• PARACHA « REEH » VOIS

    PARACHA   « REEH » VOIS

     

                                                                          Par Guy Vallée

    PARACHA                  "REEH "                           Vois

                                          "DEVARIYIM"               Deutéronome 11 : 26 à 16 : 17

    HAFTARAH              "YESHAYAHOU"           Esaïe 54 : 11 à 56 : 1

    BRIT’HADASHA     "MATTHITTYAHOU"  Matthieu 11 : 28 à 30  et 7 : 12 à 14

     

    Dans notre paracha de la semaine dernière EQEV « à la suite de », Moïse rappelait au peuple l’importance d’écouter, d’observer, et de mettre en pratique les ordonnances de Elohim.

     Il leur disait que c’est en respectant ces trois conditions que Elohim gardera envers eux, l’alliance et la miséricorde qu’Il avait jurées à leur père.

     Aujourd’hui dans notre paracha de cette semaine, les enfants d’Israël se trouvent face à un choix : la bénédiction ou la malédiction.

     La bénédiction ; s’ils choisissent de mettre en pratique les principes de Elohim.

    PARACHA   « REEH » VOIS

    La malédiction ; s’ils abandonnent Ses voies, pour suivre l’idolâtrie des autres nations.

    DEUTERONOME 11 : 26   Vois, Je mets aujourd’hui devant vous la bénédiction et la malédiction:

    Il désigne deux montagnes qu’ils verront quand ils entreront à Canaan ; le mont Gazim où la bénédiction sera prononcée, et le mont Ebal, la malédiction.

    Dans le livre de Josué chapitre 8 verset 30 à 35, comme Moïse l’avait ordonné en entrant à Canaan, Josué bâtit un autel à Elohim, ils présentèrent sur cet autel des holocaustes, et Il   écrivit sur les pierres, une copie de la loi que Moïse avait écrite devant les enfants d’Israël, là où les conséquences de la bénédiction et de la malédiction allaient être prononcées .

     Croyez vous aujourd’hui que nous ne sommes pas en face de ces deux choix ?

     Choisir la bénédiction, c’est obéir aux commandements de Elohim, et la malédiction, désobéir à Ses commandements.

     Cela n’est pas toujours facile, car notre chaire veut souvent faire ce qui est contraire à l’Esprit.

    C’est le Rouah Hakodesh « le Saint-Esprit » qui nous pousse à l’obéissance.

    C’est un combat que nous devons mener sans relâche.

     L’apôtre Paul s’est trouvé dans une telle situation, où il devait mener une lutte contre ce qui voulait le détourner de la Torah de Elohim.

     ROMAIN 7 : 21 – 23    21  Je trouve donc en moi cette loi : quand je veux faire le bien, le mal est attaché à moi.

    22  Car je prends plaisir à la loi de Dieu, selon l’homme intérieur ;

    23  mais je vois dans mes membres une autre loi, qui lutte contre la loi de mon entendement, et qui me rend captif de la loi du péché, qui est dans mes membres.

     L’homme a toujours la liberté de choisir sa destination.

    Yeshoua est venu nous montrer le chemin de la liberté, car nous étions esclaves du péché.

     Il est le seul chemin que nous devons prendre ; c’est pour cela qu’Il nous dit "Je suis le chemin, la vérité et la vie".

     JEAN 14 : 6   Jésus lui dit : Je suis le chemin, la vérité, et la vie. Nul ne vient au Père que par Moi.

     Quand Il dit "Je suis le chemin", pourquoi chercher d’autres chemins ?  Et pourtant beaucoup prennent des chemins qui mènent à la perdition.

     La Parole nous dit de choisir la bénédiction, c'est-à-dire choisir la vie, et Yeshoua nous parle de deux chemins :

     MATTHIEU 7 : 13 – 14    13  Entrez par la porte étroite. Car large est la porte, spacieux est le chemin qui mènent à la perdition, et il y en a beaucoup qui entrent par là.

    14  Mais étroite est la porte, resserré le chemin qui mènent à la vie, et il y en a peu qui les trouvent.

    PARACHA   « REEH » VOIS

     Notre Seigneur nous dit qu’il y a une porte étroite, et il y a peu qui la prenne, alors que celle qui est plus large nombreux sont ceux qui la prennent.

     Aujourd’hui plus que jamais la porte large attire plus de foules, car c’est derrière cette porte que se trouvent toutes les attirances de ce monde qui mènent à la débauche et à l’idolâtrie.

     Beaucoup se disent croyants, mais n’ont pas la Parole de Elohim dans leur cœur, et se laissent prendre au piège de ce monde.

     Nous avons dans la Brit’ Hadasha « l’Alliance Renouvelée » un passage dans Marc 10 : 46 – 53, d'un aveugle nommé Bartimée.

     Cette homme était assis au bord de la route, et quand il entendit que Yeshoua « Jésus » passait, il criait pour qu’Il l’entende.

     Yeshoua le fit venir vers Lui et lui demanda : Que veux-tu que Je te fasse ?

     Et l’aveugle lui dit que je retrouve la vue :

     MARC 10 : 52  Et Jésus lui dit : Va, ta foi t’a sauvé. (10-53) Aussitôt il recouvra la vue, et suivit Yeshoua dans le chemin.

     Nous voyons le choix de cet homme, qui aurait pu choisir le chemin du monde maintenant qu’il voit, et qu’il découvre des choses qu’il imaginait faire s’il voyait.

    Mais plutôt que cela, il décida de suivre Yeshoua, il prit le chemin étroit.

     Le repos de notre Elohim

     Il est triste de voir cette confusion qu’il y a entre le repos du Shabbat, qui est un commandement faisant parti des dix, inscrits sur les tables, et le repos que nous donne notre Seigneur, est une grâce.  

    DEUTERONOME 12 : 10  Mais vous passerez le Jourdain, et vous habiterez dans le pays dont l’Eternel, votre Dieu, vous mettra en possession ; Il vous donnera du repos, après vous avoir délivrés de tous vos ennemis qui vous entourent, et vous vous établirez en sécurité.

    C’est quoi le repos de Elohim?

     C’est Lui qui mène le combat, mais le peuple n’est pas assis à Le regarder.

    Dans ce combat le peuple est engagé physiquement, matériellement, émotionnellement, ce qui est pour lui un fardeau. Il a besoin de vivre dans la paix et la sécurité.

     Le Seigneur promet le repos, c'est-à-dire qu’ils n’auront plus à combattre, et ils vivront en sécurité.

     Nous avons plusieurs passages dans la bible qui parle de ce repos, et de la sécurité après des batailles :

     JOSUE 23 : 1 Depuis longtemps l’Eternel avait donné du repos à Israël, en le délivrant de tous les ennemis qui l’entouraient.

    2 SAMUEL 7 : 11  et comme à l’époque où J’avais établi des juges sur Mon peuple d’Israël. Je t’ai accordé du repos en te délivrant de tous tes ennemis. Et l’Eternel t’annonce qu’Il te créera une maison.

    Jérémie prophétisait  sur le repos qui allait s’accomplir en Yeshoua « Jésus » :

    JEREMIE 46 : 27   Et toi, Mon serviteur Jacob, ne crains pas ; Ne t’effraie pas, Israël ! car Je te délivrerai de la terre lointaine, Je délivrerai ta postérité du pays où elle est captive ; Jacob reviendra, il jouira du repos et de la tranquillité, et il n’y aura personne pour le troubler.

    Le peuple de Elohim qui n’a pas connu ce repos et qui se trouve en exile entrera dans ce repos qui est Yeshoua « Jésus » qui a tout accompli pour nous.

     MATTHIEU 11 : 28 Venez à moi, vous tous qui êtes fatigués et chargés, et Je vous donnerai du repos.

    PARACHA   « REEH » VOIS

    Nous vivions dans un monde de ténèbres dans lequel nous étions esclaves, faisant ce qui était contraire à la volonté de Elohim, et menions des combats sans succès.

    Beaucoup de gens vivent dans la crainte, et dans l’angoisse, et cherchent la paix intérieure, la sécurité.

    Les disciples de Yeshoua, étaient un jour dans la tempête, et croyaient qu’ils allaient couler, alors que Lui, Il dormait au fond de la barque.

    Ils le réveillèrent, et Il ordonna à la tempête de se calmer, et Ses disciples retrouvèrent la paix et la sécurité.                                                                              Aujourd’hui nous n’avons pas à nous soucier des tempêtes de ce monde. Yeshoua nous a délivrés de l’esclavage dans lequel nous étions à cause du péché, Il a vaincu nos ennemis et à cloué à la croix l’acte par lequel nous étions condamnés, en nous faisant entrer dans Son repos.

    Nous étions affligés, écrasés par les fardeaux que nous portions, et c’est en prenant Son joug que nous avons trouvé du repos pour nos âmes.

    MATTHIEU 11 : 29   Prenez Mon joug sur vous et recevez Mes instructions, car Je suis doux et humble de cœur ; et vous trouverez du repos pour vos âmes.

    Aujourd’hui nous pouvons dire que c’est par Sa grâce que nous sommes tous les jours dans Son repos.

    DEUTERONOME 12 : 10 (b)  Il vous donnera du repos, après vous avoir délivrés de tous vos ennemis qui vous entourent, et vous vous établirez en sécurité.

     Les enfants d’Israël ont été dans ce repos, qui était une grâce de Elohim.

    En se détournant de Lui, ils perdaient ce privilège, mais Esaïe, le prophète des temps messianiques, annonce pour Israël, le repos et la sécurité pour toujours.

     ESAÏE  32 : 17  L’œuvre de la justice sera la paix, Et le fruit de la justice le repos et la sécurité pour toujours.

    Nous sommes tous les jours dans le repos de Yeshoua « Jésus », mais cela ne se substitut  pas au repos du septième jour qui est un commandement de Elohim, et qui n’a jamais été enlevé.

    Sauf pour ceux qui ont acceptés la décision d’un empereur Romain, (un adorateur du soleil) qui a remplacé le Shabbat du septième jour par le dimanche.

    PARACHA   « REEH » VOIS

     

    Les enfants d’Israël tout en étant dans le repos de Elohim, respectaient le repos du Shabbat.  Car c’est un jour de rendez-vous avec le créateur, un jour où nous mettons tout de côté, pour être dans un environnement spirituel particulier.

    Cela ne veut pas dire que les autres jours nous ne sommes pas dans Sa présence.

    C’est un jour important qui permet aussi à notre corps physique, de décompresser, de se libérer de tout le stress de la semaine, pour être renouvelé.

    La médecine ne peut pas s’opposer à cela.

    EXODE  23 :12  Pendant six jours, tu feras ton ouvrage. Mais le septième jour, tu te reposeras, afin que ton bœuf et ton âne aient du repos, afin que le fils de ton esclave et l’étranger aient du relâche.

    Que vient faire le bœuf et l’âne dans tout cela. Sont-ils aussi dans le repos de Yeshoua qui pour certains à annulé et remplacé le Shabbat ?

    L’âne et le bœuf n’avaient pas besoin d’une rencontre privilégiée avec Elohim, mais un repos physique car ils étaient aussi des instruments de travail, et cette journée de repos leur permettait d’être dans une bonne condition pour aborder l’autre semaine.

    Notre Créateur savait que l’être humain et les animaux, après six jours de dépenses physiques et émotionnelles, avaient besoin d’un repos pour se reconstituer.

    Et c’est à ce moment que l’homme libéré de toutes les contraintes des six jours, peut être dans une totale liberté et disponibilité avec Son créateur, car c’est un jour béni et sanctifié.

    C’est pour cela que l’on ne peut pas choisir un autre jour, car il a été fixé depuis la création.

    Le premier jour, le deuxième jour, jusqu’au septième jour, et le cycle recommence.

    En arrêtant toute activité le septième jour, notre organisme se libère de tout le stress et l’agression de la semaine passée.

    Nous terminons notre paracha  de ce Shabbat avec cette partie de la haftarah du prophète Esaïe.

    ESAÏE 54 : 11 à 55 : C’est la troisième haftarah de consolation, qui commence avec une revalorisation de la communauté d’Israël.

    ESAÏE 54 : 11   Malheureuse, battue de la tempête, et que nul ne console ! Voici, Je garnirai tes pierres d’antimoine, et Je te donnerai des fondements de saphir ;

    Malgré toutes les difficultés que rencontre le peuple d’Israël, Elohim leur promet la paix et le bonheur.

    Nous pouvons être ballotés par les tempêtes de la vie, mais si nous nous accrochons à la Parole de Elohim, Il sera toujours là au bon moment, pour nous secourir.

    C’est Lui qui calme la tempête et nous fait entrer dans Son repos, c’est à ce moment que nous trouvons la paix, et la sécurité.

      Shabbat Shalom /Vé/ Shavoua Tov / Que la Paix Soit avec Vous /et/ Bonne Semaine !

     (Copie autorisée, à condition d'en redonner le texte intégral et la source.)

     

    « Le Royaume de Dieu (1) – Partie 1 : Les deux maisons Le Royaume de Dieu (2): le greffage »
    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks Pin It

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :