• PARACHA "VAYE’ HI" IL VECUT

     Par Guy Vallée

     

    PARACHA                                "VAYE’ HI"             Il vécut

                                                        "BERECHIT"         Genèse  47 : 28 à 50 : 26

    HAFTARAH                              "MELAKHIYM"   1 Rois      2 :  1 à  12

    BRIT’ HADASHA                     "KEPHAS A"         1 Pierre   1 :  3 à  11           

     

    Dans la paracha de la semaine dernière, Joseph mit ses frères à l’épreuve pour voir si leur cœur avait changé.

    Il se fit connaître à eux, et installa toute sa famille dans le territoire de Gosen en Egypte, et ils vivaient dans une réconciliation parfaite.

    Cette paracha est la dernière du livre de Béréchit « Genèse », elle nous parle des dix sept années de Jacob en Egypte.

    Jacob sentant arriver sa fin, demande à Joseph de jurer qu’il l’enterrera dans le sépulcre de ses pères.

    Il demande ensuite à Joseph de lui emmener ses deux fils Ephahim, et Manassé, pour qu’il les bénisse.

    Il bénit ses douze fils en prophétisant sur chacun d’eux.

    Le décès de Jacob et le transport de son corps à Canaan

    Elle se termine avec la mort de Joseph.

    GENESE 47 : 28 Jacob vécut dix-sept ans dans le pays d’Egypte ; et les jours des années de la vie de Jacob furent de cent quarante-sept ans.

    Après une vie agitée, Elohim permit à Jacob de passer dix sept années en Egypte, où avec ses fils ils eurent des possessions, ils se multiplièrent, et furent féconds. 

    Jacob savait que sa descendance ne resterait pas en Egypte, c’est un homme de foi, il croyait à la promesse d’Elohim de la possession de Canaan, et c’est la raison pour laquelle il demande à Joseph de jurer de l’enterrer dans ce pays.

    Voyant la mort approcher, il demande à joseph de lui emmener ses deux fils Ephrahim et Manassé pour qu’il les bénisse.

    Ephraïm et Manassé sont les deux petits fils de Jacob nés à l’étranger, dans un pays idolâtre, et une culture complètement différente à la sienne.

    Et pourtant Jacob dit à Joseph que ses deux fils qui sont nés en Egypte seront ses enfants, et que ceux qu’il engendra après eux seront les siens.

    Il reconnaissait que ces enfants étaient enseignés par leur père sur la Torah de Elohim, comme le recommandait la loi.

    Il les compte comme étant chacun d’eux une des douze tribus d’Israël, et ayant part à l’héritage.

    Voilà une situation où c’est encore le fils cadet qui reçoit la bénédiction du premier né, ce qui déplu à Joseph, croyant que son père se trompait, mais il lui donne les raisons en lui disant que Manassé sera un peuple, et qu’il sera grand, mais Ephraïm sera plus grand, et sa postérité sera une multitude de nations.

    Ephraïm représente le reste qui se trouve dans les nations, et qui est greffé à l’olivier franc Israël, à travers de l’alliance renouvelée en Yeshoua.

    JEAN 10 : 16   J’ai encore d’autres brebis, qui ne sont pas de cette bergerie ; celles-là, il faut que Je les amène ; elles entendront Ma voix, et il y aura un seul troupeau, un seul berger.

    Yeshoua « Jésus » parle de tous les exilés d’Israël depuis des milliers d’année, perdus dans les nations, ils sont des peuples de toute langue, de toute race, de toute origine, et seul Elohim les connait.

    Ils entendent la Parole et croient que Yeshoua est le Mashia’h « Jésus est le Messie » envoyé par Elohim « Dieu ». Ils le suivent en se greffant à l’olivier franc Israël, afin de former un seul peuple, une seule assemblée.

    C’est exactement ce qui s’est passé quand les hébreux ont quitté l’Egypte. Des étrangers qui avaient cru à Elohim, à cause du témoignage du peuple Hébreux, quittèrent l’Egypte avec eux.

    Ils étaient circoncis et respectaient les lois les ordonnances, les statuts que Elohim avait donné à Son peuple. Ils formaient une seule assemblée avec le peuple hébreux ».

    PARACHA     "VAYE’ HI"   IL VECUT

    EXODE 12 : 38 Une multitude de gens de toute espèce montèrent avec eux ; ils avaient aussi des troupeaux considérables de brebis et de bœufs.

    Ils Faisaient partie intégrante du peuple d’Israël, il n’y avait aucune différence entre eux.

    NOMBRES 15 : 15  Il y aura une seule Loi pour toute l’assemblée, pour vous et pour l’étranger en séjour au milieu de vous ; ce sera une Loi perpétuelle parmi vos descendants : il en sera de l’étranger comme de vous, devant l’Eternel.

    De nos jours, ce reste est formé en grande partie d’hommes et de femmes, qui ont été déçus par un système religieux, qui a rejeté le Shabbat et les fêtes de l’Eternel, pour établir des doctrines d’hommes.

    La prophétie d’Ezéchiel confirme cette Parole de Yeschoua « Jésus » qui dit il y aura un seul troupeau et un seul berger.

    Nous savons que le seul berger c’est Yeshoua, il formera un seul troupeau, il rassemblera les brebis de Juda et Benjamin et les brebis d’Ephraïm qui sont les dix tribus dans les nations, pour former un seul troupeau Israël, regroupant des juifs et des non juifs. »

    Le mot Juif vient de Yéhouda « Juda » qui veut dire remercier ; nom donné par sa mère Léa pour remercier Elohim de lui avoir donné ce dernier fils.

    Paul fait bien la différence entre l’appartenance à une tribu, et être Israélite.

    ROMAINS 11 : 1 Je dis donc : Dieu a-t-Il rejeté Son peuple ? Loin de là ! Car moi aussi je suis Israélite, de la postérité d’Abraham, de la tribu de Benjamin.

    Nous voyons bien que ce peuple dont parle Paul, c’est Israël.

    Quand Yeshoua dit qu’il y aura un seul troupeau ; Il parle d’Israël

    Quoi que Benjaménite, « tribu de Benjamin » il dit qu’il est Israélite. Si nous disons que nous sommes sur la fondation des apôtres ; comme Paul nous devons dire que nous sommes Israélites, pour faire partie du troupeau, conduit par le seule berger Yeshoua.

    Il nous dit aussi qui est le vrai juif dans le passage ci-dessous :

    ROMAINS 2 : 28 – 29   28 Le Juif, ce n’est pas celui qui en a les dehors ; et la circoncision, ce n’est pas celle qui est visible dans la chair.

    29 Mais le Juif, c’est celui qui l’est intérieurement ; et la circoncision, c’est celle du cœur, selon l’esprit et non selon la lettre. La louange de ce Juif ne vient pas des hommes, mais de Dieu.

    Etre Juif, c’est louer Elohim.

    EZECHIEL 37 : 19   réponds-leur : Ainsi parle le Seigneur, l’Eternel : Voici, Je prendrai le bois de Joseph qui est dans la main d’Ephraïm, et les tribus d’Israël qui lui sont associées ; Je les joindrai au bois de Juda, et J’en formerai un seul bois, en sorte qu’ils ne soient qu’un dans Ma main.

    PARACHA     "VAYE’ HI"   IL VECUT

    Elohim à travers du prophète Jérémie nous dit :

    JEREMIE 31 : 31   Voici, les jours viennent, dit l’Eternel, où Je ferai avec la maison d’Israël et la maison de Juda Une Alliance Nouvelle,

    Nous constatons que cette Alliance Nouvelle est entre deux maisons : la maison d’Israël qui représente Ephrahim qui sont les dix tribus du nord, et Juda et Benjamin les tribus du sud.

    Cette alliance a été faite entre Juda peuple juif et Ephrahim les nations, il y a 2000 ans, et scellé par le sang de Yeshoua « Jésus ». Ils forment un seul peuple Israël.

    Les deux alliances ont été scellées par le sang.

    L’alliance sur le Mont Sinaï quand Elohim donna Sa Torah « écrite sur des tables de pierre » elle fût scellée avec le sang d’animaux. 

    Nous voyons s’accomplir la promesse faite par Elohim à Jacob à travers d’Ephraïm :

    GENESE 48 : 19    Son père refusa, et dit : Je le sais, mon fils, je le sais ; lui aussi deviendra un peuple, lui aussi sera grand ; mais son frère cadet sera plus grand que lui, et sa postérité deviendra une multitude de nations.

    Donc cette multitude de nations est rattachée à la tribu d’Ephrahim.

    Les disciples de Yeshoua « Jésus » étaient tous rattachés à une tribu :

    Pierre est rattaché à la tribu de Ruben

    Simon --------------- la tribu de Gad

    Jacques -------------- la tribu d'Aser

    André ---------------- la tribu de Zabulon

    Jean --------------------la tribu de Juda

    Philippe --------------la tribu de Nephtali

    Matthieu --------------la tribu de Dan

    Thomas ----------------la tribu d'Issachar

    Jacques ----------------la tribu de Lévi

    Barthélemy------------la tribu de Benjamin

    Jude --------------------la tribu de Siméon

    Matthias ---------------la tribu de Joseph

    Nous pouvons nous poser la question: Pourquoi Yeshoua « Jésus » choisit comme disciples un représentant de chaque tribu ?

    Nous pouvons répondre: Qu'il fallait comme au Mont Sinaï, (le jour où Elohim fit alliance pour donner Sa Torah), que les douze tribus soient représentées.

    Cette alliance fut scellé par le sang des animaux.

    EXODE 24 : 8 Moïse prit le sang, et il le répandit sur le peuple, en disant : Voici le sang de l’alliance que l’Eternel a faite avec vous selon toutes ces paroles. 

    Pareil le jour de Pessah « Pâque », Elohim allait accomplir Sa promesse de renouveler Sa Torah, en l’inscrivant dans nos cœurs.

    Parole qu’avait annoncé le prophète Jérémie :

    JEREMIE 31 : 33    Mais voici l’alliance que je ferai avec la maison d’Israël, Après ces jours-là, dit l’Eternel : Je mettrai ma loi au dedans d’eux, Je l’écrirai dans leur cœur ; Et je serai leur Dieu, Et ils seront mon peuple

    Yeshoua « Jésus » ce jour de Pessah, avec Ses douze disciples qui représentaient les douze tribus d’Israël, scellait cette alliance par Son sang.

    Passage repris par Paul dans :

    HEBREUX  10 : 16

    L’alliance où il écrivit sa Torah dans nos cœurs fut scellée par le sang de Yeschoua « Jésus »

     

    LUC 22 : 20   Il prit de même la coupe, après le souper, et la leur donna, en disant : Cette coupe est la nouvelle alliance en mon sang, qui est répandu pour vous. 

     C’est de la tribu de Juda que descend Yeshoua Ha-Mashia'h « Jésus Le Messie »

    La promesse faite à Jacob s’est accompli pour nous à travers d’Ephrahim.

    La tribu d’Ephraïm, représente le reste issu des nations, greffé à la racine Israël, et cela ne peut s’accomplir qu’à travers du plan de rédemption de Yeschoua, et c’est à travers Lui que nous nous attachons à Israël ; et devenons Israélite.

     

    C’est le moment pour Jacob de bénir ses fils.

    GENESE 49 : 1   Jacob appela ses fils, et dit : Assemblez-vous, et je vous annoncerai ce qui vous arrivera dans la suite des temps.

    2 Rassemblez-vous, et écoutez, fils de Jacob ! Ecoutez Israël, votre père !

    Jacob parle à deux générations ; la génération présente et la génération future.

    Il demande aux fils de Jacob d’écouter, et il demande à Israël aussi d’écouter.

    Les bénédictions prophétiques qu’il adresse à ses fils, sont la vision de ce que seront les générations futures. 

    PARACHA     "VAYE’ HI"   IL VECUT

    Il prophétisait sur chacun d’eux ce qui devait arriver à la fin des temps, les paroles ont été par moment sévères et dures, comme un reproche de leur comportement. 

    Ces bénédictions ont été pour la plus-part sur des comportements passés, mais qui allaient se manifester sur les générations à venir.

    Il reproche à Ruben d’être monté sur sa couche, c’est à lui que revenait la double bénédiction, puisse qu’il était le fils ainé conçu par Léa, mais cette double bénédiction a été attribuée à Joseph, mais la supériorité a été donnée à Juda.

    Il a aussi reproché à Siméon et Lévi leur violence envers Hamor et Sichem à cause de leur sœur Dina.

    Les deux fils qui ont reçus des bénédictions sans que leur passé soit mis en cause, sont Juda et Joseph.

    Juda reçoit une bénédiction qui est une prophétie qui annonce la venue du Mashia’h.

    GENESE 49 : 10 – 11    10 Le sceptre ne s’éloignera point de Juda, ni le bâton souverain d’entre ses pieds, jusqu’à ce que vienne le Schilo, et que les peuples Lui obéissent.

    11 Il attache à la vigne Son âne, et au meilleur cep le petit de Son ânesse ; Il lave dans le vin Son vêtement, et dans le sang des raisins Son manteau.

    Nous savons que le Mashia’h descend de la tribu de Juda, et que le prophète Zacharie avait prophétisé qu’Il serait monté sur un âne.

    ZACHARIE 9 : 9    Sois transportée d’allégresse, fille de Sion ! Pousse des cris de joie, fille de Jérusalem ! Voici, ton roi vient à toi ; Il est juste et victorieux, Il est humble et monté sur un âne, Sur un âne, le petit d’une ânesse.

    Nous voyons l’accomplissement de cette prophétie que Jacob avait annoncé à travers de Juda, duquel descend Yeshoua « Jésus », et accompli il y a 2000 ans.

    MATTHIEU 21 : 5  Dites à la fille de Sion : Voici, ton roi vient à toi, plein de douceur, et monté sur un âne, sur un ânon, le petit d’une ânesse.

    A l’époque les juifs croyaient que le sceptre et le bâton représentaient un Mashia'h « ben David / fils de David » « Messie » qui viendrait comme un combattant pour les délivrer de l’oppression des romains.

    Mais il s’agissait du Mashia'h « ben Josef / fils de Joseph » qui est venu nous délivrer de l’oppression d’un monde dirigé par les puissances des ténèbres, nous libérer du péché, et nous réconcilier avec le Père.

    Les juifs ne comprenaient pas ce Messie qui devait les délivrer des romains, ces mêmes romains qui détruisirent le temple en l’an 70, et par la suite les voilà persécutés par le christianisme au nom de ce même messie.

    C’est pour cela que nous devons leur présenter un Mashia'h « Messie » différent de celui qui leur a été présenté.

    Jacob en bénissant Joseph dit :

    GENESE 49 : 22  Joseph est le rejeton d’un arbre fertile, le rejeton d’un arbre fertile près d’une source ; les branches s’élèvent au-dessus de la muraille.

    A travers de cette parole Jacob met en valeur les capacités de Joseph d’être un homme fructueux.

    Malgré toutes les épreuves qu’il a passées, il a persévéré, il est toujours resté fidèle a Elohim.

    Il lui a toujours fait confiance sans jamais baisser les bras, il savait qu’il ne l’avait pas abandonné, et qu’il pouvait toujours compter sur lui.

    Notre Elohim veut que nous soyons des modèles de Joseph, des hommes et des femmes engagés, même à travers des épreuves, croire qu’il ne nous abandonnera jamais, et qu’il sera toujours là pour nous relever.

    La portion des écritures dans 1 Pierre 1 : 3 A 11 nous encourage à une espérance vivante par la résurrection de notre Adon Yeshoua « Seigneur Jésus ».

    Nous devons considérer les épreuves comme une préparation à cet héritage, qui nous oblige à garder notre foi pour le salut de nos âmes.

    1 PIERRE 1 : 7 afin que l’épreuve de votre foi, plus précieuse que l’or périssable qui cependant est éprouvé par le feu, ait pour résultat la louange, la gloire et l’honneur, lorsque Jésus-Christ (Yeshoua Ha'Mashia'h) apparaîtra,

     

     

     Shabbat Shalom / Vé / Shavoua Tov / Que la Paix Soit avec Vous /et / Bonne Semaine ! 

     (Copie autorisée, à condition d'en redonner le texte intégral et la source.)

    « La loi et la grâce : Jésus (Yeshoua) ou Paul ?La Loi avant Moïse et dans le Royaume des cieux »
    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks Pin It

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :