• PARACHA MIQETS "AU BOUT DE "

     

     

    PARACHA MIQETS  "AU BOUT DE "

     

    Par Guy Vallée

    PARACHA MIQETS              "Au bout de"  

                                                       "BERESHIT"            Genèse   41 :  1 à 44 : 17

    HAFTARAH                             "MELAKHIYM A"  1 Roi        3 : 15 à  4 :  1

                                                        "ZEKARIAH"          Zacharie 2 : 10 à 4 : 7

    BRIT’HADASHA  :                  "YA'AKOV"             Jacques   4 :  1 – 5

     

    Dans la paracha de la semaine dernière Vayeshev « il s’installa » :

    Nous avons appris à travers des écritures, comment Joseph à cause de ses songes, a été vendu par ses frères comme esclave, pour vingt pièces d’argent.  

    Mais Elohim était avec Joseph qui fut vendu à Potiphar, un officier de pharaon, qui lui confia tout ce qu’il possédait.

    L’épouse de ce dernier fit tout ce qui était en son pouvoir pour séduire Joseph, afin de coucher avec lui, mais il refusa ses propositions.

    PARACHA MIQETS  "AU BOUT DE "

    Pour se venger, elle l’accusa injustement de vouloir la violer, ce qui conduisit Joseph en prison, où il passa douze années de sa vie.

    C’est dans ce lieu qu’il découvre ses dons d’interpréter des songes. 

    Il interprète les songes de ses deux codétenus, en confirmant au chef des échansons que Pharaon le rétablira dans sa charge, et au chef des panetiers que Pharaon le fera pendre à un bois. 

    Il demanda au chef des échansons de se souvenir de lui quand il sera chez pharaon, mais celui-ci l’oublia. 

    Notre paracha Miqets : « Au bout de » ; commence avec ce verset : 

    GENESE 41 : 1   Au bout de deux ans, Pharaon eut un songe. Voici, il se tenait près du fleuve. 

    Ce n’est qu’après deux années que le chef des échansons pensa à Joseph, parce que son maître avait besoins de quelqu’un capable d’interpréter ses songes.

    PARACHA MIQETS  "AU BOUT DE "

    L’avait-il oublié ?

    Où avait-il assez d’influence pour plaider sa cause ?

    Nous pensons que ce n’était pas le temps de Elohim, car dans Son plan il fallait que s’écoulent deux autres années, après la sortie de prison de l'échanson du roi.

    Le temps de Elohim est un processus qui nous obliges à passer des étapes.

    Quand nous mettons une plante en terre, avant qu’elle porte des fruits, elle doit passer par différentes étapes de croissance pour arriver à maturité, et porter des fruits.

    C’est pareil pour nous qui avons été choisis par notre créateur, nous ne pouvons pas brûler des étapes, le temps n’est pas notre ennemi. 

    Nos épreuves sont des actes qui boostent notre foi, et nous rapprochent d’avantage d’Elohim « Dieu ». 

    C’est pour cela que nous avons besoin de patience, de persévérance, et d’encouragement, jusqu’à l’accomplissement de Son plan dans nos vies.   

    La route est peut être difficile, les obstacles se multiplient, mais n’écoutons pas la voix qui nous demande de rebrousser chemin, persévérons, prenons courage, la victoire est proche. 

    Elohim aime ceux qui Lui font confiance dans les épreuves, car avec la patience ils verront la gloire d’Elohim se manifester dans leur vie. 

    PARACHA MIQETS  "AU BOUT DE "PARACHA MIQETS  "AU BOUT DE "

    JACQUES 1 : 2 - 3   Mes frères, regardez comme un sujet de joie complète les diverses épreuves auxquelles vous pouvez être exposés, 

    3  sachant que l’épreuve de votre foi produit la patience.

    C’est dans Sa parole que nous trouverons le réconfort, quelle que soit les situations qui se présenteront, car nous ne connaissons pas où Elohim veut nous conduire.

    Mais une chose est certaine, si nous mettons toute notre confiance dans Ses promesses, rien ne nous arrêtera.

    Les épreuves peuvent être difficiles, et pas toujours compris des autres, donc, faisons attention à ceux qui pourraient nous influencer négativement.

    Nous avons dans l’évangile de Luc, une situation qui nous appelle à nous entourer quand nous sommes dans l’épreuve, de personnes qui ont la foi.

    Jaïrus le chef de la synagogue avait une fille unique de douze ans qui était mourante.

    Il exposa la situation à Yeshoua « Jésus », entre temps quelqu’un de sa maison lui dit de ne pas importuner le Maître, car sa fille est morte.  

    Yeshoua ayant entendu cela lui dit :

    LUC 8 : 50 Mais Jésus, ayant entendu cela, dit au chef de la synagogue : Ne crains pas, crois seulement, et elle sera sauvée.

    PARACHA MIQETS  "AU BOUT DE "

    Yeshoua redonna la vie à cette fillette.

    Quelque soient les épreuves, attachons nous à la Parole de Elohim.

    Joseph avait reçu de son  père Jacob, une éducation sur la Torah de Elohim, il croyait en ce Elohim d’Israël.

    Dans les épreuves, il ne se plaignait pas, il était une bénédiction là où il passait.

    Et voilà Joseph après tant d’années d’épreuves et de patience, il voit ses songes sur le point de s’accomplir.  

    GENESE 41 : 1   Au bout de deux ans, Pharaon eut un songe. Voici, il se tenait près du fleuve. 

    Et la il vit sept vaches grâces qui se firent manger par sept vaches maigres et laides. 

    Il eut un deuxième songe et là il s’agissait de Sept épis gras et beaux, et sept épis maigres et brûlés par le vent, qui engloutirent les sept épis gras et beaux. 

    Troublé par ses songes, il fit appeler tous ses magiciens et sages, mais personne ne put les expliquer.  

    Peut être qu’ils ont chacun interpréter à leur manière, mais cela ne correspondait pas à ce que qu’il ressentait au fond de lui. 

    Il avait certainement besoin d’une réponse qui confirmait ce songe. 

    La situation pouvait être compromettante pour ces fonctionnaires, incapables d’assurer leur mission. 

    Vu la situation, le chef des échansons qui avait oublié Joseph, rappela à Pharaon l’interprétation des songes qu’il avait fait il y a deux ans, et qui se sont réalisés. 

    Il fit appeler Joseph de prison pour qu’il interprète ses songes. 

    Pharaon lui dit j’ai appris que tu interprètes un songe après l’avoir entendu. 

    Observons la réponse de Joseph : 

    GENESE 41 : 16   Joseph répondit à Pharaon, en disant : Ce n’est pas moi ! C’est Dieu qui donnera une réponse favorable à Pharaon.  

    Joseph corrige la vision de Pharaon qui s’appuie sur les compétences d’un homme, et lui dit que seul Elohim a le pouvoir de connaître l’avenir.  

    A cinq reprises il parla d’Elohim à Pharaon, et Pharaon lui nomma le nom de Elohim à deux reprises. 

    C’était pour Joseph l’occasion de faire connaître à cet idolâtre, la puissance de son Elohim. 

    Il avait une grande confiance en son Seigneur, il savait que c’est Lui qui lui donnerait toutes les paroles  à adresser à Pharaon. 

    GENESE 41 : 25    Joseph dit à Pharaon : Ce qu’a songé Pharaon est une seule chose ; Dieu a fait connaître à Pharaon ce qu’Il va faire. 

    Les sept vaches  belles et les sept épis beaux sont sept années d'abondance, les sept vaches maigres et laides et les sept épis vides et brûlés seront sept années de famine. 

    PARACHA MIQETS  "AU BOUT DE "

     

    Nous voyons que Joseph dit, que Elohim va faire connaître à Pharaon Son plan.

    Il y aura sept années d’abondance, et sept années de famine. 

    Ce qui a convaincu Pharaon des évènements à venir, c’est ce passage où il dit :  

    GENESE 41 : 32   Si Pharaon a vu le songe se répéter une seconde fois, c’est que la chose est arrêtée de la part de Dieu, et que Dieu se hâtera de l’exécuter. 

    Pour cela il faut mettre en place tout une organisation, et il demande à Pharaon : 

    GENESE 41 : 33    Maintenant, que Pharaon choisisse un homme intelligent et sage, et qu’il le mette à la tête du pays d’Egypte.   

    Rempli de la puissance du Ruach HaKodesh « Saint-Esprit » Joseph non seulement interprète les songes de Pharaon, mais en toute humilité « lui rappelant que c’est Elohim  qui est aux commandes », il lui fait un cours magistral d’économie pour organiser le pays, afin de palier à cette crise. 

    Il a une grande confiance des évènements à venir, il a l’assurance de la parole reçue, car sa vie en dépend.  

    Combien de fois nous nous sommes trouvés en présence de dignitaires, et que l’occasion s’est présentée de glorifier le nom de notre Elohim, et nous ne l’avons pas fait. 

    Notre rôle d’ambassadeur  sur cette terre ne s’arrête pas à une classe de personnes, mais à toutes les classes. 

    Dès que l’occasion se présente nous devons dire qui nous sommes, et quel Elohim  nous servons. Comme Joseph nous devons le faire connaître, car le plus souvent Elohim a déjà préparé le cœur de ces hommes. 

    Nous ne pouvons pas prendre la gloire du Seigneur; nous devons en toute humilité reconnaître que nous ne sommes que des instruments à Son service.  

    Prendre Sa gloire c’est Le voler.

    PSAUMES 75 : 5  5  (75-6) N’élevez pas si haut votre tête, Ne parlez pas avec tant d’arrogance !

    6  (75-7) Car ce n’est ni de l’orient, ni de l’occident, Ni du désert, que vient l’élévation.

    7  (75-8) Mais Dieu est celui qui juge : Il abaisse l’un, et Il élève l’autre.

    Joseph aurait pu se servir de ce don d’interprétation, comme les magiciens de pharaon, et prendre toute la gloire pour lui, mais il avait la crainte de Elohim », et il s’avait que sans Lui il était incapable d’accomplir tout cela.  

    Pharaon reconnait l’œuvre du Tout Puissant, il est convaincu que cet homme n’agit pas de lui-même et reconnait la manifestation du Ruach Hakodesh « Saint-Esprit » et décide de placer Joseph gouverneur de toute l’Egypte. 

    GENESE 41 : 38   Et Pharaon dit à ses serviteurs : Trouverions-nous un homme comme celui-ci, ayant en lui l’Esprit de Dieu ? 

    C’est quand l’Esprit de Elohim est en nous, que cela donne envie aux autres d’être comme nous. 

    C’est Lui qui accompli les œuvres à travers nous, et Pharaon avait compris cela.  

    Il décide de donner à Joseph la gouvernance de tout le pays d’Egypte, parce qu’il reconnaissait que c’était  Elohim qui se manifestait à travers de Joseph. 

    GENESE 41 : 39   Et Pharaon dit à Joseph : Puisque Dieu t’a fait connaître toutes ces choses, il n’y a personne qui soit aussi intelligent et aussi sage que toi. 

    Il confirme que c’est celui qui a Dieu avec lui qui a une aussi grande sagesse, et une aussi grande intelligence. 

    Sur ces critères il n’y a personne d’autre à qui il peut confier le commandement de la nation. 

    GENESE 41 : 41   Pharaon dit à Joseph : Vois, je te donne le commandement de tout le pays d’Egypte.

    PARACHA MIQETS  "AU BOUT DE "

    Il lui donne comme femme Asnath, fille de Poti-Phéra, qui lui enfanta deux fils : le premier Manassé et le second Ephraïm. 

    Comme annoncé voici venir les sept années de famine, et seul l’Egypte avait des réserves. 

    Jacob envoya les dix frères de Joseph en Egypte pour acheter du blé, et garda Benjamin avec lui.

    Joseph reconnu ses frères, et il les traita d’espion pour les éprouver, ils manifestent leur bonne foi, et parle de leur père et leur jeune frère restés à Canaan, et pour confirmer leur dire, il leur demande de revenir avec Benjamin. 

    Jacob accepte que Benjamin les suive, après un gage de Juda d’assurer son retour.  

    Joseph les invite à diner, il ne dévoile pas son identité, mais a du mal à cacher son émotion. 

    Il les éprouve par différents actes, «La coupe d’argent dans le sac de Benjamin, il les fait poursuivre, les fouille, les arrête, refuse la défense de Benjamin, et dit que celui qui avait la coupe sera son esclave. 

     Nous voyons à nouveau les frères de Joseph, face à ce drame, s’humilier et se prosterner devant lui, comme le montrait  le songe plus de trente ans au paravent.  

     GENESE  44  : 14  Juda et ses frères arrivèrent à la maison de Joseph, où il était encore, et ils se prosternèrent en terre devant lui.  

    PARACHA MIQETS  "AU BOUT DE "

    Notre haftarah nous présente Salomon comme roi d’Israël, succédant à son père David.

    Il se rendit à Gabaon pour offrir des sacrifices, et Elohim lui apparut en songe pendant la nuit, et lui dit demande ce que tu veux que Je te donne.

    Salomon demande au Seigneur dans le verset qui suit :

    1 ROIS 3 : 9 Accorde donc à Ton serviteur un cœur intelligent pour juger Ton peuple, pour discerner le bien du mal ! Car qui pourrait juger Ton peuple, ce peuple si nombreux ?

    Il est dit que cette demande plut au Seigneur, car il n’a demandé pour lui ni une longue vie, ni des richesses, ni la mort de de ses ennemis.

    Elohim lui accorda ce qu’il avait demandé, et lui donna ce qu’il n’avait pas demandé ; des richesses et de la gloire.

    Cette prière est une prière ciblée, une demande pour accomplir l’œuvre de Elohim, et Salomon reçut au-delà de ce qu’il espérait.

    Nous ne devons pas toujours être des demandeurs pour combler nos propres désirs, mais plaire à Elohim, Lui demander pour accomplir Ses desseins, et Il nous comblera de toutes Ses bénédictions, car Il connaît nos besoins.

    MATTHIEU  7 : 7 Demandez, et l’on vous donnera ;

    Yeshoua nous dit demandez et l’on vous donnera ; nous devons savoir comment demander.

    Pas toujours ce que nous voulons, mais ce que Elohim veut pour nous, et Il nous comblera.

     

    Shabbat Shalom /Vé/ Shavoua Tov / Que la Paix Soit avec Vous /et/ Bonne Semaine ! 

     

     (Copie autorisée, à condition d'en redonner le texte intégral et la source.)

     

     

    « Comme aux temps de Noah et transhumanisme à venir...Les origines juives du christianisme »
    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks Pin It

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :