• PARACHA QEDOCHIM "SOYEZ SAINTS"

    PARACHA QEDOCHIM "SOYEZ SAINTS"

    Par Guy Vallée.

     

    PARACHA                          "QEDOCHIM"                Soyez Saints 

                                                 "VAHYQRA"                       Lévitique             19: 1 à 20 : 7

    HAFTARAH                       "AMOS"                               Amos                      9: 7 à 15

    BRIT’HADASHA               "A THESSALONIKEUS"  1 Thessaloniciens  4:  1 à 12

     

    Dans notre Paracha de la semaine dernière A’HAREÏ MOT «  Après la mort » Elohim donne un commandement à Moïse pour son frère Aaron, pour le mettre en garde de ne pas entrer en tout temps dans le Saint des Saints.

    Il lui communique tout le rituel de la fête des expiations, et l’interdiction de manger du sang, car la vie de la chair est dans le sang. Il leur rappelle les commandements sur les mœurs ; l’homosexualité, la bestialité, l’inceste ; en leur disant que toutes ces choses sont en abomination à Elohim.

    Dans la partie de la Torah de cette semaine, Elohim à travers de Ses commandements nous appelle à la sainteté.

    Dans le mot Kedoshim nous retrouvons Kadosh qui veut dire Saint, Sanctifié, mise à part.

     

    PARACHA QEDOCHIM "SOYEZ SAINTS"

    Tous ceux qui sont mis à part par Elohim, sont appelés saints, nous le sommes en croyant en Yeshoua et en obéissant à Ses commandements.

    Dans ce passage, nous avons 49 mistvoth « commandements » pour nous conduire à la sainteté.

    LEVITIQUE 19 : 1 - 2   1  L’Eternel parla à Moïse, et dit:

    Parle à toute l’assemblée des enfants d’Israël, et tu leur diras : Soyez saints, car Je suis saint, Moi, l’Eternel, votre Dieu.

    Elohim s’adresse à tous les enfants d’Israël, car on ne peut pas s’approcher de Lui sans sainteté ; et pour nous emmener à ce niveau de sainteté, Il nous sépare du monde séculier.

    Il faut qu’il y ait séparation avec tout ce qui pourrait nous entrainer à faire le mal, séparation avec certaines relations, certains milieux.

    Nous pouvons nous trouver dans des situations (ex: des personnes qui étaient proches de nous se sont retirées, nous ne savons pas toujours pourquoi), pour ensuite se retrouver dans le désert, avec le juste minimum.

    C’est Notre Seigneur qui est à l’œuvre, Il commence par nous séparer de tout ce qui nous détournerait de Son plan de sainteté, le désert nous apprend à nous détacher de l’idolâtrie, et des perversions de ce monde.   

    Nous ne pouvons entrer dans la sainteté que par notre Elohim, c’est pour cela que Paul disait soyez mes imitateurs, comme je le suis du Mashiah.

    1 CORINTHIENS  11 : 1  Imitez-moi, comme moi j’imite le Christ.

    Yeshoua « Jésus » Il est le chemin que nous devons suivre, et c’est ce chemin qui nous conduit à la sainteté, c’est à travers de Son offrande que nous sommes sanctifiés.

    Plusieurs passages dans la bible nous confirment que c’est en croyant au Mashiah « Messie » que nous entrons dans la sainteté.

    Hébreux 10:10  C’est en vertu de cette volonté que nous sommes sanctifiés, par l’offrande du corps de Jésus-Christ, une fois pour toutes.

    Hébreux 10:14  Car, par une seule offrande, Il a amené à la perfection pour toujours ceux qui sont sanctifiés.

    Hébreux 13:12  C’est pour cela que Jésus aussi, afin de sanctifier le peuple par Son propre sang, a souffert hors de la porte.

    1 THESSALONICIENS  4 : 3  Ce que Dieu veut, c’est votre sanctification ; c’est que vous vous absteniez de l’impudicité ;

    L’impudicité est tout ce qui touche au sexe, c’est un péché contre son propre corps, et la bible nous informe que les impudiques n’hériteront pas le Royaume des cieux.

    Si notre corps est le temple du Saint Esprit, faisons attention à ne pas le souiller, soyons vigilant car tout est fait pour nous faire tomber dans l’impudicité.

    Soyons toujours connectés à la Parole, et que notre vie soit une vie de prière afin de résister à toute tentation.

     

    Fuir toute situation qui pourrait nous entrainer à la tentation.

    Nous avons l’exemple de Joseph dans Genèse 37 : 7 à 20, où la femme de son maître porta ses yeux sur lui, et lui demanda de coucher avec elle.

    Joseph qui avait un grand respect pour son maître et qui avait la crainte de Elohim, refusa cette proposition en prenant la fuite.

    Et c’est la position que nous devons avoir, fuir toute situation qui pourrait nous conduire à l’impudicité.

    Aujourd’hui le monde vit sans se soucier des lois de Elohim, les nations votent des lois qui s’opposent aux lois divines, ce comportement ne peut que les conduire au chaos.

    Les deux premiers commandements mentionnés sont : respecter son père et sa mère et observer le Shabbat.

    LEVITIQUE  19 : 1 ­- 3    1 L’Eternel parla à Moïse, et dit:

    2  Parle à toute l’assemblée des enfants d’Israël, et tu leur diras : Soyez saints, car Je suis saint, Moi, l’Eternel, votre Dieu.

    3  Chacun de vous respectera sa mère et son père, et observera Mes Sabbats. Je suis l’Eternel, votre Dieu.

    Ce verset traite le quatrième et le cinquième commandement des tables de la loi.

    Le quatrième commandement concernant le Shabbat, honore Elohim qui est le créateur de tout ce qui existe, Il est notre créateur.

    Le cinquième commandement nous demande d’honorer nos parents, ce sont eux qui nous ont mis au monde.

    Ces deux commandement sont liés, le Shabbat ; notre amour pour Elohim, et le cinquième commandement notre amour pour nos parents.

    Il est important d’honorer son père et sa mère, car cette obéissance est suivie d’une bénédiction.

    EPHESIENS  6 : 2 - 3    2 Honore ton père et ta mère c’est le premier commandement avec une promesse,

    3  afin que tu sois heureux et que tu vives longtemps sur la terre

    Honorer son père et sa mère nous rend heureux, et nous donne une longue vie.

    En respectant le Shabbat nous honorons Elohim, et jouissons de la bénédiction qui y est attachée.

    Le Shabbat est un commandement de Elohim qui s’adresse à tous les peuples.

    PARACHA QEDOCHIM "SOYEZ SAINTS"

    Esaïe 58 : 6 – 14

    Esaïe 56 : 6 – 7 

    D’autres prescriptions nous sont données pour entrer dans cette sainteté :

    Penser aux pauvre lors de la moisson, ne pas voler, ne pas commettre d’iniquité, être juste envers les autres, ne pas se livrer à l’immoralité sexuelle, tout ce qui est divination, sorcellerie, respecter les personnes âgées, pratiquer l’hospitalité, observer et mettre en pratique toutes les lois de Elohim, ne rien manger avec du sang.

     LEVITIQUE 19 : 18  Tu ne te vengeras point, et tu ne garderas point de rancune contre les enfants de ton peuple. Tu aimeras ton prochain comme toi-même. Je suis l’Eternel.

    Nous allons prendre un passage de la brit’hadasha « Alliance Renouvelée », dans lequel Yeshoua « Jésus » explique les dix Paroles des deux tables en prenant ces deux passages :

    Un docteur de la loi pour l’éprouver Lui posa cette question « quel est le plus grand de tous les commandements ? »

    MATTHIEU 22 : 37 – 40   37 Jésus lui répondit : Tu aimeras le Seigneur, Ton Dieu, de tout ton cœur, de toute ton âme, et de toute ta pensée.

    38  C’est le premier et le plus grand commandement.

    39  Et voici le second, qui lui est semblable : Tu aimeras ton prochain comme toi-même.

    40  De ces deux commandements dépendent toute la loi et les prophètes.

    Yeshoua « Jésus » n’a pas donné deux nouvelles lois qui se substituaient aux dix autres y compris le Shabbat, mais de ces deux commandements dépendent toute la loi et les prophètes.

    GALATES 5 : 14 Car la Loi se trouve accomplie tout entière par l’obéissance à cette seule Parole : Aime ton prochain comme toi-même.

    Et Paul dans son épître aux Romains nous le confirme :

    ROMAINS 13 :  9  En effet, les commandements : Tu ne commettras point d’adultère, tu ne tueras point, tu ne déroberas point, tu ne convoiteras point, et ceux qu’il peut encore y avoir, se résument dans cette Parole : Tu aimeras ton prochain comme toi-même.

    Si nous aimons notre prochain, nous n’allons pas le tuer, nous n’allons pas le voler, le convoiter.

    Aimer son prochain ce n’est pas seulement le dire, mais c’est l’exprimer par des actions.

    PARACHA QEDOCHIM "SOYEZ SAINTS"

    Exprimer notre amour envers notre prochain, c’est aussi l’aider matériellement, l’emmener à s’investir dans la Parole de Elohim, l’aider à grandir spirituellement, le soutenir dans les moments difficiles.

    Les autres commandements répondent à l’amour pour Elohim : Tu aimeras le Seigneur, Ton Dieu, de tout ton cœur, de toute ton âme, et de toute ta pensée.

    La Haftarah de cette paracha Amos 9 : 7 – 15 nous parle à travers du prophète Amos, de l’immoralité des enfants  d’Israël, du commerce frauduleux, l’exploitation des pauvres.

    AMOS 9 : 11- 12  Aussi, parce que vous avez foulé le misérable, et que vous avez pris de lui du blé en présent, vous avez bâti des maisons en pierres de taille, Mais vous ne les habiterez pas ; Vous avez planté d’excellentes vignes, mais vous n’en boirez pas le vin.

    12  Car, je le sais, vos crimes sont nombreux, vos péchés se sont multipliés ; Vous opprimez le juste, vous recevez des présents,

    Suite à leur agissement, Elohim promet de détruire le royaume coupable, mais Il ne détruira pas complètement le royaume de Jacob.

    Il promet de relever de sa chute la maison de David, et de la rebâtir comme elle était autrefois.

    Le châtiment d’Israël est à l’origine du péché, mais malgré cela Il promet de la rebâtir comme elle était autrefois.

    AMOS 9 : 14 – 15   14  Je ramènerai les captifs de Mon peuple d’Israël ; Ils rebâtiront les villes dévastées et les habiteront, ils planteront des vignes et en boiront le vin, ils établiront des jardins et en mangeront les fruits.

    15  Je les planterai dans leur pays, et ils ne seront plus arrachés du pays que Je leur ai donné, dit L’Eternel, ton Dieu.

    Malgré tous les reproches que Elohim faisaient à Son peuple, qui ne marchait pas dans la sainteté, Il ne l’a pas rejeté, car aujourd’hui cette prophétie s’est accomplie.

    Elohim dans Sa miséricorde ramène Israël dans la sainteté.

    Yeshoua « Jésus » n’a pas regardé à notre état de pécheur, mais par Son amour pour nous, Il a fait de nous des saints.

    EPHESIENS 2 : 19   Ainsi donc, vous n’êtes plus des étrangers, ni des gens du dehors ; mais vous êtes concitoyens des saints, gens de la maison de Dieu.

     

     Shabbat Shalom /Vé/ Shavoua Tov / Que la Paix Soit avec Vous /et/ Bonne Semaine ! 

     (Copie autorisée, à condition d'en redonner le texte intégral et la source.)

     

    « Un fleuve de révélations Sortez de la barque ! »
    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks Pin It

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :