• Parashat Chayei Sara 5775 / פרשת חיי שרה

    Écrit par Lucas Micciche (rédact.JS) on 15 novembre 2014. Posted in Genèse

    Parashat Hayei Sara / פרשת חיי שרה

    Torah : Genèse 23:1 - 25:18
    Haftarah : 1 Rois 1:1 - 31
    Besora Tova : Matthieu 8:19-22
    Luc 9:57-62


    Après un bref rappel où on doit se poser la question : où demeurons-nous? Demeurons-nous encore à Sodome et Gomorhe ou plutôt au Chêne de Mamré?  Le sacrifice d'Isaac nous a montré quel sacrifice a demandé l'Eternel à Abraham. L'image que nous avons c'est : que sommes-nous prêt à sacrifier à l'Eternel ? Il y a le bélier qui a été offert pour nos péchés. On se souvient aussi que la montagne que gravissent Abraham et Isaac, cache sur l'autre versant Celui qui sera sacrifié pour nous à Golgotha : Yeshoua.

    Nous en arrivons dans cette parasha sur la vie de Sara. Abraham va vivre la perte de sa femme puis il va la quitter. Après cela il va devoir assurer sa descendance au travers de son propre fils Isaac, le fils de la promesse. Il a eu une multitude de fils mais c'est au travers du fils de la promesse qu'il aura sa postérité : Isaac. Abraham, Isaac et Jacob, seront les 3 patriarches au travers desquels viendra la postérité d'Israël et des nations qui se rattacheront à Abraham.

    Genèse 23.1 La vie de Sara fut de cent vingt-sept ans: telles sont les années de la vie de Sara.23.2 Sara mourut à Kirjath Arba, qui est Hébron, dans le pays de Canaan; et Abraham vint pour mener deuil sur Sara et pour la pleurer.23.3 Abraham se leva de devant son mort, et parla ainsi aux fils de Heth:23.4 Je suis étranger et habitant parmi vous; donnez-moi la possession d'un sépulcre chez vous, pour enterrer mon mort et l'ôter de devant moi.

    Abraham se présente comme un étranger, un immigrant temporaire. Toute la terre appartient à Dieu mais la terre d'Israël a été donnée à son peuple. Il a compris que notre passage sur terre est temporaire. Notre finalité ce n'est pas la terre corrompue mais la vie éternelle et le règne de Dieu sur terre.

    L'histoire biblique parle de notre Vie Nouvelle 

    En Genèse 1 l'Eternel envoie la lumière dans notre vie qui était le tohu bohu.  Puis c'est le baptême des eaux avec l'histoire de Noé et l'apôtre Pierre en parle. Ensuite c'est "Lekh Lekha "quitte tout", quitte ta patrie, c'était le 3ème pas de la foi que nous avons à faire. pour continuer de marcher dans ce chemin de foi avec l'Eternel, qu'avons-nous bâti sur cette terre? Qu'avons-nous bâti pendant toutes ces années? Avons-nous bâti des choses qui seront emportées par la rouille et les vers? Sommes-nous des imitateurs d'Abraham notre père? En observant notre civilisation occidentale, il semble que nous soyons plutôt à investir dans cette vie présente.

    Voulons-nous rentrer dans ce moule occidental du monde? Si Dieu nous rappelle à Lui, que deviendrons-nous alors?  Certains diront "Seigneur attend...laisse-moi d'abord enterrer ..."

    Quiconque regarde en arrière n'est pas bon pour le Royaume de Dieu..."

    Quel héritage allons-nous laisser à nos enfants?  Abraham a appris à son fils Isaac à sacrifier les choses futiles pour se préoccuper des choses de Dieu. Nous devons leur apprendre sinon ils deviendront des sacrifices aux choses du monde. Nous ne sommes pas là pour bâtir l'empire de Pharaon. Abraham a compris que ce qui compte c'est après la vie. Il va mettre le prix pour le tombeau de sa femme. Ephron en lui vendant le sol, va d'ailleurs en profiter. Ce qui compte c'est qui nous serons après la mort. Il ne discute même pas et paie le prix fort.

    Avant de mourir, Abraham va s'occuper après cela du mariage de son fils et il veut le voir marié à une patriarche importante : une fille de sa patrie de sa famille. Sem est le seul fils de Noé qui a gardé la lignée juive pure. 

    Proverbes 19: 14

    "On peut hériter de ses pères une maison et des richesses, Mais une femme intelligente est un don de l'Éternel."

    Si on a beaucoup de richesses et une femme folle, on est attiré vers les faux dieux. 

    Une question importante à résoudre : est-ce que nous marchons aujourd'hui sur les traces de pas de la Foi d'Abraham? Tout ce qui se dit et ce qui se fait dans le christianisme occidental a dévié du chemin tracé par Abraham. Nous avons à revenir sur le sentier resserré qui mène à Mashiah. Pour répondre à cette question il faudra faire un saut dans le passé.

    Si on ignore d'où on vient, on ignore qui on est. Si on ignore qui on est, on ignore qui on doit devenir.

    Babel, la confusion, la grande Babylone tire sa source chez Nimrod. Par la tour de Babel, Nimrod voulait rendre son nom éternel, il voulait se faire dieu. L'esprit impur qui gouvernait Nimrod est toujours dans le monde pour éjecter le Seul Dieu Unique. Dans le livre de Daniel, on comprendra le plan de l'ennemi avec cette statue de Nebuchadnestar : l'hellénisation du peuple de Dieu de la même façon qu'a fait Antiochus Epiphane. L'empire de fer c'est l'empire romain, c'est "l'esprit romain", une manière de soumettre l'église à Rome, à César, le "seigneur de la terre".

    Rome a donné naissance au catholicisme puis au protestantisme et après, tous les autres mouvements. Finalement l'église descend de cette culture greco-romaine. La façon de croire en Jésus est fondée sur Constantin afin de faire plier l'église devant la Grande Babylone. Marchons-nous sur les traces de notre père d'Abraham ou plutôt sur les traces de Constantin qui a transformé les cultes païens en tradition religieuse chrétienne ? Le pouvoir papal est une dérive de ce qui reste encore de cette puissance romaine.

    Le retour le plus sain que l'on puisse faire c'est de revenir sur le traces d'Abraham. La fête des "Pâques" avec les oeufs les lapins etc, la "saint valentin" (l'origine de l'amour libre), etc. Il est nécessaire de revenir à ce que Dieu a donné aux patriarches.

    Il faut rejeter l'esprit de Rome sur nos vies et revenir à nos origines et comprendre tout ce qu'ils ont vécu, apprendre à suivre la Torah (Enseignement de Dieu).

    Le mariage d'Isaac et de Rebecca

    Abraham le père cherche une épouse pour son fils : le but de la création, le mariage de son fils. Dieu va envoyer son serviteur fidèle Eliézer qui représente le Saint Esprit qui va ramener l'épouse Rebecca vers son fils. Il va voir si elle est prête à rencontre le fils. Isaac intercède comme Yeshoua a intercédé. On retrouve beaucoup de similitudes. 

    Jean 14:16 nous parle de la mission de l'Esprit Saint et de l'importance de son rôle.

    La nouvelle patriarche va abreuver non seulement le serviteur mais aussi tout le troupeau...

    Il y a beaucoup d'autres choses à dire comme Yeshoua est prêt d'un puit avec une samaritaine (une descendante d'Ephraim). 

     

    A suivre prochainement en vidéo et en audio sur:

    http://www.bethyeshoua-channel.com/parashot.html