• PARACHA MISHPATIM "LES JUGEMENTS"

    PARACHA MISHPATIM  "LES JUGEMENTS"

    Par Guy Vallée:

    PARACHA                           "MISHPATIM"                       Les Jugements      

                                                    "CHEMOTH"            Exode               21 à 24 : 18

    HAFTARAH                         "YIRMEYAHOU"     Jérémie     33 : 25 à 26 et 34 : 8 à 22

    BRIT’HADASHA                "MATTITYAHOU"  Matthieu   19 : 16 à 26

     

    La dernière paracha nous parlait de Jéthro le beau père de Moïse, qui lui conseillait de déléguer pour conduire le peuple dont il avait la charge.

    Moïse prépare les enfants d’Israël à l’alliance du Mont Sinaï, et reçoit les dix Paroles de Elohim.

    Dans la paracha de cette semaine, Elohim va donner aux enfants d’Israël un ensemble de lois qui vont les guider dans leur vie quotidienne.

    A la fin de la paracha Moïse va lire le livre de l’Alliance en présence du peuple, et va répandre le sang de l’Alliance sur l’assemblée.

    EXODE  21 : 1   Voici les lois que tu leur présenteras.

    PARACHA MISHPATIM  "LES JUGEMENTS"

    Dans cette paracha nous noterons 53 mitsvot « commandements » dont 23  applications, et 30 interdits.

    Ces lois  sont données pour savoir comment vivre en société.

    Elohim n’a donné aucune loi qui serait pour l’homme un fardeau. Bien au contraire, à travers de ces lois, Il le préserve  de tout ce qui pourrait devenir pour lui un fardeau.

    C’est la désobéissance qui entraine la malédiction.

    Ses lois sont des principes, des directives, qui nous permettent de vivre en harmonie avec Lui.

    Elles sont là pour nous montrer ce qu’il faut ou ne pas faire, pour bien vivre en société.

    Nous devons effacer cette image que l’on a faite de Elohim, comme Celui qui nous surveille, et dès que nous avons fait la moindre chose Il nous punit.

    Il est juste, c’est un Père qui aime Ses enfants, et Il ne les ferait jamais aucun mal, mais au contraire pour les protéger,  Il les met en garde par Ses Paroles qui ne sont que des principes.

    C’est pour cela qu’Il a mis l’homme face à un choix :

    D’un coté les bénédictions qui se répandront sur celui qui obéit à Ses instructions.

    PARACHA MISHPATIM  "LES JUGEMENTS"

    De l’autre côté les malédictions qui se répandront sur celui qui désobéira à Ses instructions.

    Si tu dis à ton enfant  ne touche pas à cette plante parce qu’elle a des épines, et malgré ton avertissement il va la toucher et se fait piquer.

    Est-ce toi qui l’a fait se piquer, non ! Il s’est piqué lui-même.

    C’est la désobéissance aux lois de Elohim, qui déclenche les malédictions qui y sont attachées.

    Nous allons nous arrêter plus longuement sur certaines  lois.

    -          1)  Loi de la relation de l’esclave avec son maître.

    -          2)  Lois diverses (l’étranger, les pauvres).

    1)    EXODE 21 : 2   Si tu achètes un esclave hébreu, il servira six années ; mais la septième, il sortira libre, sans rien payer.

    Dans la bible beaucoup de passages où il est écrit serviteur, peuvent aussi vouloir dire esclave selon les traductions.

    Les descendants de Jacob après avoir mené une vie paisible en Egypte, se sont retrouvés esclaves d’un pharaon qui les traitait durement. Il les comblait de travaux pénibles, il est dit qu’il leur rendait la vie amère, et c’est avec cruauté qu’il leur imposait toutes ces charges.

    Celui qui est esclave selon la loi de Elohim, est traité comme celui qui ne l’est pas.

    Un esclave c’est celui qui appartient totalement à son propriétaire, il est son serviteur. Si nous appartenons à Elohim, nous devons Lui appartenir totalement, nous n’appartenons plus à nous-mêmes.

    Notre verset qui concerne cette première loi nous dit :

    EXODE 21 : 2   Si tu achètes un esclave hébreu, il servira six années ; mais la septième, il sortira libre, sans rien payer.

    L’hébreu homme ou femme pouvait se vendre à un autre, c’était un acte volontaire.

    DEUTERONOME 15 : 12   Si l’un de tes frères hébreux, homme ou femme, se vend à toi, il te servira six années ; mais la septième année, tu le renverras libre de chez toi. 

    Nous pouvons considérer cela comme une bénédiction.

    PARACHA MISHPATIM  "LES JUGEMENTS"

     Supposons la situation où  un homme ou une femme qui se trouve en difficulté, et ne peut plus se nourrir, se vêtir où se soigner !

    La situation à cette époque n’était pas celle d’aujourd’hui.

    Cette loi donnée aux enfants d’Israël par Elohim, leur permettait de subvenir à tous leurs besoins, et garantissait leur avenir.

    Aujourd’hui quelqu’un qui n’a plus les moyens de faire face à ses obligations, devra fournir toutes les garanties nécessaires pour obtenir une aide, et à quel prix.

    Nous allons voir les avantages que l’on pouvait tirer de cette loi sociale.

    Celui qui se trouvait dans une situation de faillite, se vendait comme esclave à un autre. Il travaillait pour lui, et en contre partie il subvenait à tous ses besoins.

    Au bout de la sixième année avant d’entrer dans l’année sabbatique, il devait le renvoyer libre de chez lui, mais pas de n’importe quelle manière.

    Le maître devait lui donner tout ce dont il avait besoin pour relancer son activité, et subvenir à ses besoins.

    DEUTERONOME 15 : 14    Tu lui feras des présents de ton menu bétail, de ton aire, de ton pressoir, de ce que tu auras par la bénédiction de l’Eternel, ton Dieu.

    Mais le plus souvent l’esclave ne voulait pas quitter son maître qui était si bon avec lui. Il refusait la liberté, alors le maître le présentait à Elohim, et ensuite il le rapprochait de la porte ou du poteau, et lui perçait l’oreille. Ceci était un signe que l’esclave serait toujours à son service.

    Le maître devait réaliser cet acte en public en se rapprochant de la porte ou du poteau.

    Pourquoi l’oreille plutôt qu’une autre partie du corps ?

    Il est dit que l’oreille a entendu sur le Mont Sinaï cette Parole :

    LEVITIQUE 25 : 55  Car c’est de Moi que les enfants d’Israël sont esclaves ; ce sont Mes esclaves, que J'ai fait sortir du pays d’Egypte. Je suis l’Eternel, votre Dieu.

    Pourquoi se rapprocher de la porte et des linteaux ?

    C'était pour se souvenir de leur délivrance : Ce sont Mes esclaves, que J’ai fait sortir du pays d’Egypte. Je suis l’Eternel, votre Dieu.

    Pour bien comprendre la Parole de Elohim, il nous faut souvent remonter à l’époque où cela se passait.

    De même que si la Torah est rejetée, ou utilisée partiellement, comment comprendre l’Alliance renouvelée « Nouveau testament» !

    Yeshoua et Ses disciples appliquaient les enseignements de la Torah, " l'Alliance renouvellée" n'a été écrite que par la suite.

    PARACHA MISHPATIM  "LES JUGEMENTS"

    1 JEAN 5 : 3  Car l’amour de Dieu consiste à garder Ses commandements. Et Ses commandements ne sont pas pénibles,

    Nous étions esclaves de ce monde avant de connaître Yeshoua.

    Le maître sous lequel nous étions esclaves, nous traîtait durement, il n’avait aucune pitié de nous.

    Son seul but était de nous détruire, nous étions des instruments entre ses mains pour accomplir ses désirs.

    Combien ont été marqués par cette servitude, de tous ces abus, ces souffrances.

    Quand nous donnons notre vie à Yeshoua «  Jésus », nous mettons en pratique cette loi de se vendre comme esclave.

    Nous devenons les esclaves de Yeshoua « Jésus ».

    Il est dit :

    1 PIERRE 1 : 18   Sachant que ce n’est point par des choses périssables, argent ou or, que vous avez été rachetés de la vaine manière de vivre héritée de vos pères.

    Paul se présente comme esclave de Yeshoua :

    ROMAIN 1 : 1 (bible DRB)   Paul, esclave de Jésus Christ, apôtre appelé, mis à part pour l’évangile de Dieu

    Notre vie était une vie de faillite, certains ont été rejetés, peut être même par leur propre famille.

    Echec dans la vie sociale, dans la vie familiale, échec dans la vie sentimentale, dans la vie  professionnelle et autres, prêt à tout abandonner.

    Mais nous avons un bon Maître Yeshoua Ha'Mashia’h «  Jésus Le Messie », Il nous a rachetés, et Il pourvoit à tous nos besoins, Il restaure tout ce que l’ennemi a détruit.

    Nous repartons sur de nouvelles bases en naissant de nouveau.

    Il nous a aidé à reconstruire notre vie, à effacer le passé à travers d’une nouvelle naissance.

    Beaucoup d’hommes sont encore esclaves du royaume des ténèbres. La liste de tout ce qui les tiennent dans cet asservissement serait trop longue à énumérer.

    C’est l’homme qui choisi le maître qu’il veut servir :

    MATTHIEU  6 : 24   Nul ne peut servir deux maîtres ; car ou il haïra l’un et aimera l’autre, ou il s’attachera à l’un et méprisera l’autre. Vous ne pouvez servir Dieu et Mamon. 

    C’est lui qui choisit de qui il veut être l’esclave, il a le choix entre deux maîtres.

    Le Royaume des cieux, ou le royaume des ténèbres.

    C’est la désobéissance aux lois divines qui le conduit à un asservissement destructeur.

     2) Les lois qui concernent les étrangers et les pauvres:

    -  L’étranger

    EXODE 22 : 21   Tu ne maltraiteras point l’étranger, et tu ne l’opprimeras point ; car vous avez été étrangers dans le pays d’Egypte.

    Elohim veut que l’étranger qui se trouve au milieu des enfants d’Israël, soit  traité avec amour et respect.

    Il tient à rappeler au peuple ses souffrances en Egypte, comment il a été opprimé.

    Il leur demande de ne pas faire subir aux autres ce qu’ils ont subi en Egypte. C’est l’application du second commandement que Yeshoua "Jésus" avait dit à un scribe qui l’interrogeait.

    MARC  12 : 31   Voici le second : Tu aimeras ton prochain comme toi-même. Il n’y a pas d’autre commandement plus grand que ceux-là. »

    PARACHA MISHPATIM  "LES JUGEMENTS"

    En ce qui concerne les pauvres :

    EXODE 22 : 25     Si tu prêtes de l’argent à Mon peuple, au pauvre qui est avec toi, tu ne seras point à son égard comme un créancier, tu n’exigeras de lui point d’intérêt.

    L’argent qui est en notre possession appartient à Elohim, et c’est Lui qui nous dit comment l’utiliser.

    AGEE 2 : 8  L’argent est à Moi, et l’or est à Moi, Dit l’Eternel des armées.

    Elohim veut que nous soyons des instruments entre Ses mains, avec ce qu’Il nous a donné, pour aider nos frères qui sont dans le besoin.

    Il faut que notre aide puisse les aider à rétablir leur situation.

    Nous avons vu que l’esclave qui se vendait pour servir un maître, recevait de lui l’aide dont il avait besoin, et après six années, le maître devait lui fournir de quoi reprendre une activité.

    Si nous donnons au pauvre seulement le nécessaire, nous le conditionnons à toujours  mendier. Mais si nous l’aidons à subvenir à ses propres besoins, il sera à son tour une aide pour les autres.

    Le système économique divin n’est pas celui du monde, et nous devons le comprendre.

    C’est l’une des clés qui nous permet de recevoir pour pouvoir donner.

    Qui d'autre que nous pourrait le faire ?

    PROVERBES  19 : 17   Celui qui a pitié du pauvre, prête à l’Eternel qui le lui revaudra.

    Celui qui donne aux pauvres, prête à Elohim, et c’est dans ce domaine qu’Il va nous tester.   

    JACQUES  4 : 3  Vous demandez, et vous ne recevez pas, parce que vous demandez mal, dans le but de satisfaire vos passions.

    La Parole nous dit que tout ce que nous demanderons en priant de croire que nous l’avons reçu.

    Notre Seigneur connaît nos besoins et Il pourvoira, s’Il nous dit que tout ce que nous demanderons en priant de croire que nous l’avons reçu, Il respectera Sa Parole.

    Pourquoi ?

    Parce qu’Il a déjà tout planifié, tout ce qui fait partie de Son plan pour nous est déjà provisionné.

    Il ne nous reste plus qu’à le Lui demander par la foi, en nous appuyant  sur Ses promesses.

    Il ne faut pas que cette demande soit faite pour satisfaire nos passions, mais mise à part nos besoins essentiels, qu’elle puisse être investie pour répondre aux besoins de l’autre.

    Et c’est là la difficulté. Nous devons être honnête, car quand il s’agit de donner, notre foi s’arrête.

     Nous devons nous rappeler que nous sommes en sorte, les banquiers de Elohim. Si nous savons gérer Son argent, Il nous approvisionnera en conséquence.

    LUC  6 : 38    Donnez, et il vous sera donné: on versera dans votre sein une bonne mesure, serrée, secouée et qui déborde ; car on vous mesurera avec la mesure dont vous vous serez servis.

    Si la richesse du monde qui se trouve dans les mains d’une poignée d’hommes, était investie à relancer l’économie des pays les plus pauvres, le monde vivrait dans un équilibre total.

     

    Shabbat Shalom /Vé/ Shavoua Tov / Que la Paix Soit avec Vous /et/ Bonne Semaine ! 

     (Copie autorisée, à condition d'en redonner le texte intégral et la source.)

     

    « Quels commandements de la Torah les chrétiens devraient-ils observer ?Parachah "Michpatiym" (Décrets, lois, sentences) »
    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks Pin It

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :