Le sacrificateur pouvait être un homme marié, mais à condition que son épouse soit une vierge parmi son peuple. 

    Les disciples de Yeshoua « Jésus » étaient pour la plupart mariés, et Paul nous le confirme : 

    1 CORINTHIENS 9 : 5 N’avons-nous pas le droit de mener avec nous une sœur qui soit notre femmecomme font les autres apôtres, et les frères du Seigneur, et Céphas ? 

    MATTHIEU  8 : 14 Jésus se rendit ensuite à la maison de Pierre, dont Il vit la belle-mère couchée et ayant la fièvre. 

    L’époux et sa femme peuvent être tous deux engagés dans l’œuvre, ils peuvent aussi aider les couples en difficultés, parce qu’ils connaissent les stratégies de l’ennemi pour détruire le mariage. 

    Ce n’est le plus souvent que par rapport à ce que l’on vit, que l’on peut aider les autres. 

    Pourquoi beaucoup de familles sont déchirées ? 

     

     

    1 PARACHA : EMOR "DIS"

     

    Parce qu’elles n’ont pas toujours trouvée le soutient, que leur porte la Parole de Elohim « Dieu » dans leurs épreuves. 

    Le sacrificateur devait avoir une vie exemplaire, car il est l’ambassadeur de Elohim, pour manifester Sa sainteté auprès du peuple. 

    LEVITIQUE  21 : 6  Ils seront saints pour leur Dieu, et ils ne profaneront pas le nom de leur Dieu ; car ils offrent à l’Eternel les sacrifices consumés par le feu, l’aliment de leur Dieu : ils seront saints. 

    Ce passage nous appelle à être saint car nous sommes des sacrificateurs qui offrons des sacrifices d’actions de grâce à Elohim. 

    EPHESIENS  2 : 19 Ainsi donc, vous n’êtes plus des étrangers, ni des gens du dehors ; mais vous êtes concitoyens des saints, gens de la maison de Dieu. 

    Les sacrificateurs ne devaient pas profaner le Nom de l’Eternel, c'est-à-dire le déshonorer. 

    Quand le Nom de Elohim est profané, Il n’est plus présent au milieu de Son peuple. 

    Nous avons souvent entendu dans le milieu familial, de faire attention à ne pas déshonorer tes parents, c'est-à-dire fait attention à ne pas faire quelque chose de mal qui pourrait affecter ta famille. 

    Il en est de même pour Elohim, car le monde sait qui nous sommes, et si nous faisons quelque chose de mal, leur première réflexion est:  "Et ils se disent enfants de Elohim !!!". 

    C’est pour cela que nous devons faire très attention à ne pas être un mauvais témoignage pour les autres, car c’est le nom de notre Elohim qui est mis en cause. 

    Cet effort de marcher dans la sainteté doit demander un effort considérable aux leaders, à ceux qui enseignent, ceux qui transmettent la Parole. 

    L’orgueil peut être un adversaire redoutable pour profaner le Nom de Elohim.  

    PROVERBES  11 : 2  Quand vient l’orgueil, vient aussi l’ignominie ; Mais la sagesse est avec les humbles. 

    L’orgueil emmène l’ignominie, et nous savons que l’ignominie c’est le déshonneur et l’indignité. 

    Celui qui tombe dans l’ignominie, profane le Nom de Elohim qui l’a appelé à la sagesse et à l’humilité. 

    La fidélité est un point essentiel qui nous permet d’avoir la confiance de Elohim. 

    Le choix de Lévites dans la sacrificature est à l’origine de leur fidélité à Elohim en ne se souillant pas dans l’adoration du veau d’or. 

    Nous devons nous souvenir que Jacob avait douze fils, qui formèrent les douze tribus d’Israël, et parmi eux, il y avait un qui s’appelait Lévi qui eut trois fils. 

    Elohim choisi Aaron et sa descendance qui est l’arrière petit fils de Lévi, pour assurer le sacerdoce lévitique. 

    Aujourd’hui il n’y a plus de temple, plus de lévite, mais Yeshoua « Jésus » Il est le temple et le Souverain Sacrificateur selon l’ordre de Melchisédek. 

    A travers de Yeshoua « Jésus » nous devenons un peuple de sacrificateurs, cela exige de nous une vie de sainteté, un abandonnement total du monde. 

    On ne peut s’approcher de la table du Seigneur que dans la sainteté, le péché nous prive de cette sainte nourriture. 

    LEVITIQUE 22 : 4  Tout homme de la race d’Aaron, qui aura la lèpre ou une gonorrhée, ne mangera point des choses saintes jusqu’à ce qu’il soit pur. Il en sera de même pour celui qui touchera une personne souillée par le contact d’un cadavre, pour celui qui aura une pollution, 

    La lèpre est la conséquence du péché, qui nous prive du repas du Seigneur, et Paul le jour de Pessah « pâque » mettait en garde celui qui prendrait ce repas indignement. 

     

    1 PARACHA : EMOR "DIS"

    1 CORINTHIENS 11 : 27 - 29   27  C’est pourquoi celui qui mangera le pain ou boira la coupe du Seigneur indignement, sera coupable envers le corps et le sang du Seigneur. 

    28  Que chacun donc s’éprouve soi-même, et qu’ainsi il mange du pain et boive de la coupe ; 

    29  car celui qui mange et boit sans discerner le corps du Seigneur, mange et boit un jugement contre lui-même. 

    Notre Seigneur nous rappelle Ses différentes fêtes qui sont des saintes convocations, à des périodes bien définies. 

    LEVITIQUE 23 : 1 – 2   1 L’Eternel parla à Moïse, et dit: 

    2  Parle aux enfants d’Israël, et tu leur diras : Les fêtes de l’Eternel, que vous publierez, seront de saintes convocations. Voici quelles sont Mes fêtes. 

    Elohim demande aux enfants d’Israël de publier Ses fêtes. 

    Nous qui sommes Ses ambassadeurs, c’est notre mission de transmettre Sa Parole, de faire connaître au monde Sa grandeur, Sa puissance, Son amour. 

    Paul nous invite à mettre pour chaussure à nos pieds, le zèle que donne l’évangile de paix. 

    La moisson est grande, et il y a peu d’ouvrier, si nous avons été appelés par le Seigneur c’est bien pour accomplir cette mission, afin de Le faire connaître. 

    MATTHIEU 5 : 14  Vous êtes la lumière du monde. Une ville située sur une montagne ne peut être cachée ; 

    -          La première fête citée est le Shabbat qui est le 7ème jour de la semaine, car elle est depuis la création, profaner le Shabbat c’est se trouver hors de la présence divine, c’est manquer un rendez vous avec toutes les bénédictions qui y sont attachées.

    C’est désobéir à un commandement de Elohim avec toutes les conséquences que cela entraine. 

    -          Pessah « la Pâque » qui est le premier mois, le14ème jour du mois. 

    Le sang de l’agneau était placé sur le linteau et les poteaux de la demeure des hébreux, et les protégeait du jugement de Elohim qui allait frapper l’Egypte. 

    Le sang de Yeshoua plusieurs siècles plus tard à la même date, le 14ème jour du 1er mois, nous purifiait et nous libérait du péché.  

    1 PARACHA : EMOR "DIS"

     

    -          La fête des pains sans levain, le 15ème jour du 1er mois, pendant 7 jours vous mangerez des pains sans levain. 

    Tout juste après l’immolation de l’agneau, au cours du repas pascal, on mange les pains sans levain. La veille de Sa mort Yeshoua avait pris ce pain et avait dit à Ses disciples, qu’il représentait Son corps. 

    Yeshoua étant sans péché, ce pain qui représentait Son corps était saint, et nous rapprochait du Père, dans une véritable relation. 

    -          La fête des prémices .

    Le lendemain du shabbat,  le sacrificateur devait agiter de côté et d’autre, une gerbe qui était les prémisses de la moisson. 

    -          Shavouot « Pentecôte »

    C'est à partir de la fête des prémices, vous compterez sept semaines entières, vous compterez cinquante jours jusqu’au lendemain du septième Shabbat.

    Cette fête a été marquée par le don de la Torah, et plusieurs siècles après ; les disciples de Yeshoua furent remplis de la puissance du Rouah hakodesh « Saint Esprit ». 

    Elohim inscrivait Sa Torah dans leur cœur comme Il l’avait promis 

    JEREMIE 31 : 33  Mais voici l’alliance que Je ferai avec la maison d’Israël, Après ces jours-là, dit l’Eternel : Je mettrai Ma loi au dedans d’eux, Je l’écrirai dans leur cœur ; Et Je serai leur Dieu, Et ils seront Mon peuple. 

    ACTES 2 

    -          Rosh Hashana  « la fête des trompettes » le 7ème mois, le premier jour du mois.

    La fête des trompettes c’est l’avertissement de Elohim pour le monde. 

    Le shofar retentit lors de certaines fêtes, il annonce un évènement, ou un danger 

    -          Yom Kippour « le jour des expiations » le 10ème jour de ce 7ème mois.

    Yom Kippour était le jour des expiations, appelé jour du grand pardon, c’était le seul jour dans l’année où le souverain sacrificateur entrait dans le lieu très saint, pour l’expiation des péchés du peuple après s’être purifié. 

    Il devait répéter ce rituel un fois par année, alors que Yeshoua une fois pour toute a enlevé le péché, et déchirer le voile qui nous séparait du Père. 

    -          Souccot « fête des tabernacles » le 15ème jour de ce 7ème  mois.

    C’est la dernière des fêtes et elle dure sept jours, c’est une fête qui annone la deuxième venue du Mashiah « Messie ». 

    Yeshoua « Jésus » a participé à toutes les fêtes bibliques, l’apôtre Jean nous parle de Sa présence à la fête des tabernacles : JEAN 7 : 10 A 36 

    Prophétie qui n’a pas été encore accomplie. 

    Le peuple se réjouit en séjournant dans des cabanes de fortune faites de branchages, qui rappelle leur sortie d’Egypte. 

    Les fêtes de Elohim sont là pour marquer des évènements qui se sont accomplis, et d’autres qui s’accompliront.  

    Soyons à l’écoute du son des trompettes, pour discerner les temps dans lesquels nous vivons, et soyons toujours prêt pour ne pas êtes surpris. 

     

     

    1 PARACHA : EMOR "DIS"

     

    APOCALYPSE 3 : 3  Rappelle-toi donc comment tu as reçu et entendu, et garde, et repens-toi. Si tu ne veilles pas, Je viendrai comme un voleur, et tu ne sauras pas à quelle heure Je viendrai sur toi. 

     

     

     Shabbat Shalom /Vé/ Shavoua Tov / Que la Paix Soit avec Vous /et/ Bonne Semaine !  

     

     (Copie autorisée, à condition d'en redonner le texte intégral et la source.) 

     

     

    « Le Sixième Commandement : Tu ne commettras pas de meurtreLA "LOI" OU LA "GRACE" ? »
    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks Pin It

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :