• PARACHA KI TISSA "QUAND TU RECEVRAS LE COMPTE"

     

     

    PARACHA KI TISSA "QUAND TU RECEVRAS LE COMPTE"

    Par Guy Vallée:

    PARACHA KI TISSA « Quand tu recevras le compte»          :CHEMOTH « EXODE » 30 : 11 à 34

    HAFTARAH                                                                                            : MELAKHIYM « 1 ROIS 18 : 1 à 39 »

    BRIT’ HADASHA                                                                                  : EVER « HEBREUX 9 »

     

    Dans notre paracha de la semaine dernière Tetsavé « tu ordonneras » : Elohim fait à Moïse quelques recommandations concernant :  L’huile pour les lampes, la confection des vêtements des sacrificateurs, la consécration des sacrificateurs, l‘holocauste perpétuel, et l’autel des parfums.

    Notre paracha de cette semaine Ki Tissa : Elohim demande à Moïse de faire un dénombrement par le rachat des personnes. La confection d’une cuve d’airain, la composition d’une huile sainte, et le parfum, Elohim qualifie des artisans remplis de l’Esprit de Elohim, de sagesse, d’intelligence, et de savoir pour toutes sortes d’ouvrages, Il rappelle le sabbat. Nous avons ensuite le veau d’or et le pardon de Elohim, et notre paracha se termine avec le renouvellement de l’alliance et les nouvelles tables de la loi.

    Notre réflexion sur cette paracha sera portée, plus sur la cuve d’Airain, et le veau d’or.

    1 - La cuve d’airain 

    PARACHA KI TISSA "QUAND TU RECEVRAS LE COMPTE"PARACHA KI TISSA "QUAND TU RECEVRAS LE COMPTE"

    EXODE 30 : 17   L’Eternel parla à Moïse, et dit:

    18  Tu feras une cuve d’airain, avec sa base d’airain, pour les ablutions ; tu la placeras entre la tente d’assignation et l’autel, et tu y mettras de l’eau,

    19  avec laquelle Aaron et ses fils se laveront les mains et les pieds.

    20  Lorsqu’ils entreront dans la tente d’assignation, ils se laveront avec cette eau, afin qu’ils ne meurent point ; et aussi lorsqu’ils s’approcheront de l’autel, pour faire le service et pour offrir des sacrifices à l’Eternel.

    La cuve d’airain se situait entre l’autel des holocaustes et la tente d’assignation. Le sacrificateur qui assurait le service devait se purifier avant d’entrer dans la tente d’assignation. S’il omettait de le faire, il mourait. 

    Pourquoi ? 

    Il y a une si grande sainteté dans la présence de Elohim, que toute impureté qui se présenterait serait vite consumée. 

    Nous comprenons l’importance de se purifier avant de nous présenter devant Lui. 

    Rien n’a changé, on entend souvent dire : au temps de Moïse c’était difficile, celui qui se présentait devant Elohim les mains et les pieds impurs, mourrait. 

    Nous sommes sous la grâce ! C’est comme si les choses sont devenues plus faciles. Je dirai oui concernant les lois sacrificielles accomplies par Yeschoua, il n’y a plus de sacrifice d’animaux, et tous les rituels qui y étaient attachés, mais sur le plan spirituel, rien n’a changé. 

    Nous devons en notre qualité de sacrificateur, préparer notre rencontre avec Notre Seigneur, et cela passe par différentes étapes. 

    La première chose à faire c’est se mettre en règle avec Lui.  Enlever tout péché qui pourrait nous écarter de Sa présence, et marcher dans la sainteté. 

    Elohim est le même hier, aujourd’hui et pour l’éternité. Nous n’avons plus à faire ces ablutions parce que nous avons été lavés, sanctifiés, justifiés 

    EZEKIEL 36 : 25   Je répandrai sur vous une eau pure, et vous serez purifiés ; Je vous purifierai de toutes vos souillures et de toutes vos idoles.

    Par Son prophète Elohim nous annonçait ce qu’allait accomplir Yeshoua « Jésus » quelques siècles plus tard.

     1 CORINTHIENS  6 : 11 Voilà ce que vous étiez, du moins quelques-uns. Mais vous avez été lavés, mais vous avez été sanctifiés, mais vous avez été justifiés au Nom du Seigneur Jésus Christ et par l’Esprit de notre Dieu.

    Cela ne veut pas dire que lorsque nous nous présentons dans le Saint des Saints, que nous ne devons pas débarrasser nos mains et nos pieds de tout ce qui les ont souillés.

    Nous allons voir que ces deux parties du corps, sont aussi importantes dans notre vie physique, que spirituelle.

    PARACHA KI TISSA "QUAND TU RECEVRAS LE COMPTE"

    Si nous n’avons plus nos deux jambes nous ne pouvons plus nous déplacer, sans nos deux bras nous ne pouvons plus rien faire. Nous dépendons entièrement des autres.

    Nos jambes nous permettent de nous déplacer, et nous pouvons nous trouver dans des endroits où nous ne sommes pas à notre place,

    De même pour nos mains, elles peuvent nous faire faire des choses mauvaises.

    Avant de nous présenter devant le Seigneur, nous devons nous laver les mains et les pieds, c'est-à-dire nous débarrasser de tout ce qui peut faire obstacle à notre rencontre.

    Nous ne pouvons pas élever des mains souillées vers le Seigneur,

    EPHESIENS 5 : 26  Afin de la sanctifier par la Parole, après l’avoir purifiée par le baptême d’eau,

    Ce qui nous donne accès au lieu Très Saint, c’est notre nouvelle naissance en Yeshoua Amashia’h « Jésus le Messie ». Par les eaux du baptême nous avons été lavés de tous nos péchés, une fois pour toute. 

    Le sacrificateur devait chaque jour passer par la cuve d’airain avant d’aller dans la tente d’assignation, et aussi quand il s’approchait de l’autel. 

    Ce rituel se répétait en permanence, parce que le péché n’était pas effacé, il était couvert. 

    HEBREUX 10 : 10 - 12     10 C’est en vertu de cette volonté que nous sommes sanctifiés, par l’offrande du corps de Jésus-Christ, une fois pour toutes.

    11  Et tandis que tout sacrificateur fait chaque jour le service et offre souvent les mêmes sacrifices, qui ne peuvent jamais ôter les péchés,

    12  Lui, après avoir offert un seul sacrifice pour les péchés, S’est assis pour toujours à la droite de Dieu,

    PARACHA KI TISSA "QUAND TU RECEVRAS LE COMPTE"

    De même pour l’ablution des mains « lavage des mains » avant de toucher au repas. Yeshoua eu ce reproche des pharisiens ; disant qu’Il mangeait sans se laver les mains, c'est-à-dire sans se purifier.

    Car il fallait se laver les mains selon le rituel du sacrificateur.

    LUC 11 : 37 – 38    Pendant que Jésus parlait, un pharisien le pria de dîner chez lui. Il entra, et se mit à table.

    38  Le pharisien vit avec étonnement qu’Il ne s’était pas lavé avant le repas.

    39  Mais le Seigneur lui dit : Vous, pharisiens, vous nettoyez le dehors de la coupe et du plat, et à l’intérieur vous êtes pleins de rapine et de méchanceté.

    40  Insensés ! celui qui a fait le dehors n’a-t-il pas fait aussi le dedans ?

    41  Donnez plutôt en aumônes ce qui est dedans, et voici, toutes choses seront pures pour vous.

    C’est pour cela, la bible nous informe que Notre Seigneur regarde à ce qui est dans nos cœurs, mais pas à nos apparences.

    YESCHOUA nous le confirme à travers de ce passage :

    MATTHIEU 15 : 10   Ayant appelé à Lui la foule, Il lui dit : Ecoutez, et comprenez.

    11  Ce n’est pas ce qui entre dans la bouche qui souille l’homme ; mais ce qui sort de la bouche, c’est ce qui souille l’homme.

    Le péché était le principal obstacle, on ne pouvait pas se présenter devant Elohim avec des mains impurs, mais à travers de YECHOUA « Jésus » nous sommes lavés, purifiés, sanctifiés 

    Nous n’avons plus besoin de faire ces ablutions.

    2 - Le veau d’or

    PARACHA KI TISSA "QUAND TU RECEVRAS LE COMPTE"

     

    EXODE 32 : 1  Le peuple, voyant que Moïse tardait à descendre de la montagne, le croyant mort, s’assembla autour d’Aaron et lui dit : Allons,

    Fais - nous un dieu qui marche devant nous, car ce Moïse, cet homme qui nous a fait sortir du pays d’Egypte, nous ne savons ce qu’il est devenu.

    C’est avec mépris pourrait-on dire que le peuple traite Moïse : « cet homme qui nous a fait sortir d’Egypte » 

    Ils lui reprochent de les avoir fait sortir d’Egypte, et ce n’est pas la première fois que les enfants d’Israël regrettent d’avoir quitté ce pays, car même après avoir traversé la mer des Joncs, ils voulaient y retourner.  

    Et nous comprenons pourquoi. Les quatre cinquième des enfants d’Israël n’ont pas quittés l’Egypte, pour eux leur devenir dépendrait de Moïse, et après sans Lui que deviendront ils ?  Et ceux qui avaient traversé la mer des Joncs, se demandaient s’ils avaient bien fait de le suivre. 

    Les enfants d’Israël ne reconnaissent pas Elohim dans cette affaire, mais Moïse. 

    Ils croient que c’est Moïse qui sollicite Elohim pour faire tout ce qu’ils l’ont vu accomplir. Et s’il n’est plus là, Il faudrait bien qu’ils aient au milieu d’eux un dieu qui les accompagne.  

    Ils trouvaient son absence  trop longue, et pensaient qu’il ne reviendrait plus, alors il fallait le remplacer par un dieu qui marcherait devant eux. 

    PARACHA KI TISSA "QUAND TU RECEVRAS LE COMPTE"

    Comment comprendre ce renversement de situation, après avoir vécu tous ces prodiges et miracles ? Le peuple a vu que Elohim a toujours répondu à leurs besoins, mais pour lui c’est Moïse qui faisait Elohim accomplir ces miracles. 

    Son absence prolongée était considérée comme un abandon, et ils se considéraient comme livré à leur propre sort.

    Le peuple était dans l’inquiétude et se demandait comment il allait survivre dans le désert, parce que leur survie s’appuyait sur un homme. 

    Et les voila dans une situation où il n’y a plus Moïse, donc il faut le remplacer pour qu’il survive dans le désert.                                                                                                                                                                  

    Face à cette situation les enfants d’Israël ont eu recours à leur pratique idolâtre d’Egypte, en fabriquant un veau d’or représentant leur dieu, en lui offrant des holocaustes et des sacrifices d’action de grâce. 

    Nous devons faire très attention dans le monde dans lequel nous vivons, car le veau d’or est toujours présent au milieu de nous, et cherchera par tous les moyens à nous attirer vers lui. Nous devons faire attention à ne pas faire de lui un sujet d’adoration. 

    EXODE 34 : 14  Tu ne te prosterneras point devant un autre dieu ; car l’Eternel porte le nom de jaloux, Il est un Dieu jaloux. 

    Quand nous allons vers d’autres dieux, comme ceux qui sont attachés  aux biens matériels, aux richesses, au pouvoir, célébrités, travail, argent etc... Elohim est blessé au plus profond de Lui. C’est exactement ce qui est ressenti quand il y a une infidélité au milieu d’un couple, Il y a toujours un qui est blessé à cause de l’infidélité de l’autre. 

    Le deuxième commandement des tables de la loi est clair, il dit que tout ce que nous faisons passer avant Elohim, nous conduit à l’idolâtrie. 

    Il est très facile de se frotter au veau d’or. Regardons chaque jour ce que nous faisons passer avant  notre Seigneur, et nous verrons qu’il est facile d’aller vers d’autres dieux. 

    Attachons nous à ce que Elohim fait à travers d’un homme, mais ne nous attachons pas à l'homme. 

    Nous le constatons de nos jours, que beaucoup de personnes dans les églises s’attachent à l' homme, plutôt que de s’attacher à Elohim.  

    Le peuple s’est attaché à tout ce que faisait Moïse, le considérant comme un dieu.  La preuve ; ne le voyant pas de retour, ils ont fabriqué un dieu pour les conduire.

    Si les enfants d’Israël avaient mis leur confiance dans les promesses de Elohim, leur attitude ne serait pas de fabriquer un dieu de métal, mais ils ont douté de Celui qui avait fait alliance avec eux sur le Mont Sinaï. 

    ROMAIN 10 : 17  Ainsi la foi vient de ce qu’on entend, et ce qu’on entend vient de la Parole de Christ. 

    C’est pour cette raison que nous ne devons jamais nous détourner de la Parole, qui est notre seule soutient pour traverser les épreuves. 

    Quand arrivent les difficultés, que nous nous sentons abandonnés, rejetés, nous devons aller chercher le réconfort dans les promesses de Sa Torah.  

    EXODE 32 : 7   L’Eternel dit à Moïse : Va, descends ; car ton peuple, que tu as fait sortir du pays d’Egypte, s’est corrompu. 

    PARACHA KI TISSA "QUAND TU RECEVRAS LE COMPTE"

    Pourquoi ce renversement de situation ?  

    Elohim considère les enfants d’Israël comme étant le peuple de Moïse qu’il a fait sortir d’Egypte, alors que c’est Lui qui a dit qu’Israël était Son peuple : 

    EXODE 3 :  7 L’Eternel dit : J’ai vu la souffrance de Mon peuple qui est en Egypte, et J’ai entendu les cris que lui font pousser ses oppresseurs, car Je connais ses douleurs.

    Moïse ne serait-il pas responsable du peuple qui lui avait été confié ?

    Pendant  son absence, son frère n’avait-il pas le devoir de veiller sur la conduite du peuple, au lieu de leur fabriquer un veau d’or ?

    Ce sont des questions qui pourront nous aider à comprendre ce changement d’appartenance.

    Nous avons la responsabilité des personnes qui nous sont confiées par Elohim, et nous devons faire tout pour qu’elles marchent selon Ses principes.

    Devant cette situation la colère de Elohim va s’enflammer, et Moïse va Le  convaincre à revenir sur Sa décision. 

    EXODE 32 : 10  Maintenant laisse-Moi ; Ma colère va s’enflammer contre eux, et Je les consumerai ; mais Je ferai de toi une grande nation.  

    Moïse va reprendre Elohim en Lui disant : pourquoi Ta colère s’enflammera-t- elle contre Ton peuple que Tu as fait sortir d’Egypte par une grande puissance et une main forte.  

    Il lui dit que les Egyptiens diront que Tu les as fait sortir d’Egypte pour les tuer, et les exterminer de la terre. 

    Ecoutez la teneur des propos de Moïse comme si il voulait ramener Elohim à la raison : 

    EXODE 32 : 12 Reviens de l’ardeur de Ta colère, et repens-Toi du mal que Tu veux faire à Ton peuple. 

    Il reprend ensuite une promesse faite à Abraham, Isaac, et Israël : 

    EXODE 32 13  Souviens-Toi d’Abraham, d’Isaac et d’Israël, Tes serviteurs, auxquels Tu as dit, en jurant par Toi-même : Je multiplierai votre postérité comme les étoiles du ciel, Je donnerai à vos descendants tout ce pays dont J’ai parlé, et ils le posséderont à jamais. 

    Moïse touchait Elohim à travers des Ses promesses, car il savait que Elohim ne manquerait jamais à une seule d’elles. 

    C’est pour cela que nos prières doivent toujours s’appuyer sur les promesses d’Elohim pour les Lui rappeler. Ce n’est pas qu’Il les oublie, mais Il aime quand Ses enfants les Lui rappellent, ce qui est pour Lui un signe de l’attention que nous portons à Sa Parole. 

    Croyez vous que Elohim avait besoin de Se repentir ? 

    Avait-Il oublié Ses promesses ? Est-ce parce que Moïse les Lui a rappelées, qu’Il s’est repenti ? 

    Personnellement je pense que notre Seigneur quand Il prend une décision, elle est pensée d’avance. Ce n’est pas tout le peuple qui s’est livré à ce mouvement idolâtre. Il y a toujours un reste qui lui est- fidèle, et aujourd’hui encore nous voyons ce petit reste qui malgré toutes les persécutions, et l’exile, est resté fidèle à Yeshoua.     

    Il voulait par cette situation sonder le cœur de Moïse, et voir comment il agirait devant un tel comportement. 

    Elohim n’est pas un homme pour rompre une alliance, ou choisir un autre peuple pour accomplir Ses desseins. 

    Quand Il fait une alliance, Il l’emmène jusqu’à son accomplissement, avec ceux qui Lui resteront fidèles. 

    Il ne rompt pas Son alliance, Il la renouvelle, Il ne la change pas, Il l’accompli. 

    Elohim ne raisonne  pas comme un homme, Il connait tout d’avance, et Il savait que Moïse devrait être fort pour mener Son plan jusqu’à sa phase finale.

    Bien que Elohim ait pardonné aux enfants d’Israël leur comportement, trois mille d’entre eux sont tombés sous Son jugement, et sont morts par l’épée.

    LEVITIQUE 5 : 17  Lorsque quelqu’un péchera en faisant, sans le savoir, contre l’un des commandements de l’Eternel, des choses qui ne doivent point se faire, il se rendra coupable et sera chargé de sa faute.

    Même le péché commis par ignorance, involontaire, est suivi de conséquences. Les enfants d’Israël ne pouvaient pas échapper à cette sentence.

    Le péché entraine une séparation entre l’homme et Elohim.

    ROMAINS 6 : 23  Car le salaire du péché, c’est la mort ; mais le don gratuit de Dieu, c’est la vie éternelle en Jésus-Christ notre Seigneur.

    Ce passage nous montre que quand nous péchons et même involontairement, nous sommes séparés spirituellement de Elohim. 

    Et voila Moïse face à cette situation, et quand il vit les danses et le veau d’or, Il est dit :  

    EXODE 32 : 19 (b)  La colère de Moïse s’enflamma ; il jeta de ses mains les tables, et les brisa au pied de la montagne. 

    PARACHA KI TISSA "QUAND TU RECEVRAS LE COMPTE"

    Rappelez- vous qu’il avait dit à Elohim : Pourquoi Ta colère s’enflammerait-elle contre Ton peuple, et voici que c’est Aaron qui lui dit : que ta colère ne s’enflamme point ! 

    Et dans sa colère, il brise des tables écrites de la main d’Elohim. 

    Souvenez- vous de sa colère quand il frappa le rocher, ce qui ne lui a pas permis de traverser le Jourdain.  

    Mais pour les tables qui ont été brisées, il n’a eu aucun reproche, pourtant elles étaient écrites de la main de Elohim. 

    En voyant les enfants d’Israël danser devant ce veau d’or ; il a compris qu’ils avaient fait le choix de remplacer le Dieu d’Israël à ce dieu représenté par un veau d’or, donc plus besoin de recevoir les directives d’Elohim.

    Moïse châtie les enfants d’Israël, il leur dit qu’ils ont commis un grand péché, et qu’il monte vers Elohim pour obtenir Son pardon.

    Nous voyons le grand cœur de Moïse pour les enfants d’Israël, quand il plaide pour eux devant Elohim, il Lui dit : 

    EXODE 32 : 32    Pardonne maintenant leur péché ! Sinon, efface-moi de Ton livre que Tu as écrit. 

    Il est prêt à partager le sort des enfants d’Israël, en acceptant de donner sa vie pour eux. 

    Cela nous rappelle le sacrifice de Yeshoua, qui a donné sa vie pour nous qui méritions la mort. 

    TITE 2 : 14 Notre Sauveur Jésus-Christ, qui S’est donné Lui-même pour nous, afin de nous racheter de toute iniquité, et de Se faire un peuple qui Lui appartienne, purifié par Lui et zélé pour les bonnes œuvres. 

    Elohim accepte de pardonner, mais les conséquences affecteront les enfants d’Israël. 

    1 JEAN 1 : 9  Si nous confessons nos péchés, Il est fidèle et juste pour nous les pardonner, et pour nous purifier de toute iniquité. 

    Moïse avait besoin de la confiance de Elohim, et il Lui rappelle qu’il avait trouvé grâce à Ses yeux, mais qu’il voulait connaitre Ses voies. 

    EXODE 33 : 14   L’Eternel répondit : Je marcherai Moi-même avec toi, et Je te donnerai du repos.  

    Moïse va tailler de nouvelles tables, et va à nouveau monter sur le Mont Sinaï. 

    PARACHA KI TISSA "QUAND TU RECEVRAS LE COMPTE"

    Elohim traite une alliance avec eux, et leur promet de chasser devant eux tous leurs ennemis, et Il leur donne les treize attributs de Sa miséricorde.

    EXODE 34 : 12 – 28 (13 attributs)

     

     Shabbat Shalom /Vé/ Shavoua Tov / Que la Paix Soit avec Vous /et/ Bonne Semaine ! 

     (Copie autorisée, à condition d'en redonner le texte intégral et la source.)

    « Le Sabbat, est-ce le Samedi ou le Dimanche ?PARACHAH : « KIY THISSA » (Quand tu feras) »
    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks Pin It

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :