• Qu'enseignait YESHOUA sur le SHABBAT ? Première partie

    Qu'enseignait Yeshoua sur le SHABBAT ? Première partie "Violer (une loi) sans se rendre coupable " En voilà un terme qui paraît paradoxal, c'est celui-là même que Yeshoua "Jésus" utilise pour se justifier face aux pharisiens : sur ce qu'il faut ou ne pas faire un jour de SHABBAT. Les versets suivants sont souvent mal compris et mal interprétés par beaucoup. Le palmarès revient donc à cette théorie : Yeshoua a annulé le SHABBAT;et qu'il n'était plus nécessaire de le respecter; ou quelque chose comme ça ... Comprenons que Yeshoua est lui-même la parole, Il est la Torah, Il est le Droit, Il connaît le Droit sous toutes ses formes et aspects: les fautes justifiées ou non, ce qui est pardonnable ou pas en gros sur la légitimité d'un acte. Les pharisiens appliquaient la loi telle qu'elle, tandis que Yeshoua Lui la parole nous illumine tous et nous apprend que dans la loi il peut y avoir des variantes ou encore des circonstances atténuantes. Ce qui est compréhensible.

    Qu'enseignait Yeshoua sur le SHABBAT ? Première partie

     Par Razafimandimby Vao Denise Questel

    "Violer (une loi) sans se rendre coupable "
    En voilà un terme qui paraît paradoxal, c'est celui-là même que Yeshoua "Jésus" utilise pour Se justifier face aux pharisiens : sur ce qu'il faut ou ne pas faire un jour de SHABBAT.
    Les versets suivants sont souvent mal compris et mal interprétés par beaucoup. 
    Le palmarès revient donc à cette théorie : Yeshoua a annulé le SHABBAT; et qu'il n'était plus nécessaire de le respecter; ou quelque chose comme ça ...

    Comprenons que Yeshoua est Lui-même la Parole, Il est la Torah, Il est le Droit, Il connaît le Droit sous toutes ses formes et aspects: les fautes justifiées ou non, ce qui est pardonnable ou pas en gros sur la légitimité d'un acte.

     

    Les pharisiens appliquaient la loi telle qu'elle, tandis que Yeshoua Lui la Parole nous illumine tous et nous apprend que dans la loi il peut y avoir des variantes ou encore des circonstances atténuantes. Ce qui est compréhensible et logique au final.
    Mais quelles sont-elles et qu'en est-il réellement de ces passages bibliques?

    Matthieu 12
    1. En ce temps-là, Jésus traversa des champs de blé un jour de sabbat. Ses disciples, qui avaient faim, se mirent à arracher des épis et à manger.
    2. Les pharisiens, voyant cela, Lui dirent: Voici, Tes disciples font ce qu'il n'est pas permis de faire pendant le Sabbat.
    3. Mais Jésus leur répondit: N'avez-vous pas lu ce que fit David, lorsqu'il eut faim, lui et ceux qui étaient avec lui;
    4. comment il entra dans la maison de Dieu, et mangea les pains de proposition, qu'il ne lui était pas permis de manger, non plus qu'à ceux qui étaient avec lui, et qui étaient réservés aux sacrificateurs seuls?
    5. Ou, n'avez-vous pas lu dans la loi que, les jours de Sabbat, les sacrificateurs violent le Sabbat dans le temple, sans se rendre coupables?
    6. Or, Je vous le dis, il y a ici quelque chose de plus grand que le temple.
    7. Si vous saviez ce que signifie: Je prends plaisir à la miséricorde, et non aux sacrifices, vous n'auriez pas condamné des innocents.
    8. Car le Fils de l'homme est maître du Sabbat

    Qu'enseignait YESHOUA sur le SHABBAT ? Première partie



    Analysons cas par cas. Yeshoua a donné des exemples pour étayer Sa théorie donc commençons par cela.

    >> Cas de David et de ses hommes

    Matthieu 12
    3. Mais Jésus leur répondit: N'avez-vous pas lu ce que fit David, lorsqu'il eut faim, lui et ceux qui étaient avec lui;
    4. comment il entra dans la maison de Dieu, et mangea les pains de proposition, qu'il ne lui était pas permis de manger, non plus qu'à ceux qui étaient avec lui, et qui étaient réservés aux sacrificateurs seuls?

    David était en fuite parce que Saül le persécutait, ses hommes et lui étaient affaiblis et manquaient de provisions. Ils arrivaient à la maison de Dieu et le Prêtre leur a offert du pain de proposition ; qui ne leur était pas permis de manger à la base. Et l'idée que Yeshoua veut glisser c'est que : cette faute était justifiée par conséquent David et ses Hommes n'étaient pas coupables. 
    On est donc en présence d'un cas particulier : leur vie était en danger, ils n'avaient plus rien à manger. Si on ne leur a pas accordé ces pains, ils seraient probablement morts de faim. 
    A noter que c'est la seule fois où David à consommer ce pain ( de proposition) qui ne lui était pas permis de manger, il ne s'est pas amuser à en manger quand ça lui prenait, ni à violer la loi de Dieu incessamment. Il l'a fait, du moins il n'a eu le droit de le faire que dans ces conditions particulières: leur vie était en danger. C'est là que c'est intéressant, Yeshoua atteste que cet acte ou encore cette violation de loi est justifiée, par conséquent David et ses hommes sont déclarés : non coupables.

    >>cas des sacrificateurs
    Matthieu 12
    5. Ou, n'avez-vous pas lu dans la loi que, les jours de Sabbat, les sacrificateurs violent le Sabbat dans le temple, sans se rendre coupables?

    Les lévites ont été mis à part par Dieu pour le service: le sacerdoce, et ils sont même rémunérés pour, en d'autre terme, ils font partie de ceux qui sont payés par les dîmes et les offrandes du peuple. 
    Il faut garder à l'esprit que le temple requerrait beaucoup plus de soins et de travail qu'en requièrent nos églises d'aujourd'hui. Savoir : disposer les ustensiles, les pains, les parfums; veiller à ce que les lampes soient toujours allumées, et qu'elles ne manquent pas de carburants etc. En gros les prêtres font un travail indispensable et veillent au bien-être du temple: ils font le bien. Et s'ils ne font pas ça, d'un côté il peut y avoir des ténèbres et les désordres dans le temple, les sacrifices ne seront pas offerts, de l'autre côté il y a aussi le risque d'incendie. 
    Encore là on voit que l'enjeu  est grand.

    De plus, c'est toute une tribu que Dieu a mis à part pour le servir dans Son temple, les lévites. Ce qui veut dire qu'ils sont très nombreux, qu'une part seulement est au service au temple, tandis que l'autre profite pleinement du SHABBAT. Grâce à cette organisation : ils se relayent c'est-à-dire que ce ne sont pas les mêmes personnes qui sont là à chaque SHABBAT. Pendant qu'une partie est au service le jour du SHABBAT, l'autre partie est au repos. 
    Il leur est donc permis de violer ce jour de SHABBAT car le service au temple est très important et l'enjeu est très grand, et cette violation n'est ni d'une manière indéfinie ni sans fin , ni hebdomadaire mais exceptionnel pour chaque prêtre parce que ce ne sont pas les mêmes personnes qui sont au temple à chaque SHABBAT .
    Yeshoua déclare encore ici que les sacrificateurs sont: non coupables
     

    >>cas de Yeshoua
    J'étais interpellée de voir que dans l'évangile de Marc il est dit:

    Marc 2
    23. Il arriva, un jour de Sabbat, que Jésus traversa des champs de blé. Ses disciples, chemin faisant, se mirent à arracher des épis.
    24. Les pharisiens lui dirent: Voici, pourquoi font-ils ce qui n'est pas permis pendant le Sabbat?

    Le narrateur utilise le therme : il arriva. Cela nous indique dans la langue française, quelque chose d'inhabituelle et d'exceptionnel. Ils passaient par là et ils avaient faim, ils ont vu les épis de blé et ils se sont servis (NB: ils n'ont ni fait de commerce, ni travailler). Nous savons tous combien il y a un malaise, un mal-être, un inconfort quand on a faim. Et cette situation est similaire à celle de David et de ses hommes, l'explication est donc la même.
    Rajouter à ça: l'application de la miséricorde envers autrui. 

    Qu'enseignait Yeshoua sur le SHABBAT ? Première partie



    Matthieu 12
    7. Si vous saviez ce que signifie: Je prends plaisir à la miséricorde, et non aux sacrifices, vous n'auriez pas condamné des innocents.

    C'est ce à quoi Dieu prend plaisir, apporter son aide à un individu en difficulté, à plus forte raison en ce jour de SHABBAT : jour de repos. Afin que cette personne aussi rentre dans le repos et bénisse Dieu.
    A ces explications, les disciples ne se sont pas rendus coupables.


    Après avoir décortiqué ces versets, nous pouvons déduire qu'il existe des cas de fautes contre la loi de Dieu où les auteurs seront déclarés non coupables. Toutefois, ce n'est pas dans n'importe quelle situation et pas d'une manière abusive. On ne peut pas s'amuser à violer la loi de Dieu en toute impunité. Il ne faut pas oublier que la désobéissance déplaît à Dieu, que Ses lois ont une grande valeur et qu'elles sont bénéfiques pour ceux qui les obéissent et tout écart doit être justifié et/ou peut être condamnable.
    Et les cas dont on fait mention au cours de ces versets sont: 
     Vie ou bien-être en danger
    Miséricorde : assistance à une personne ou animal en danger ou en difficulté
    Service dans le temple/ synagogue
    Notion d'urgence et d'exception 

    Qu'enseignait Yeshoua sur le SHABBAT ? Première partie



    Ce que je voudrais que nous comprenons c'est que ces versets qui ont été interprétés d'une manière à ce que nous abandonnions le SHABBAT parlent en réalité de quelque chose de plus profond concernant la légitimité d'un acte : de ce que l'on peut et doit faire un jour de SHABBAT.
    Rajouter à cela Yeshoua n'a pas profané en réalité ce jour de SHABBAT comme on nous l'a fait entendre.

    Néhémie 13
    15. A cette époque, je vis en Juda des hommes fouler au pressoir pendant le Sabbat, rentrer des gerbes, charger sur des ânes même du vin, des raisins et des figues, et toutes sortes de choses, et les amener à Jérusalem le jour du Sabbat; et je leur donnai des avertissements le jour où ils vendaient leurs denrées.
    16. Il y avait aussi des Tyriens, établis à Jérusalem, qui apportaient du poisson et toutes sortes de marchandises, et qui les vendaient aux fils de Juda le jour du Sabbat et dans Jérusalem.
    17. Je fis des réprimandes aux grands de Juda, et je leur dis: Que signifie cette mauvaise action que vous faites, en profanant le jour du Sabbat?
    18. N'est-ce pas ainsi qu'ont agi vos père, et n'est-ce pas à cause de cela que notre Dieu a fait venir tous ces malheurs sur nous et sur cette ville? Et vous, vous attirez de nouveau sa colère contre Israël, en profanant le Sabbat!

    Même si Yeshoua S'est justifié en sous entendant qu'Il aurait pu, avec Ses disciples, violer le jour du SHABBAT, par leur acte (même si c'est légitime), nous voyons clairement que ni Lui, ni Ses disciples, ni les sacrificateurs n'ont le quart de ce qui est cité comme profanation dans Néhémie: profané à proprement parlé le jour du SHABBAT, savoir: faire leur commerce, rentrer les gerbes, charger les ânes, fouler au pressoir etc. Loin de là !!!!!! 

    Chacun d'eux œuvrait en réalité pour l'avancement du Royaume des cieux et c'est ce qu'il convient de faire un jour de SHABBAT.
    Il faut rechercher à obéir, et à éviter de désobéir à tout prix. Si des cas inhabituels arrivent alors peser le pour et le contre: évaluer la situation, et laisser le Saint Esprit décider du bon choix.

    Qu'enseignait Yeshoua sur le SHABBAT ? Première partie



    Aujourd'hui comment le jour du SHABBAT est-il profané?
    Aller au supermarché, faire nos courses, faire du shopping, vendre, astiquer nos maisons etc. Et combien continue à faire ça, à rejeter le jour du SHABBAT en argumentant ainsi: Yeshoua Lui-même ne l'a pas respecté. Alors qu'il n'en est rien, maintenant que nous avons pris le temps de lire ces versets? 

    Aujourd'hui chacun peut être confronté à des nouvelles situations, qui ne sont pas mentionnées dans bible. Par conséquent il n'y a pas de garantie, pas de certitude sur la décision qu'il faut prendre quand ces autres cas particuliers se présentent. Il convient donc de faire appel au Saint Esprit afin d'avoir le discernement et prendre la bonne décision.

     (Copie autorisée, à condition d'en redonner le texte intégral et la source.)

    « Comment se fait-il qu'on rende un culte à Dieu le dimanche au lieu du samedi ?PARACHA SHELA’H LEKHA "ENVOIE TOI MËME" »
    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks Pin It

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :