• PARACHA VAYERA : « IL EST APPARU »

     

    PARACHA VAYERA : « IL EST APPARU »

     

    Par Guy Vallée

    PARACHA VAYERA            "Il est apparu"

                                                     "BERESHIT"        Genèse 18 :   1 à 22 - 24

    HAFTARAH                           "MELAKIM 2"     2 Rois    4 :   1 à 37

    BRIT’ HADASHA                  "ELIOR"                Luc        1 : 26 à 38

     

    Dans la paracha de la semaine dernière, Elohim demande à Abraham pour accomplir Son plan, de quitter tout ce qui lui est très chères. Il obéit à cet appel, et Elohim « Dieu » l’annonce qu’Il fera de lui une grande nation, qu’Il le bénira, et qu’Il rendra son nom grand.

    Pour cela Abraham doit tout abandonner, ses amis, sa culture, sa famille.

    Dans la paracha de ce Shabbat, Elohim envoie des messagers pour annoncer des évènements à venir :

    -          Naissance d’Isaac

    -          Destruction de Sodome et Gomorrhe

    GENESE 18 : 1 – 2   1 L’Eternel lui apparut parmi les chênes de Mamré, comme il était assis à l’entrée de sa tente, pendant la chaleur du jour.

    2 Il leva les yeux, et regarda : voici, trois hommes étaient debout près de lui.

    PARACHA VAYERA : « IL EST APPARU »

     

    Quand il les vit, il courut au-devant d’eux, depuis l’entrée de sa tente, et se prosterna à terre.

    Trois hommes se présentent à Abraham, il est dit ensuite qu’il se prosterna, et dit Seigneur si j’ai trouvé grâce à Tes yeux ne passe point, je Te prie loin de Ton serviteur. (Singulier)

    Nous pouvons remarquer qu’il s’adresse à un seul homme, et il dit qu’il a trouvé grâce à Ses yeux.

    Ce n’est que par une autorité suprême que l’on peut trouver grâce, et parmi ces trois hommes Abraham avait discerné qui était cette autorité, car par la suite il s’adressait aux trois personnages.

    Elohim avait donné à Abraham le discernement, ce qui lui permis avec des yeux spirituels de Le reconnaître parmi les deux anges.

    Il est aussi important pour nous d’avoir le discernement, et l’apôtre Paul disait aux Philippiens ; qu’il demandait dans ses prières, que leur amour augmente de plus en plus en connaissance et en pleine intelligence, pour discerner les choses les meilleures.

    Nous devons demander à notre Seigneur de nous donner le discernement afin de discerner ce qui vient de Lui et ce qui ne l’est pas.

    Selon les écritures, personne n’a jamais vu Elohim « Dieu », et pourtant il est dit que l’Eternel lui apparut.

    Dans le livre de Jean, Yeshoua « Jésus » était confronté aux juifs, qui ne comprenaient pas qu’Il avait vu Abraham.

    JEAN 8 : 58 Jésus leur dit : En vérité, en vérité, Je vous le dis, avant qu’Abraham fût, Je suis. 

    Parmi ces trois hommes qui étaient debout devant lui ; dans une vision prophétique il avait reconnu Yeshoua « Jésus », il savait qu’Il était le Mashiah « Messie » celui qui allait sauver l’humanité.

    Nous devrions avoir un regard sur la connaissance des hommes du temps d’Abraham, et avant lui, pour cela nous devons chercher, car, beaucoup de livres ont été retirés, ainsi que des écritures qui allaient à l’encontre de certains milieux religieux.

    Nous lisons qu’Abraham a respecté tous les commandements, les ordonnances, et les prescriptions de Elohim. On ne peut pas ignorer qu'il respectait aussi le Shabbat, car c'est un jour que Elohim avait donné à l'humanité depuis la création. 

    Abraham a reconnu parmi les trois hommes celui qui était Elohim, parce qu’il connaissait l’histoire depuis l’origine.

    Dans le livre d’Adam qui reprend toute la création, nous trouverons un passage qui ne figure pas dans notre Genèse et qui dit :

    LIVRE D’ADAM CHAPITRE 14 VERSET  3 Que la précieuse croix que Mon fils prendra sur la terre te condamne à cause de celui (Adam) que tu as trompé.

    Elohim s’adressait au serpent, ce passage se situe avant le verset 15 de la Genèse dans nos bibles :

    GENESE 3 : 15 Je mettrai inimitié entre toi et la femme, entre ta postérité et sa postérité : celle-ci t’écrasera la tête, et tu lui blesseras le talon.

    Abraham  savait qu’il était en présence du Mashiah « Messie » que les écritures annonçaient, comme Celui qui allait nous sauver du péché.

    PARACHA VAYERA : « IL EST APPARU »

    Il s’occupa ensuite de ses hôtes, il leur apporta de l’eau pour qu’ils se lavent les pieds ; il fit sa femme Sarah préparer des gâteaux, et donna l’ordre à ses serviteurs d’apprêter un veau tendre, accompagné de crème et de lait.

    L’hospitalité est l’obéissance d’un commandement de Elohim.

    HEBREUX 13 : 2 N’oubliez pas l’hospitalité ; car, en l’exerçant, quelques-uns ont logé des anges, sans le savoir.

    Les anges nous ont souvent été représentés par des personnages divers, tout cela dans un but de nous tromper, sans vraiment leur donner leur véritable nature, et la mission qu'ils ont auprès de Elohim.

    PSAUMES 103 : 20 : 21    Bénissez l'Eternel, vous Ses anges, qui êtes puissants en force, et qui exécutez Ses ordres, en obéissant à la voix de Sa Parole !

    21 Bénissez l’Eternel, vous toutes Ses armées, qui êtes Ses serviteurs, et qui faites Sa volonté !

    Les anges sont aussi nos compagnons de service, ils agissent selon la Parole de Elohim.

    Les anges qui ont apparu à Abraham ont été des messagers qui se sont présentés sous la forme d’homme à l’inverse des séraphins et des chérubins qui sont des êtres ailés.

    Elohim annoncent à Abraham et Sarah qu’ils auront un fils, et Il annonce à Abraham la destruction de Sodome et de Gomorrhe.

    PARACHA VAYERA : « IL EST APPARU » PARACHA VAYERA : « IL EST APPARU »

    Les deux anges partirent en direction de ces deux régions, et Abraham se tint en présence de Elohim, intercédant pour Sodome, mais Il ne trouva pas dix justes, car s’il y avait dix justes Elohim épargnerait la ville de ce désastre.

    Les hommes demandèrent à Lot de sortir de ces lieux, ses deux gendres prirent cela pour une plaisanterie, et seuls Lot, son épouse, et deux de ses deux filles furent sauver de cette fournaise, mais sa femme regarda en arrière et fut transformée en statut de sel.

    Ces deux villes ont été jugées par Yeshoua, c’est Lui qui a ordonné aux anges d’accomplir ce jugement.

    JEAN 5 : 22 Le Père ne juge personne, mais Il a remis tout jugement au Fils, 

    Ce qui confirme que dès le commencement Yeshoua "Jésus" a toujours été présent.

    La première venue de Yeshoua « Jésus » n’était pas pour juger le monde, mais pour le sauver, mais le monde dans sa majorité n’a pas accepté ce salut.

    Lors de Sa prochaine venue Il viendra pour juger:

    ROMAIN 2 : 16 Tout cela paraîtra le jour où, conformément à l'Evangile que j'annonce, Dieu jugera par Jésus-Christ tout ce que les hommes ont caché.

     Cela nous confirme que Yeshoua "Jésus a toujours été présent dès le commencement.

    C’est pour cela que les écritures nous disent, que la lumière est venue dans le monde, et les hommes ont préféré les ténèbres à la lumière.

    Ceux qui auront fait le bien en écoutant Sa Parole et en croyant à Celui qui a envoyé Yeshoua « Jésus » auront la vie éternelle.

    Ceux qui disent qu’après la mort, l’âme d’une personne va dans le repos du Seigneur, que les prières et les neuvaines adressées au Seigneur changeront Ses jugements ; si nous nous appuyons sur les écritures, cela est faux.

    Nous avons un passage dans la Brit’ Hadasha « l’Alliance Renouvelée » qui confirme que le salut est personnel : Luc 16 (Lazare et le riche).

    Les deux moururent, Lazare était dans le sein d’Abraham, et le riche dans le séjour des morts, dans sa souffrance il demanda à Abraham d’envoyer Lazare avertir ses frères sur terre pour qu’ils ne soient pas dans ce lieu de tourment.

    La réponse d’Abraham :

    LUC 16 : 29 Abraham répondit : Ils ont Moïse et les prophètes ; qu’ils les écoutent.

    Aujourd’hui la Parole de Elohim donnée à Moïse et les prophètes est proclamée, mais combien de personnes l’acceptent.

    Ce n’est pas après la mort que l’on trouvera la vie éternelle, mais c’est en écoutant, en observant et en mettant en pratique la Parole de Elohim qu’on aura la vie éternelle, et qu’on fera partie de Son Royaume.

    Un homme demandait à Yeshoua ; Que dois - je faire de bon pour avoir la vie éternelle ?

    MATTHIEU 19 : 17 Il lui répondit : Pourquoi m’interroges-tu sur ce qui est bon ? Un seul est le bon. Si tu veux entrer dans la vie, observe les commandements.    

    C’est la Parole de Elohim qui nous transforme, la foi vient de ce que l’on entend, c’est par la foi que nous croyons que Yeshoua vient du Père, et c’est par Lui que nous avons la vie éternelle.

    La naissance d’Isaac

    Il y a une certaine similitude entre la naissance d’Isaac et celle de Yeshoua.

    Ces deux naissances sont surnaturelles, là où l’homme et la science sont limités, notre Seigneur se manifeste pour montrer Sa gloire.

    L’ange s’est adressé de la même manière pour leur annoncé qu’elles auraient chacune un fils. Pour elles cela était impossible, Sarah se mit à rire en entendant cette prophétie, et Marie qu’elle n’a pas point d’homme comment pourrait - elle être enceinte.

    Humainement parlant cela était pour elles impossible.

    GENESE 17 : 19   Dieu dit : Certainement Sara, ta femme, t’enfantera un fils ; et tu l’appelleras du nom d’Isaac. J’établirai Mon alliance avec lui comme une alliance perpétuelle pour sa postérité après lui.

    GENESE 18 : 12 Elle rit en elle-même, en disant : Maintenant que je suis vieille, aurais-je encore des désirs ? Mon seigneur aussi est vieux.

    PARACHA VAYERA : « IL EST APPARU »

    Sarah n’était plus en mesure d’enfanter, Elohim redonne la vie pour que les organes génitaux de Sarah puissent concevoir le fils de la promesse Isaac.

    Naissance de Yeshoua

    MATTHIEU 1 : 21 elle enfantera un fils, et tu lui donneras le nom de Jésus ; c’est lui qui sauvera Son peuple de ses péchés.

    LUC 1 : 34   Marie dit à l’ange : Comment cela se fera-t-il, puisque je ne connais point d’homme ?

    Ces deux naissances ont été opérées suite à deux miracles.

    Isaac et Yeshoua ont été tous deux fils de la promesse.

    Isaac est la préfiguration du Mashiah ,

    Il y a une similitude entre l’acte de sacrifice d’Abraham et le sacrifice de Yeshoua.

    Elohim demande à Abraham d’offrir en holocauste son fils Isaac, et au moment où il allait l’égorger, l’ange l’arrêta et lui rappela ; parce qu’il n’a pas refusé son fils, Parole de Elohim, "Je te bénirai, Je multiplierai ta postérité, toutes les nations de la terre seront bénies en ta postérité".  

    La Haftarah nous met en face de deux miracles opérés par le prophète Elisée.

    Le premier miracle concerne une veuve contrainte de payer une dette de son défunt marie, le créancier menaçaient de prendre ses deux fils comme esclave.

    Par la foi de cette veuve, sans poser de question elle a fait ce que le prophète lui avait dit. Et par le miracle de l’huile qu’elle a pu vendre, elle a payé sa dette.

    PARACHA VAYERA : « IL EST APPARU »

     

    Une femme de distinction avait demandé à son mari, de faire une chambre pour héberger le prophète Elisée lors de ses voyages dans sa région.

    Le prophète Elisée avait remarqué que le couple était sans enfant, et prophétisa que lors de sa prochaine visite dans un an, ils auront un fils. Cet enfant grandi et à l’adolescence mourut.                      

    Cette femme Sunamite, elle n’a pas posé de question ; elle savait qu’elle n’avait pas affaire à un homme mais à Elohim.                                           

    Elle savait que le prophète n’était qu’un instrument entre les mains de Elohim, l’homme n’était pas en mesure de lui donner un fils, et que maintenant que ce fils est mort elle va voir l’homme de Elohim, en lui rappelant qu’elle n’avait pas demandé cet enfant et si c’est Elohim qui le lui avait donné, Il le ressusciterait.

    Notre Seigneur par l’intervention de Elisée redonna vie à l’enfant.

    PARACHA VAYERA : « IL EST APPARU »

    Abraham s’est retrouvé dans la même situation, il n’a pas hésité à offrir en holocauste son fils, car il savait que c’est Elohim qui le lui avait donné, parce qu’il n’était pas en mesure d’en avoir.

    Il lui avait fait une promesse à travers Isaac, il pensait qu’Il le ressusciterait pour que s’accomplisse Sa Parole.

    Cela se confirme quand il dit à ses serviteurs :

    GENESE 22 : 5 Restez ici avec l’âne ; moi et le jeune homme, nous irons jusque-là pour adorer, et nous reviendrons auprès de vous.

     

     Shabbat Shalom /Vé/ Shavoua Tov / Que la Paix Soit avec Vous /et/ Bonne Semaine ! 

     

      (Copie autorisée, à condition d'en redonner le texte intégral et la source.)

     

     

    « Sefer Torah des 70 AnciensLa Véracité de la Bible confirmée par les mythes païens »
    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks Pin It

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :