• PARACHA VAHYQRA "IL APPELA"

    PARACHA VAHYQRA "IL APPELA"

    Par Guy Vallée:

    PARACHA                   "VAHYQRA"                        Il appela                                                                                        "VAHYQRA"     Levitique       1 :   1 à   5 : 26

    HAFTARAH                "YESHAYAH"    Esaïe          43 : 21 à 44 : 23

    BRIT’HADASHA        "EVER"              Hébreux        9 : 18 - 28 

     

    Dans notre paracha de la semaine dernière PEQUOUDEÏ : « Les comptes », Moïse avait présenté aux enfants d’Israël les comptes du tabernacle d’assignation, il avait aussi été question des vêtements du sacrificateur Aaron, qui avait été confectionnés selon les instructions reçu de Elohim, ainsi que tous les ouvrages du tabernacle, et de la tente d’assignation.

    Le tabernacle a été dressé, et fut rempli de la gloire de Elohim.

    La paracha de ce jour, Vahyqra « Il appela » commence dans le livre de Lévitique.

    Elohim après avoir enlevé les enfants d’Israël de l’esclavage d'Egypte, fait alliance avec eux, et leur donne Ses dix Paroles.

    Ensuite Il décide d’habiter au milieu d’eux, et leur demande de construire un tabernacle.

    Mais pour que ce rapprochement se fasse, Il leur demande de faire différentes offrandes.

    Depuis que le péché a été commis dans le jardin d’Eden, la relation entre Elohim et l’homme n’a plus été comme à l’origine.

    PARACHA VAHYQRA "IL APPELA"

    Ce rapprochement ne pouvait se faire qu’à travers de sacrifices, et Elohim donna à Moïse toutes les lois concernant ces différents sacrifices.

    LEVITIQUE 1 : 1-  2   1  L’Eternel appela Moïse ; de la tente d’assignation, Il lui parla et dit:

    2  Parle aux enfants d’Israël, et dis-leur : Lorsque quelqu’un d’entre vous fera une offrande à l’Eternel, il offrira du bétail, du gros ou du menu bétail.

    Le peuple ne pouvait avoir une relation avec Elohim, qu’à travers de ces offrandes sacrificielles.

    Les patriarches Abraham, Isaac, et Jacob entretenaient une relation avec le Seigneur en construisant des autels, et en Lui offrant des sacrifices.

    Notre paracha commence avec les instructions de Elohim à Moïse, sur la manière de Lui présenter ces sacrifices.

    Certains étaient présentés avec du gros et menus bétail (bœuf, veau), du menu bétail (agneau, chevreau), ou un holocauste d’oiseaux (tourterelle, ou jeune pigeon).

    Celui qui n’avait pas les moyens d’offrir ces sacrifices, pouvait présenter une offrande de fleur de farine, en ajoutant de l’huile dessus, et de l’encens.

    Les instructions étaient claires sur la présentation des offrandes ; aucune d’elles ne devraient  contenir du levain.

    Ce passage de la bible parle de :

    -          L’holocauste ; qui est un sacrifice au dessus de tout. L’offrande est entièrement consumée par le feu sur l’autel, et d’une agréable odeur à Elohim.

    -          Les offrandes ; c'est-à-dire faire un don à Elohim, offrande qui sera faite de farine et d’huile, une partie sera consumée par le feu, et l’autre partie sera pour Aaron et ses fils.

    -          Les sacrifices d’actions de grâce ; aussi appelés sacrifices de prospérité, où sacrifices de reconnaissance. (adoration, louange)

    1 THESSALONICIENS 5 : 18  Rendez grâces en toutes choses, car c’est à votre égard la volonté de Dieu en Jésus-Christ.

    -          Les sacrifices d’expiation, c'est le péché involontaire contre l’un des commandements de Elohim.

    -          Les sacrifices de culpabilité , ne pas coopérer en cas de témoignage, toucher aux choses souillées, commettre une infidélité aux choses consacrées, faire des choses qui ne doivent pas se faire contre les commandements de Elohim, et commettre une infidélité envers Lui.

    Ces deux derniers sacrifices sont des sacrifices obligatoires, alors que les trois autres sont des sacrifices volontaires.

    Quand  ils étaient acceptés par Elohim, la relation s’établissait avec le peuple.

    ROMAIN 3 : 23 – 24   23  Car tous ont péché et sont privés de la gloire de Dieu ;

    24  et ils sont gratuitement justifiés par Sa grâce, par le moyen de la rédemption qui est en Jésus-Christ.

    Nous étions séparés de notre Elohim, et c’est par le sacrifice de Yeshoua que nous avons été rapprochés.

    Si nous séparons le Tanakh « Ancien Testament » de la Brit’Hadasha « Nouvelle Alliance », nous ne pouvons pas comprendre le sacrifice de Yeshoua « Jésus ».

    PARACHA VAHYQRA "IL APPELA"

    La relation avec Elohim, à cause du péché, se faisait quand le sacrifice était accepté par Lui.

    Nous avons vu que le sacrifice d’animaux n’enlevait pas le péché, il était couvert.

    Le sacerdoce Lévitique, était l’ombre des choses qui devaient s’accomplir par le Mashiah « Messie ». Nous comprenons que Elohim ne pouvait pas habiter au milieu d’un peuple et cohabiter avec le péché.

    C’est pour cela qu’Il donne au peuple le moyen de se rapprocher de Lui à travers de ces offrandes, dont le sang servait à l’expiation des péchés.

    Le sacrifice pouvait se faire individuellement, par celui qui avait péché contre l’un des commandements de notre Seigneur.

    PARACHA VAHYQRA "IL APPELA"

    Cela pourrait être le sacrificateur, l'assemblée d'Israël, ou un chef, en faisant des choses qu'ils ne devaient point faire.

    Celui qui était concerné, devait emmener le taureau devant la tente d’assignation, devant Elohim, il devait placer sa main sur la tête du taureau avant de l’égorger.

    LEVITIQUE 4 : 4  Il amènera le taureau à l’entrée de la tente d’assignation, devant l’Eternel ; et il posera sa main sur la tête du taureau, qu’il égorgera devant l’Eternel.

    La Parole nous dit ;

    ROMAINS 6 : 23  Car le salaire du péché, c’est la mort ; mais le don gratuit de Dieu, c’est la vie éternelle en Jésus-Christ notre Seigneur.  

    En plaçant la main sur la tête de l’animal, il lui transmettait toutes ses fautes, il confessait qu’il méritait la mort, mais le Seigneur acceptait que l’animal innocent meurt à sa place.

    1 CORINTHIENS 13 : 3  Je vous ai enseigné avant tout, comme je l’avais aussi reçu, que Christ est mort pour nos péchés, selon les Ecritures ;

    4  qu’Il a été enseveli, et qu’Il est ressuscité le troisième jour, selon les Ecritures ;

    Yeshoua « Jésus » Il a pris sur Lui tous nos péchés, Lui qui n’avait jamais commis aucune faute, Il a pris notre place, car c’est nous qui devrions mourir, selon les Ecritures.

    L’animal prenait les fautes du pécheur et allait mourir à sa place, ce rituel devait se répéter.

    HEBREUX 10 : 11 - 12   Et tandis que tout sacrificateur fait chaque jour le service et offre souvent les mêmes sacrifices, qui ne peuvent jamais ôter les péchés,

    12  Lui, après avoir offert un seul sacrifice pour les péchés, S’est assis pour toujours à la droite de Dieu,

    Le sacrificateur devait ensuite porter le sang dans la tente d’assignation.

    LEVITIQUE 4 : 6  Il trempera son doigt dans le sang, et il en fera sept fois l’aspersion devant l’Eternel, en face du voile du sanctuaire.

    On pourrait voir à travers de cette aspersion, que le sang de Yeshoua a aussi coulé sept fois.

    Cela a commencé dans le jardin de Gethsémané, pour se terminer à la croix.

     LUC  22 : 44  Etant en agonie, Il priait plus instamment, et Sa sueur devint comme des grumeaux de sang, qui tombaient à terre.

    1)         Le sang a coulé de Sa transpiration :

    MARC 15 : 17  Ils le revêtirent de pourpre, et posèrent sur Sa tête une couronne d’épines, qu’ils avaient tressée.

    2)         Le sang a coulé de la couronne d’épines : 

    ESAÏE 50 : 6  J’ai livré Mon dos à ceux qui Me frappaient, Et Mes joues à ceux qui M’arrachaient la barbe ;

    3)         Le sang a coulé en Lui arrachant la barbe :

    MATTHIEU 27 : 26   Alors Pilate leur relâcha Barabbas ; et, après avoir fait battre de verges Jésus, il Le livra pour être crucifié.

    4)         Le sang a coulé après les coups de fouet :

    MARC 15 : 24  Ils le crucifièrent, et se partagèrent Ses vêtements, en tirant au sort pour savoir ce que chacun aurait.

    Le sang a coulé :

    PARACHA VAHYQRA "IL APPELA"

    5)         Le sang coula de Ses mains.

    6)         Le sang coula  de Ses pieds.

    JEAN 19 : 34  Mais un des soldats Lui perça le côté avec une lance, et aussitôt il sortit du sang et de l’eau.

    7)         Le sang a coulé de Son côté :

    Je pense que cette aspersion faite devant Elohim en face du voile montrait que la voie était encore fermée. Il y avait cette séparation qui permettait uniquement au souverain sacrificateur de traverser cette partie du tabernacle.

    Yeshoua « Jésus » par l’aspersion de Son sang montrait que le voile allait être enlevé.

    Et aujourd’hui nous avons accès au Père à travers Yeshoua Amashiah « Jésus le Messie »

    A la différence avec les autres offrandes volontaires, certaines parties de l’animal devaient être brûlées hors du camp.

    LEVITIQUE 4 : 11–12  11  Mais la peau du taureau, toute sa chair, avec sa tête, ses jambes, ses entrailles et ses excréments,

    12  le taureau entier, il l’emportera hors du camp, dans un lieu pur, où l’on jette les cendres, et il le brûlera au feu sur du bois : c’est sur le tas de cendres qu’il sera brûlé.

    HEBREUX 13 : 10 - 12   10  Nous avons un autel dont ceux qui font le service au tabernacle n’ont pas le pouvoir de manger.

    11  Les corps des animaux, dont le sang est porté dans le sanctuaire par le souverain sacrificateur pour le péché, sont brûlés hors du camp.

    12  C’est pour cela que Jésus aussi, afin de sanctifier le peuple par Son propre sang, a souffert hors de la porte.

    A la lecture de ces différents passages du Tanakh (A/T) et de la Brit’ Hadasha (N/T) nous comprenons que Yeshoua « Jésus », ne supprime quoi que ce soit des Ecritures, mais Il les accomplit.

    HEBREUX 9 : 22  Et presque tout, d’après la loi, est purifié avec du sang, et sans effusion de sang il n’y a pas de pardon.

    Ce qui nous montre le plan parfait de Elohim, il n’y a pas de désaccord entre Tanakh (A/T) et de la Brit’ Hadasha (N/T), puisque les deux forment un, et la source est le Tanakh (A/T).

    ROMAINS 6 : 14  Car le péché n’aura point de pouvoir sur vous, puisque vous êtes, non sous la loi, mais sous la grâce.

    Faisons attention aux interprétations de certains passages des lettres de Paul qui ne sont pas toujours biens comprises et qui risquent de porter confusion.

    Dans ce passage que voulait dire Paul ? Car le péché n’aura point de pouvoir sur vous, puisque vous êtes non sous la loi, mais sous la grâce.

    Nous pouvons dire que c’est vraiment une grâce de notre Seigneur, qui par Son seul sacrifice, nous a pardonnés une fois pour toute du péché. Il a fait de nous un peuple de sacrificateurs, nous qui méritions la mort, Il a prit notre place.

    COLOCIENS 2 : 14  Il a effacé l’acte dont les ordonnances nous condamnaient et qui subsistait contre nous, et Il l’a détruit en le clouant à la croix ; 

    Nous n’avons plus à offrir des sacrifices pour le péché:

    HEBREUX 10 : 18  Or, là où il y a pardon des péchés, il n’y a plus d’offrande pour le péché.

    Je crois que nous avons la réponse à travers de cette paracha, où Paul disait que nous ne sommes plus sous la loi du péché, car c’était des lois concernant les sacrifices, qui allaient être accompli par Yeshoua « Jésus ».

    PARACHA VAHYQRA "IL APPELA"

    C’est pour cette raison que Yeshoua dit dans :

    MATTHIEU 5 : 17 (BFC)  « Ne pensez pas que Je sois venu supprimer la loi de Moïse et l’enseignement des prophètes. Je ne suis pas venu pour les supprimer mais pour leur donner tout leur sens.

    Paul parlait de la loi du péché, d’ailleurs notre prochaine paracha, «Tsav : "Ordonne d’urgence" parlera des différentes lois concernant l’holocauste, l’offrande, les sacrifices d’expiation, les sacrifices de culpabilité, et les lois d’action de grâce. 

     

     

    Shabbat Shalom /Vé/ Shavoua Tov / Que la Paix Soit avec Vous /et/ Bonne Semaine ! 

     (Copie autorisée, à condition d'en redonner le texte intégral et la source.)

    « Le coeur du problèmeLe miroir des Princesses d'Israël - transformer la flatterie, la vanité en vertu & le profane en sacré - Paracha Vayakhel et Pekoudei »
    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks Pin It

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :