• PSAUME 105:1-4

    Pensée messianique
    « 1 Louez l’Eternel, invoquez son nom ! Faites connaître parmi les peuples ses hauts faits ! 2 Chantez, chantez en son honneur ! Parlez de toutes ses merveilles ! 3 Glorifiez-vous de son saint nom ! Que le cœur de ceux qui cherchent l’Eternel se réjouisse ! 4 Ayez recours à l’Eternel et à son appui, Cherchez continuellement sa face ! » (Psaume 105 :1-4)

    La Parole de D.ieu nous conseille de louer D.ieu en tout temps, dans les moments difficiles comme dans les jours heureux. 

    Louez l’Eternel
    Avant toutes choses, dans quelque état que nous soyons, heureux, malheureux, gais, joyeux, tristes, le cœur brisé, la louange est là pour nous libérer de nous-même pour atteindre D.ieu. La clef pour entrer dans la Présence de D.ieu est la louange.
    - Lorsque nous louons D.ieu, nous faisons intervenir Yeshoua HaMashiah, (Jésus le Messie)le Bras de l’Eternel.
    - Lorsque nous louons D.ieu, nous passons par la Porte unique, la seule par laquelle il nous est donné de passer pour atteindre D.ieu.
    - Lorsque nous louons D.ieu, nous recevons la Vie et nous la communiquons à nos proches.

    La racine primaire de louange "yadah" ידה nous montre 3 fois le Fils de D.ieu :
    - la première lettre est le yod "la main" le bras l’Eternel qui est Yeshoua (Jésus).
    - C’est toujours Yeshoua(Jésus) qui est présent dans la deuxième lettre, le dalet ד la porte puisqu’Il a dit « Je suis la porte, celui qui entre par moi, sera sauvé » et enfin
    - la lettre suivante Hé ה nous montre d’une part la crucifixion « personne élevée » et d’autre part la « Vie ».  

    Dans ce mot, l’hébreu précise que nous Lui offrons des hommages, nous lui faisons des aveux, nous lui avouons, confessons, rendons gloire, célébrons des chants, actions de grâces. On peut voir dans l'hébreu que dans la louange, nous tirons des flèches et jetons des pierres, abattons… notre ennemi.
    La forme grammaticale impérative utilisée Hifil de « louez !» ajoute Remerciez ! Louez ! Célébrez ! Prosternez-vous ! Rendez grâces ! Confessez, avouez, confessez vos péchés, vos méfaits, confessez le nom de D.ieu !

    Dans la louange, outre les chants ou les célébrations du Nom de notre D.ieu, on trouve :
    - des actions de grâce qui honorent D.ieu : rendons gloire, célébrons des chants, des actions de grâces, offrons des hommages
    - de la repentance nous lui faisons des aveux, nous lui avouons, confessons nos péchés, nos méfaits
    - de l’action combattive tirons des flèches, jetons des pierres, abattons… notre ennemi

    La Gloire (kavod) est comme une nuée, un manteau dont s’habille D.ieu : ce manteau est sa propriété. Lorsque nous avons péché, le diable utilise nos péchés pour se glorifier lui-même. Nos péchés en soi ont ça de grave qu’ils sont pour le diable une occasion de se glorifier, de prendre pour lui la responsabilité de ce qui nous arrive. Au plus nous souffrons au plus il se réjouit. Afin que son orgueil soit brisé et écrasé sous nos pieds, il nous faut bénir D.ieu pour nos problèmes. Si nos péchés restaient pour nous même, ils ne poseraient pas tant de problèmes pour D.ieu et pour notre salut. 

    Dans Exode 16:7, on peut lire « et le matin tu verras la gloire de l'Eternel ». Quelle est la « Gloire » de YHWH ? Tout d'abord, nous devons reconnaître que la « Gloire » est quelque chose de visible. Deuxièmement, le mot « gloire » est un mot abstrait. Si nous regardons comment ce mot est mis en parallèle avec d'autres mots dans les passages poétiques de la Bible, nous pouvons découvrir le sens originel concret de ce mot. Dans le Psaume 3:3 le Kavod de D.ieu est mis en parallèle avec son bouclier et dans Job 29 le Kavod de Job est mis en parallèle avec son arc. Dans le Psaume 24:8 nous lisons « qui est ce roi de kavod, YHWH est fort et puissant, YHWH est puissant dans la bataille. »  

    Le sens originel concret de kavod est armement de bataille. Ce sens de « armement » s'inscrit dans le sens littéral de la racine de kavod qui est « lourd » que les armes sont les armes lourdes et des défenses de bataille.
    Dans l'Exode 16:7, Israël va "Voir" l'"armement" de YHWH, qui est celui qui a fait la bataille pour eux avec les Égyptiens.  

    Et c’est là que se situe toute la question. Il nous faut dès lors « glorifier », c’est-à-dire, rendre à D.ieu tout ce qui Lui est dû, même nos malheurs. De la sorte nous brisons toute la puissance orgueilleuse du diable. Lorsque D.ieu réclame les honneurs et la Gloire, ce n’est pas parce que D.ieu serait orgueilleux au point de réclamer la gloire comme les hommes la réclame. D.ieu réclame sa Gloire tout simplement parce qu’elle est à Lui. Quand nous Lui rendons Gloire, nous brisons d’un seul coup tout notre propre orgueil, cet orgueil qui a fait tomber Adam et Eve. (traduction de http://www.ancient-hebrew.org/27_glory.html)

    Invoquez son nom

    Lorsque nous avons loué D.ieu, alors seulement nous pouvons venir à Lui et lui demander des choses. « Invoquez son nom » de sa racine primaire qara קרא à travers l’idée d’accoster une personne rencontrée, en l’appelant, donner, invoquer, inviter, crier, s’écrier, chercher, lire, choisir, proclamer, publier, convoquer, offrir, s’adresser. Le fait de l’invoquer nous amène parfois à appeler, crier, émettre un son bruyant, crier (pour de l’aide).  

    Lorsqu’on invoque Dieu, en fait on sait déjà à l’avance qu’Il va répondre. C’est pourquoi nous lui rappelons ses promesses : « invoquer D.ieu » signifie aussi « proclamer » les promesses et même les « lire à haute voix », en faisant participer non seulement nos lèvres mais aussi nos oreilles « se lire ».
    Alors que nous invoquons D.ieu, nous sommes amenés à utiliser les différents Noms de l’Eternel : invoquer signifie en hébreu nommer, donner un nom à, appeler par le nom

    Faites connaître parmi les peuples ses hauts faits
    Chantez en son honneur
    Parlez de toutes ses merveilles
    Glorifiez-vous de son saint nom

    Shalom