• PARACHA VAET’HANAN "J'IMPLORAI"

     

    SITE EN MAINTENANCE

    PARACHA  VAET’HANAN "J'IMPLORAI"

     

    Par Guy Vallée

     

    PARACHA  VAET’HANAN                       "J’implorai"

                                            : DEVARIYIM     "Deutéronome"   3 : 23 à 7 : 11 

    HAFTARAH                  :YESHAYAHOU "Esaïe"                 40 : 1 à 26

     BRIT’HADASHA         : MAKABI            "Marc"                12 : 28 à 34

     

    Dans notre paracha de la semaine dernière DEVARIM, "Des paroles", les enfants d’Israël campaient dans le pays de Moab, après une errance de quarante ans dans le désert.

    Ils étaient à l’Est du Jourdain, et se préparaient à entrer à Canaan.

    Moïse rappelait à la nouvelle génération la Torah de Elohim, car celle qui l’avait reçue était morte dans le désert.

    Il était très important pour eux de connaître l’histoire de leurs pères, et surtout de mettre en pratique toutes les lois et tous les commandements de Elohim, avant d’entrer dans la terre promise.

     La paracha de cette semaine commence avec Vaet’hanan « j’implorai ».

    Certains passages  de la Torah qui sont importants dans le judaïsme, sont repris par Moïse :

    PARACHA  VAET’HANAN "J'IMPLORAI"

    -          Les dix commandements

    -          Le shema Israël

    -          Les téffilines et la mézouzat

    DEUTERONOME 3 : 23 – 24   23  En ce temps-là, j’implorai la miséricorde de l’Eternel, en disant:

    24  Seigneur Eternel, Tu as commencé à montrer à Ton serviteur Ta grandeur et Ta main puissante ; car quel dieu y a-t-il, au ciel et sur la terre, qui puisse imiter Tes œuvres et Tes hauts faits ?

    Notre paracha commence avec une prière adressée par Moïse à Elohim

    DEUTERONOME 3 : 25  Laisse-moi passer, je Te prie, laisse-moi voir ce bon pays de l’autre côté du Jourdain, ces belles montagnes et le Liban.

    Le Seigneur a refusé de laisser aller Moïse à Canaan, il n’a eu que le privilège de voir ce pays de loin, en montant sur le Mont Hébo.

    Il était important pour la nouvelle génération de découvrir toute la sagesse de la loi, car c’est par elle que nous avons le succès et la vie.

    Elohim nous a donné à travers de Sa Parole, des principes que nous devons mettre en pratique, afin de jouir de toutes les bénédictions qui y sont attachées.

    PARACHA  VAET’HANAN "J'IMPLORAI"

    Nous savons que Sa Parole est une lampe à nos pieds, et une lumière sur nos sentiers, elle  nous porte la paix, la joie, et le bonheur. 

    C’est pour cela lors de son discours Moïse invitait le peuple à enseigner la Torah à leurs enfants et aux enfants de leurs enfants, afin que la Parole ne soit oubliée.

    Cette Parole est répétée dans le chapitre 6 verset 7, et Il ajoute ce commandement :

    DEUTERONOME 6 : 8   Tu les lieras comme un signe sur tes mains, et ils seront comme des fronteaux entre tes yeux.

    Notre Seigneur nous demande d’être attachés à Sa Parole, d’être en communion avec Lui dans tous nos actes, c’est comme si notre vie était attachée à La sienne.

    PARACHA  VAET’HANAN "J'IMPLORAI"

    C’est pour cela que Yeshoua dit que nous sommes un à travers Lui avec le Père

    Sur notre tête, entre nos yeux ; c’est le siège de notre raison, notre esprit, afin d’agir selon Sa Torah.

    Il est répété dans plusieurs passages de cette paracha de mettre en pratique les commandements de Elohim, et de les respecter sans ajouter et sans retrancher quoi que ce soit.

    Yeshoua  « Jésus » nous rappelle de respecter ces commandements tels que Elohim nous les a donnés.

    MATTHIEU 5 : 18 Car, Je vous le dis en vérité, tant que le ciel et la terre ne passeront point, il ne disparaîtra pas de la loi un seul iota ou un seul trait de lettre, jusqu’à ce que tout soit arrivé.

    Certaines traductions mentionnent ; jusqu’à ce que tout soit accompli.

    Pour certains, tout s’arrête à la croix, car Yeshoua a tout accompli, mais si nous regardons autour de nous, le ciel et la terre sont toujours là. 

    Elohim à travers de Son prophète Esaïe nous annonce la création  de nouveaux cieux et d’une nouvelle terre, mais en attendant la loi reste telle qu’elle a été donnée.

    Changer ou enlever un commandement de Elohim, est une désobéissance qui nous détourne de Son plan divin.

    Moïse répétait ce décalogue, qui était d’une importance capitale pour les enfants d’Israël, de voir le parcours de leurs pères et aussi la conséquence de la désobéissance aux commandements de Elohim.

    Il leur demande à maintes reprises d’écouter, avant de leur communiquer les lois et les ordonnances.

    DEUTERONOME 4 : 1 (a)   Moïse convoqua tout Israël, et leur dit : Ecoute, Israël, les lois et les ordonnances que je vous fais entendre aujourd’hui. Apprenez-les, et mettez-les soigneusement en pratique.

    Malgré toutes ces recommandations, les enfants d’Israël seront infidèles à Elohim, et servirons d’autres dieux. Moïse prophétise sur les conséquences de leur infidélité qui les conduira en exil.

    DEUTERONOME 4 : 27  L’Eternel vous dispersera parmi les peuples, et vous ne resterez qu’un petit nombre au milieu des nations où l’Eternel vous emmènera.

    DEUTERONOME 5 : 1   Moïse convoqua tout Israël, et leur dit : Ecoute, Israël, les lois et les ordonnances que je vous fais entendre aujourd’hui. Apprenez-les, et mettez-les soigneusement en pratique.

    Ensuite nous avons ce passage du Shema Israël, (Ecoute Israël) où il met en avant l’Eternel notre Dieu est le seul Eternel.

    DEUTERONOME 6 :  4   Ecoute, Israël ! l’Eternel, notre Dieu, est le seul Eternel.

    Après Il développe :

    Verset 5 :  Tu aimeras l’Eternel, ton Dieu, de tout ton cœur, de toute ton âme et de toute ta force.

    A la première lecture nous constatons que Elohim n’est pas trinitaire, mais Il est EHAD « Unique ».

    Ce même passage de DEUTERONOME 6 : 4 a été repris par Yeshoua « Jésus » dans la BRIT’ HADASHA « nouveau testament ».

    MARC 12 : 29    Jésus répondit : Voici le premier : Ecoute, Israël, le Seigneur, notre Dieu, est l’unique Seigneur ;

    PARACHA  VAET’HANAN "J'IMPLORAI"

    Yeshoua confirmait que Elohim est EHAD « UNIQUE »

    Ensuite Il reprend comme Moïse le commandement d’aimer Elohim :

    30  et : Tu aimeras le Seigneur, ton Dieu, de tout ton cœur, de toute ton âme, de toute ta pensée, et de toute ta force.

    Yeshoua n’a rien changé aux lois de Elohim, Il a répondu au scribe qui voulait savoir quel était le premier commandement ; Il lui dit que c’était d’aimer Elohim.

    Ce premier commandement reprenait les commandements de la première table

    Et le deuxième commandement :

    31  Voici le second : Tu aimeras ton prochain comme toi-même. Il n’y a pas d’autre commandement plus grand que ceux-là.

    Yeshua reprenait les commandements de la deuxième table, aimer son prochain.

    Ce sont les dix commandements que Moïse demandait aux enfants d’Israël d’apprendre et de mettre en pratique dans le chapitre 5.

    Yeshoua , répondant au scribe en lui expliquant les dix commandements, nous confirmait comme le faisait Moïse ; à apprendre et à mettre en pratique les commandements d’Elohim.

    Le Shema Israël « Ecoute Israël, l’Eternel notre Dieu est Un » nous appelle à être en unité avec Lui par Sa Parole.

    Yeshoua est la Parole, Il est la Torah faite chair, et Il est Un avec le Père.

    JEAN 10 : 30  Moi et le Père nous sommes Un.

    JEAN 17 : 22 Je leur ai donné la gloire que Tu m’as donnée, afin qu’ils soient Un comme nous sommes Un,

    Il est Un avec le Père, et Il dit que nous sommes Un à travers Lui avec le Père, ce qui montre bien l’unité qu’il y a entre le Père et nous à travers du chémä Israël « Ecoute Israël ». 

    1CORINTHIENS 10 : 17   Puisqu’il y a un seul pain, nous qui sommes plusieurs, nous formons un seul corps ; car nous participons tous à un même pain.

    JEAN 14: 20  En ce jour-là, vous connaîtrez que Je suis en Mon Père, que vous êtes en Moi,  et que Je suis en vous.

    Yeshoua en disant au scribe : écoute Israël, l’Eternel est Un, et en citant les deux commandements qui répondaient aux dix des deux tables, c'est-à-dire ceux qui concernent la relation de l’homme avec Elohim, inscrits sur la première table, et ceux qui concernent la relation de l’homme avec son prochain, inscrits sur la deuxième table, Il s’adressait à Israël.

    Et aujourd’hui qui est Israël ?

    Israël est représenté par l’olivier, et Paul nous explique comment participer à la racine pour devenir Israël.

    ROMAINS 11 : 17    Mais si quelques-unes des branches ont été retranchées, et si toi, qui étais un olivier sauvage, tu as été enté à leur place, et rendu participant de la racine et de la graisse de l’olivier,

    PARACHA  VAET’HANAN "J'IMPLORAI"

    Les branches retranchées sont ceux des juifs qui ont été incrédules, mais ils n’ont pas tous été retranchés, il y a toujours eu un reste des juifs attachés à l’olivier, en attendant que les autres viennent à nouveau se greffer.

    Et par la foi en Yeshoua « Jésus » nous nous greffons à l’olivier.  

    L’olivier étant Israël, si nous sommes greffés à l’olivier, nous sommes Israël, car c’est la racine qui nourrit les branches.

    JEAN 10 : 16  J’ai encore d’autres brebis, qui ne sont pas de cette bergerie ; celles-là, il faut que Je les amène ; elles entendront Ma voix, et il y aura un seul troupeau, un seul berger.

    Cette Parole de Yeshoua est claire, Il dit qu’il y aura un seul berger et un seul troupeau.

    Nous savons qu’Il est le seul berger, donc le seul troupeau c’est Israël.

    La description de Paul nous le confirme ; l’olivier est Israël ; les branches qui sont attachées, représentent les juifs qui ont acceptés Yeshoua,  ceux qui n’ont pas crus seront à nouveau greffés à leur propre olivier, et les nations qui l’ont accepté en respectant  Ses lois, sont aussi greffées à l’olivier, et c’est à ce moment que l’on pourra dire qu’il y a un seul troupeau.

    Notre HAFTARAH, Esaïe 40 : 1 à 26 nous parle de la venue du Seigneur qui dit que Sa venue est proche pour consoler Son peuple, en lui disant que sa servitude est terminée, et que son iniquité est expié.

    Le verset 3 :  Une voix crie : Préparez au désert le chemin de l’Eternel, Aplanissez dans les lieux arides une route pour notre Dieu.

    MATTHIEU 3 : 3   Jean est celui qui avait été annoncé par Esaïe, le prophète, lorsqu’il dit : C’est ici la voix de celui qui crie dans le désert : Préparez le chemin du Seigneur, Aplanissez ses sentiers.

    Nous savons qu’Il est venu et qu’Il a scellé l’alliance promise par Elohim, par la bouche de Ses prophètes.

    PARACHA  VAET’HANAN "J'IMPLORAI"

    JEREMIE 31 : 31   Voici, les jours viennent, dit l’Eternel, Où Je ferai avec la maison d’Israël et la maison de Juda Une alliance nouvelle,

    Il dit qu’Il mettra Sa Loi au dedans d’eux, et qu’Il l’écrira dans leur cœur.

    Le prophète Ezékhiel nous parle de la restauration d’Israël, afin qu’il soit un seul peuple devant Elohim.

    EZEKHIEL 37 : 19  réponds-leur : Ainsi parle le Seigneur, l’Eternel : Voici, Je prendrai le bois de Joseph qui est dans la main d’Ephraïm, et les tribus d’Israël qui lui sont associées ; Je les joindrai au bois de Juda, et J’en formerai un seul bois, en sorte qu’ils ne soient qu’un dans Ma main.

    Moïse en recevant de Elohim Ses commandements gravés sur des tables, avait scellé cette alliance avec le sang d’animal.

    Yeshoua par Son sang a scellé ces mêmes lois et ordonnances dans l’alliance renouvelée ; le jour de Pessah « Pâque ».

    MATTHIEU 26 : 28 car ceci est Mon sang, le sang de l’alliance, qui est répandu pour plusieurs, pour la rémission des péchés.

    PARACHA  VAET’HANAN "J'IMPLORAI"

    Nous n’avons plus besoin de sang d’animaux  pour l’expiation de nos péchés. Les commandements de Elohim sont inscrits dans nos cœurs, et c’est le Saint Esprit qui nous aide à les mettre en pratique.

    C’est pour cela qu’il est dit dans :

    HEBREUX 7  : 1 :  7 – 28  et 9 : 23

    Par sa mort à la croix, Yéchoua met fin à l'ancien sacerdoce (Aaronique) pour inaugurer un nouveau sacerdoce ( Melchisédeck).

    Cette alliance a été faite avec Israël et Juda,  et d’autres peuples se joindront à eux.

    Yeshoua « Jésus » s’adressant au scribe, en lui disant écoute Israël ; s’adressait à Israël, et aujourd’hui, Il nous demande d’être à l’écoute, afin d’apprendre et de mettre en pratique les commandements de Elohim, car Il n’est pas venu pour les abolir, mais pour les accomplir.

    PS: A écouter Paracha par Thomas               BethYeshoua 

     

    Shabbat Shalom /Vé/ Shavoua Tov / Que la Paix Soit avec Vous /et/ Bonne Semaine ! 

     (Copie autorisée, à condition d'en redonner le texte intégral et la source.)

     

     

    « Yeshua (Jésus) et le ShabbatLa Torah en exile ? »
    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks Pin It

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :